01/09/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Dans un communiqué diffusé ce lundi 1er septembre, l’Académie nationale de pharmacie estime que déréglementer les pharmacies d'officine est un « mauvais coup» porté à la santé publique.

L’Académie juge en effet que faire croire que médicaments et produits de santé sont des produits de consommation courante est une « tromperie ».

D’ailleurs, banaliser la dispensation des médicaments risque de favoriser contrefaçon et mésusage, rappelle l’institution. Selon elle, « maintenir la sécurisation de la dispensation, la traçabilité et la démarche de qualité doivent constituer le socle de toute politique de santé responsable ».

Le 30 juillet dernier, l'Académie de pharmacie faisait déjà part aux ministres concernés de sa préoccupation : toute déréglementation risque d'hypothéquer lourdement la santé publique et de mettre en cause les engagements pris pour développer les missions de prévention et de pharmacovigilance des pharmaciens d'officine.

Aujourd'hui, l'Académie de pharmacie alerte les autorités sur les conséquences qu'entraînerait toute déréglementation des pharmacies d’officine et alerte les patients sur les risques pour la qualité de tout notre système de soins en cas de renonciation à notre mode de dispensation des médicaments et des produits de santé.






Matthieu Vandendriessche



Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...