29/08/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Mobilisation de la profession : la grève est-elle possible ?

Sur les réseaux sociaux, en particulier, certains pharmaciens évoquent d'ores et déjà la grève pour protester contre la réforme gouvernementale de libéralisation de la pharmacie. Mais est-elle vraiment possible s'agissant d'une pharmacie d'officine ? Et que faire si vous êtes réquisitionné par la préfecture ?
L’opération « Soirée verte », qui se tiendra dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 septembre, est le premier acte d’une mobilisation qui voit la profession s’opposer au projet gouvernemental de libéralisation de la pharmacie. D’autres actions sont déjà envisagées, pouvant aller jusqu’à la grève du service officinal.

Juridiquement est-ce possible ?

En langage juridique, seuls les salariés disposent du droit de grève, le but de cette action étant de présenter des revendications auprès de l’employeur. Ainsi, un pharmacien non salarié qui n’ouvre pas sa pharmacie ne bénéficie pas du régime juridique de la grève, contrairement aux salariés de l’officine. Il est néanmoins possible pour les titulaires de fermer leur officine en guise de protestation, en semaine ou lors du service des gardes. Dans ce dernier cas, le préfet peut décider de réquisitionner la pharmacie.

Qu’est-ce-que la réquisition préfectorale ?

Le préfet est le représentant de l’Etat en région. A ce titre, il est garant de la sécurité, de la tranquillité, et de la salubrité publique. Ces trois éléments composent l’ordre public. Ce rôle l’autorise à réquisitionner tout bien ou service pour assurer l’ordre public. Le refus collectif des pharmaciens de participer à un service de garde est considéré comme une atteinte à l’ordre public. Dès lors, les préfets peuvent contraindre des pharmacies à assurer le service de garde.

Quelles sont les conditions de validité de la réquisition préfectorale ?

La réquisition est un acte administratif. Il est soumis au respect de certaines règles :
- la situation doit porter une atteinte suffisamment grave à l’ordre public ;
- la réquisition doit être dictée par l’urgence ;
- les mesures doivent être proportionnées à l’atteinte ;
- il doit être notifié aux pharmaciens concernés.

En pratique, l’acte de réquisition doit préciser en quoi le refus des pharmaciens d’assurer des gardes constitue une atteinte à l’ordre public. Le préfet indique traditionnellement que ce refus porte atteinte à la protection de la santé publique et au principe de continuation du service public. La réquisition est proportionnée lorsque le préfet réquisitionne les pharmacies strictement nécessaires à la réalisation d’un service de garde. Enfin, l’acte doit être notifié, c’est-à-dire qu’il doit être remis aux pharmaciens concernés par un huissier, un policier, un gendarme, ou envoyé en courrier recommandé avec accusé de réception.

Que faire si vous êtes réquisitionné ?

Si votre pharmacie est réquisitionnée, vous serez contraint d’ouvrir l’officine et de servir les patients se présentant dans les mêmes conditions que pour un service de garde. Vous pouvez indiquer par tout moyen vos revendications et votre situation auprès des patients sans que le service n’en soit pénalisé.

Que risquez-vous en cas de non respect de la réquisition ?

Le non respect de la réquisition expose le pharmacien à une sanction pénale pouvant aller jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 10 000 euros d’amende. De plus, le juge peut vous contraindre à exécuter des gardes sous astreinte. Dans ce cas, vous devez vous acquitter du paiement d’une somme d’argent jusqu’à l’ouverture de la pharmacie.








