04/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Face aux conseillers de la ministre de la Santé, l’USPO a rappelé son opposition à la levée du monopole officinal, à la liberté d’installation et à l’ouverture du capital des officines, les trois pistes proposées par le rapport de l'Inspection générale des finances pour booster la croissance et rendre du pouvoir d'achat aux Français. 

Pour Gilles Bonnefond, président de l'USPO, « l'ouverture du capital reviendrait à offrir la possibilité à la grande distribution de posséder la moitié de certaines officines, autant dire plus ce qu’elle n’espérait avec la PMF ».

Pour permettre au réseau officinal d’évoluer, l’USPO a fait certaines propositions : 

- renforcer les capacités d’achats des officines à travers les groupements et la rétrocession entre pharmacies ;

- permettre à des pharmacies d’indemniser un proche confrère pour fermeture en qualifiant cet investissement en charges et non en rachat d’actifs ;

- mettre en place un dispositif de pharmacies « mères » et de pharmacies « filles » pour assurer le maintien des officines en milieu rural ;

- développer les médicaments conseils dans le cadre du parcours de soins.

Gilles Bonnefond appelle de nouveau la profession à l’unité pour agir. « Si l’ensemble des organisations tient le même discours avec la même pugnacité en défendant les fondamentaux, nous gagnerons parce que la pharmacie française est de qualité et efficace », conclut-il.






Loan Tranthimy



Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...