04/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Future loi de santé, réforme des professions réglementées : le tollé des médecins libéraux

Les médecins libéraux sont en colère et ils le font savoir. Lors d'une conférence de presse, ce jeudi 4 septembre, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) manifeste son rejet des projets gouvernementaux.

Premier sujet qui fâche les médecins libéraux, le projet de loi de santé est jugé « étatiste et liberticide ». « L’objectif poursuivi par cette loi consiste à placer l’hôpital au centre d’un système de soins public », dénonce Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF.

Plusieurs points de ce texte qui devrait être présenté en Conseil des ministres fin septembre ou début octobre sont totalement inacceptables pour le syndicat : la création d’un service territorial de santé au public, une « usine à gaz » qui vise à supprimer la liberté d’installation des médecins libéraux, les transferts de tâches médicales vers d’autres professions de santé, le tiers payant obligatoire ou encore le démantèlement de la convention médicale.

La CSMF est aussi vent debout contre la déréglemenation des professions libérales. « Le rapport de l’IGF ambitionne de donner le droit de prescription de l’optique aux opticiens et aux optométristes alors que cette profession n’existe pas ».

Autres griefs de la CSMF : le développement professionnel continu (DPC). « C’est la spoliation des médecins. Après la confiscation des fonds conventionnels et du produit de la taxe sur l’industrie pharmaceutique, le gouvernement a décidé la fongibilité des enveloppes de toutes les professions afin que l’argent du DPC qui n’a pas été consommé aile aux autres », tempête Jean-Paul Ortiz. 

« Si le gouvernement persiste à imposer des lois anti-médecine libérale, la CSMF engagera un nouveau conflit », conclut Jean-Paul Ortiz.






Les dernières réactions

  • 05/09/2014 à 00:28
    Anonyme
    alerter
    Domage que Jean Ortiz Ortiz ne soit pas pharmacien car en voila un qui a du cran et ose dire non au nivellement par le bas des dernières professions liberales de ce pays
  • 05/09/2014 à 09:05
    gdj
    alerter
    exacte cet homme manque aux pharmaciens
  • 05/09/2014 à 19:24
    Anonyme
    alerter
    nous devons copier mr ortiz ce qu'il fera nous le ferons.
    mais pour etre credible nous devons nous unir parler d'une seule et meme voix. si nous fermons demains nos officine pour une journée ou une heure toutes les officine de france doivent le faire.
    la profession sera t elle capable de comprendre que nous somme tres puissant si nous somme uni.

    imaginons l'impact si toutes les pharmacies ferment en meme temps pour deux ou trois heures.
    imaginer que tous les pharmaciens deversent devant la préfecture leurs cyclamed et dastri(service publique assurer par les pharmaciens mais pas par leclerc)
    imaginer une gréve des gardes de nuit (leclerc il fait des gardes?)
  • 06/09/2014 à 15:25
    Anonyme
    alerter
    Je commence à garder les Dasri, les Cyclamed pour remplacer le fumier aux préfectures.
  • 07/09/2014 à 10:13
    Anonyme
    alerter
    Tout Pharmacien diplômé devrait pouvoir s'installer librement. Dans les officines, actuellement, on ne compte plus le personnel non badgé pharmacien ou préparateur servant des ordonnances au comptoir et donnant des produits sans vérification des contre-indications éventuelles dans un seul but commercial!!!! Que penser de la liberté d'un pharmacien titulaire endetté lourdement auprès d'une banque!!(je suis docteur en pharmacie section H).
  • 09/09/2014 à 07:58
    Anonyme
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 17/09/2014 à 22:06
    delta leader
    alerter
    section H ?
    mais combien d'emploi ce pharmacien hospitalier a-t-il personnellement crée et pérennisé pour critiquer ?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...