Anne-Charlotte Navarro, juriste, responsable du service Moniteur Expert

Les dernières réactions

  • 29/08/2014 à 18:36
    op08
    alerter
    quelles conséquences pour les salariés d'une officine fermée pour protestation (et non réquisitionnée)?
  • 29/08/2014 à 18:47
    Anonyme
    alerter
    On oublie un peu vite que les adjoints peuvent être aussi réquisitionnés en lieu et place du titulaire introuvable.
  • 29/08/2014 à 18:53
    Anonyme
    alerter
    Et n'oubliez surtout pas que votre responsabilité pénale peut être engagée en cas d'accident consécutif au refus de délivrance d'un médicament
    à un patient...
  • 29/08/2014 à 19:35
    Anonyme
    alerter
    Malheureusement, peu de solidarité sera montrée ... on peut leur tirer dans les OO, les pharmaciens ne bougeront pas
  • 29/08/2014 à 20:18
    Anonyme
    alerter
    c'est faux la réquisition se fait par le préfet et sous préfet en priorité , on ne dérange pas un juge pour cela , si cela se durcit , alors oui , mais il y a toujours un huissier qui doit signifier cette mission et en main propre , même si le juge décide si il n'y a pas notification en main proprecela ne marche pas , or les huissiers sont sous le feu du gouvernement et eux vont bouger , il y a de quoi faire corps entre professions .Arrêtez d'agiter des épouvantails ! la question voulez vous crever ! ceux qui ne font rien , c'est oui , et tant pis pour eux je n'irai pas les défendre ,ceux qui osent c'est non .A bon entendeur .Aidez vous , bougez vous le ..., sinon disparaissez , vous ne valez pas d'être défendu .des moutons qui se laissent tondre , des veaux aurait dit le genéral degaulle ( vers l'abattoir ).
  • 29/08/2014 à 20:19
    Anonyme
    alerter
    les gros CA ferment et les petits ouvrent. c'est pas mal pour etre solidaire.
  • 29/08/2014 à 20:42
    Anonyme
    alerter
    Non mais je reve.. Le gouvernement est en train de changer les regles (via la une nouvelle lois) qui va tuer nos officine a court terme et vous etes encore en train de vous demander si il faut respecter les regles et ne pas faire grève en baissant le rideaux?? J'hallucine Les syndicalistes de l'ocp sur bordeaux ne ce sont pas fait autant de mourrons en refusant de livrer et nous privant de medicament et donc nos patients pour une simple "amélioration de leur conditions de travail"!!! formule qui veut tout et rien dire!!!
    La nous devons nous battre pour sauver notre officine, nos equipes, notre vie professionnelle...
  • 29/08/2014 à 20:48
    Anonyme
    alerter
    Au lieu de faire une grève impopulaire et des démonstrations absurdes, ne pourrait-on pas faire des actions constructives qui démontreraient notre utilité désintéressée ?
  • 29/08/2014 à 21:05
    Anonyme
    alerter
    A anonyme de 20h48 malheureusement c'est le veau qui beugle le plus fort qui est le plus nourrit!! N, avons nous pas pendant des années contribué a la baisse du deficit de la secu? le tiers payant service gratuit et banalisé n'aide t il pas au pouvoir d'achat, ne jouons nous pas tout les jours un role social, d'entraite a la population la plus defavorisée. N'etons pas un lieu d'ecoute , d'acceuil !!.... Des actions constructive et desinteressé j'en fait tout les jours !! on en voit aujourd'hui le resultat et la reconnaissance du gouvernement!!!
  • 29/08/2014 à 21:16
    Anonyme
    alerter
    Pourquoi pas laisser la pharmacie fermée et servir par le sas de garde
    Cela ferait une longue file d'attente dans la rue!!!
  • 29/08/2014 à 21:20
    Anonyme
    alerter
    c'est une mini gréve ...surtout s'il pleut ce sera arrosé ..comme événement .
  • 29/08/2014 à 21:22
    Anonyme
    alerter
    donc choisir un jour de pluie, merde l'anticyclone revient .
  • 29/08/2014 à 21:35
    Anonyme
    alerter
    ce qui serait bien c'est une grève du tiers payant, mettre les informaticiens de nos logiciels avec nous , afin de créer des lignes de programme qui permettraient de bloquer nos logiciels.
    c'est par la numérisation qu'ils nous tiennent, c'est par la numérisation que nous devons nous manifester.

    faire payer les clients pour tous les dossiers de moins de 50 euros...c'est à dire une majorité. Ainsi, on reste populaire aux yeux du public pour les médicaments cher
  • 29/08/2014 à 23:16
    Anonyme
    alerter
    Le métier tel que nous le connaissons est voue a disparaitre... Certainement, une gde perte pour les titulaires investisseurs des dernières années mais peut-être une gde opportunité pour les adjoints...
  • 30/08/2014 à 07:56
    Anonyme
    alerter
    Nombreux salariés sont très inquiet Prévenons nos politiques que de nombreux licenciements auront lieu.
  • 30/08/2014 à 08:15
    Anonyme
    alerter
    si vous voulez de la pluie, invitez Hollande arrosage garanti.
  • 30/08/2014 à 08:55
    Anonyme
    alerter
    A anonyme de 23h16 "une opportunité pour les adjoints"??? non mais la t'es totalement utopiste si tu penses que travailler a temps partiel pour une chaine sans perspective d'evolution est une opportunité?? whaouuu!!! Change vite d'officine et d'employeur tu dois vraiment t' y sentir tres mal!!! Tu as certainement voter hollande en 2012 non? Nier la réalite et croire les belles promesses c'est ton truc c'est cela??
  • 30/08/2014 à 10:29
    Anonyme
    alerter
    on est foutu depuis longtemps, l’État régule a sa guise 80 % de notre CA. On aura beau gesticuler, crier , faire gréve, jeter des chimiques dans les fontaines, l’État s'en fout royalement.
  • 30/08/2014 à 11:01
    jjc
    alerter
    il faut toucher les pouvoirs publics là ou ça fait mal:au porte monnaie
  • 30/08/2014 à 11:04
    jjc
    alerter
    pourquoi ce que j'écris disparait?
  • 30/08/2014 à 11:33
    Anonyme
    alerter
    Vous parler de licencier vos salariés !!! mais vous titulaires nantis et pleurnichards êtes bien trop fainéant pour bosser sans personnel....
  • 30/08/2014 à 12:49
    Anonyme
    alerter
    Je sens comme un brun d'amertume dans tes propos anonyme de 11:33 ce n'est ni le lieu et le moment d'ecrire ce genre de message aussi caricaturaux et improductif!!
    Tu auras tout le temps qd tu seras inscrit a pole emploi d'ecrire ta rencoeur !!!
    qd il faut rentrer en résistance de tout temps on reconnait les courageux et les grincheux...
  • 30/08/2014 à 14:15
    Anonyme
    alerter
    LIberté d'installation pour tous !!!!
    Vous n'aurez en aucun cas le soutient des adjoints!!!
  • 30/08/2014 à 15:14
    Anonyme
    alerter
    Ne serait-ce pas le moment de provoquer une accélération de la réforme afin de négocier une rémunération des services rendus qui compenserait les effets de la loi ?
    Pour cela il faudrait chiffrer la perte éventuelle subie et je doute que nos instances représentatives y aient procédé...
  • 30/08/2014 à 21:49
    Anonyme
    alerter
    Anonyme de 14:15. Pourquoi pas le soutien des adjoints? La liberté de vous installer, les adjoints l'ont déjà .. Tout est une question de moyen. Faites comme moi endettez vous grâce à l'apport de proches et demandez vous 2 ans après comment honorer son crédit et payer ses salariés tout en gagnant moins qu'eux..
  • 30/08/2014 à 21:53
    Anonyme
    alerter
    Il est temps de se secouer!! Adjoints, titulaires , préparateurs .. Tous dans le même bateau. Sans titulaire plus d'officine.. Sans boulot , plus d'adjoint ni de préparateurs... Réveillons nous avant que notre gouvernement nous enterre définitivement sous de mauvais prétexte. Nous ne sommes pas responsables de la situation économique de la sécu ni du peu de moyen de nos clients. Pas contre nous sommes tous coupables de notre immobilisme !! Peur de quoi au fait ??
  • 30/08/2014 à 22:58
    Anonyme
    alerter
    Le CA de la para ne devrait plus être pris en compte pour les assistants.
    Idem pour l' OTC si on la perd.
    Une sacrée économie pour l'officine.
  • 31/08/2014 à 11:17
    op08
    alerter
    la grève du tiers payant pour les petites sommes, oui, pourquoi pas? tenter de se réunir en amont en local, voir si les confrères sont décidés à suivre (et à appliquer les même critères locaux) puis prévenir les patients par une belle affiche car beaucoup viennent sans moyens de paiement...
  • 31/08/2014 à 11:54
    Anonyme
    alerter
    Prenez bien tous conscience que la perte de l'otc n'a aucun réel bénefice pour le guain du pouvoir d'achat des francais mais casse le monopole pharmaceutique!! des "non pharmacien" (gerant de grande distri, pourront vendre des médicaments!!! Alors croyez vous que d'autres (assurances, fond de pensions) ne vont pas demander très rapidement ce droit!! Ils se passeront bien de notre réseau officinal pour arriver à leur fin!!! j'entends liberté d'instalation les adjoints sont bien naifs, liberté d'installation pour les nouveaux acteurs oui!! pas pour nous!!!
    Alors mobilisons nous car il en va de notre survie et indépendance
  • 31/08/2014 à 14:12
    Anonyme
    alerter
    Seriez-vous pour la privation des libertés? L'esclavage est aboli depuis longtemps. Il est temps de libéraliser l'installation.
  • 31/08/2014 à 18:20
    Anonyme
    alerter
    ANONYME 14:12 Quel égoisme,quel amalgame,quelle inconséquence c'est indigne d' un pharmacien...
    Pensez vous à tous ceux qui se privent pour rembourser des mensualités très lourdes
    De plus ce sont tous les pharmaciens titulaires et adjoints qui vont galérer pour survivre.
  • 31/08/2014 à 19:28
    Anonyme
    alerter
    Anonyme de 18:20 : personne ne t'as obligé à "cracher au bassinet" pour t'installer !
    Ce qu'on demande c'est simplement la liberté de s'installer avec le même diplôme. a l'image des opticiens par exemple...
    Crois moi le marché s'auto-régulera tout seul... et je connais quelques "nantis" qui feront moins les kékés....
  • 31/08/2014 à 23:37
    Anonyme
    alerter
    Allez pour détendre l’atmosphère, une petite pensée pour les pharmaciens soixante-huitards qui ont revendu leur pharmacie fois 4 et qui se dorent la pilule au soleil loin de ce forum!
  • 01/09/2014 à 08:47
    Anonyme
    alerter
    Anonyme19:28 J'ai bien compris que tu n' avais aucune compassion pour ceux qui ont eu l' envie et et le courage de se lancer mais penses tu que dans nos campagnes il y aura beaucoup d' officines si des revendications comme les vôtres se réalisaient! Il y a erreur de combat,ce qui est en ligne de mire, c' est la disparition des officines qui établissent des FSE,plus d'automédication moins de remboursements, plus de CA pour les GMS....A bon entendeur,salut!
  • 01/09/2014 à 08:56
    RAD
    alerter
    @ANONYME 19:28 31:08 :"Ce qu'on demande c'est simplement la liberté de s'installer avec le même diplôme. a l'image des opticiens par exemple..."
    Ben justement! c'est ça qu'on ne veut pas!! Tu en connais beaucoup toi des opticiens indépendants?...
    Interroge un peu des opticiens, tu verras ce qu'il en pensent d'être pieds et poings liés par une grande enseigne... sachant qu'en outre certains pharmaciens se verraient bien devenir les Afflelou de l'officine...
    Tu as choisi le mauvais modèle...
  • 01/09/2014 à 09:00
    Anonyme
    alerter
    A ANONYME DU 30 08 18H33 et aux autres jaloux des titulaires: j'ai plus de 50 ans, installée pour la première fois à 26 ans sans apport perso (c'était plus facile que maintenant, certes..), après avoir payé mes études en travaillant au marché, et en faisant des ménages (papa et maman n'étant pas riches) Et depuis tout ce temps, je ne sais pas ce qu'est une semaine de 35 heures, ni 5 semaines de congés par an, ni un congé de maternité, et encore moins de maladie, je ne me considère pas comme une fainéante, et bosser sans personnel comme toi, volontiers!! S'il n'y avait pas eu de pharmaciens pour s'installer, probablement que tu n'aurais pas de boulot...
    Au bout du compte, perspective de bosser jusqu'à ce que mort s'en suive, 55 h par semaine, car ma retraite sera minable (genre 700 euros par mois) et que ma boutique sera invendable. Et si en attendant je gagne encore la somme faramineuse de 3000 euros par mois, ce qui est à peine le SMIC HORAIRE, je pourrai m'estimer heureuse! C'est super d'être nanti!
  • 01/09/2014 à 11:00
    RAD
    alerter
    ... et moi, je fais partie des soixanthuitards qui étaient persuadés que les cinquanthuitards avaient eu bien de la chance de ne pas connaître le tiers payant généralisé, la CMU et sa petite soeur l'AME, la carte vitale, les baisses de marges à répétition, les 35 heures, les génériques, etc... pour maintenir à flot une officine achetée avec des crédits à taux forts, et qu'il fallait sans cesse ré-étaler...
    On comprend que les soixantedixhuitads n'en veuillent plus... Qui a dit "le sens de l'histoire"...?
  • 01/09/2014 à 11:05
    Anonyme
    alerter
    Pour les jeunes qui pleurent... je m'installe en zone rurale dans 2 mois. Les adjoints qui veulent s'installer peuvent le faire sans problème. Non je ne suis pas nanti, je m'installe avec 10% d'apport et je n'ai eu aucun refus bancaire. Il faut juste se prendre par la main, chercher, négocier, monter un projet original pour les banques et roule...
  • 01/09/2014 à 11:46
    Anonyme
    alerter
    Étant étudiant en pharmacie, issu d'une famille pauvre et n'a rien à hériter, Je suis impatient de voir la libéralisation de l'officine. Déjà, à cause de rumeur, le prix d'achat d'officine est en chute libre...donc ceux qui n'ont rien à hériter vont pouvoir s'installer facilement. En plus, à partir de moment Mr E-Leclerc me rémunère bien, je préfère travailler chez E-Leclerc comme pharmacien Manager que travailler avec un titulaire qui gagne 5 fois plus que moi, un titulaire non-respectueux........la libéralisation va diminuer le gâteaux de titulaire, mais je ne vois pas son impact sur les non-titulaires. Donc vive la libéralisation.
  • 01/09/2014 à 11:49
    Anonyme
    alerter
    Yes, "le changement est maintenant", il faut permettre à tous les pharmaciens de s'installer où ils veulent, quand ils veulent, ....c'est fini le temps des héritiers. Vive la libéralisation. Enfin tous les pharmaciens vont être égaux.
  • 01/09/2014 à 11:55
    padaOne
    alerter
    Un titulaire ne gagne JAMAIS 5 fois plus que ses adjoints, pour la simple et bonne raison qu'il travaille 2x plus d'heures. Donc au mieux il gagne 3x plus, simplement... quelle horreur!! ^^
  • 01/09/2014 à 12:29
    Anonyme
    alerter
    A anonyme 11h46,
    D'accord avec 11h55, et même, c'est plutôt souvent 1.5 fois plus seulement, mais cela peut aussi être 0.5 fois!
    Mais apparemment, 11h46 préfère bosser pour Leclerc qui, lui ne gagne certainement pas plus de 500 ou 600 fois un salaire d'assistant, quant à la bonne rémunération, je pense qu'il se leurre, ainsi qu'en ce qui concerne les conditions de travail. Le management des équipes Leclerc ne se fait certainement pas à la coole comme dans nos bonnes vieilles officines! Et s'il a affaire actuellement à un titulaire non respectueux, c'est (peut être?) parce qu'il a une mentalité qui ne lui permet pas de percevoir le respect chez les autres?
    Et l 'installation facile, je n'y crois pas! Car ces jeunes installés vont se voir souffler tous les bons emplacements ( cela s'appelle les emplacements numéro1) par les chaînes munies de moyens contre lesquels on ne pourra pas grand chose
    Cesse de rêver, 11h46!
  • 01/09/2014 à 12:42
    The Captain
    alerter
    bien dis Anonyme de 12:29 !!
    Pour info pour les ******** qui pensent que "Leclerc rémunère bien" , j'ai un ami PHARMACIEN qui a bossé récemment en tant que Cadre dans une parapharmacie de Leclerc , c'est lui qui gérait la parapharmacie!
    Vous savez combien Leclerc le payait???? COEFF 400
    Donc vive la libéralisation????? prépare ta tombe plutôt......
  • 01/09/2014 à 12:55
    Anonyme
    alerter
    de nouveau anonyme 12h29
    Et avez vous pensé à l'étape suivante (tout est possible) qui serait d'autoriser la vente des médicaments à prescription facultative SANS la présence d'un pharmacien?
    Pour LECLERC, tout benef, une vendeuse payée au lance pierre et le tour est joué. Et pour les achats, ils ont des acheteurs au savoir faire inégalable, et pas besoin de pharmacien . Ce jour là,11h 46 et 11h49, vous verrez enfin les effets de la libéralisation! Je pense que d'autres que moi y ont déjà pensé!!!
  • 01/09/2014 à 13:22
    The Captain
    alerter
    eh oui c'est exactement ça, les préparateurs deviendraient des vendeurs payés au smic.....
  • 01/09/2014 à 13:23
    Anonyme
    alerter
    Si on va disparaître pourquoi avoir peur des amendes,
    réquisitions du préfet , du pénal , puisse qu' on a déjà tout perdu : nos années de travail et d' investissement.
    la sanction fonctionne que si un seul d' entre nous
    refuse de faire la grève: il faut une fermeture illimité
    de toute les pharmacies.

  • 01/09/2014 à 13:32
    Anonyme
    alerter
    les pharmaciens auront la liberté d' installation
    pour vendre du remboursé à l' unité et en tiers payant
    sans possibilité de faire grève, pendant ce temps
    edouard leclerc vendra ses boites non remboursées librement , en employant des pharmaciens au coef 160.
  • 01/09/2014 à 13:45
    Anonyme
    alerter
    Libéraliser ou pas, le mal (ou le bien)est fait. Je n'ai jamais eu autant de mail de transacteurs pour acheter une pharma. Tant mieux les prix sont en chute libre. le marché avait besoin de ça. 2008 Attali, 2014 Montebourg, on est prévenu faut pas s'enflammer pour une licence.
  • 01/09/2014 à 14:05
    Anonyme
    alerter
    C'est vrai le prix d'achat d'une officine est en chute libre, avec tout ce qu'on entend à la télé, comment voulez-vous qu'on vend à juste prix les investissements de 40 ans de travail, 60 heures/semaine, sans vacances....c'est triste!!
  • 01/09/2014 à 14:07
    homéopotard
    alerter
    Combien de pharmaciens ont voté pur la gauche ?
    Vous aurez le poids de votre opposition...
    Battez vous ils n'attendent que cela alors que l'ensemble de la profession devrait s'unir avec les autres professions visées sinon pffft !!!! plus de son plus d'image....
    et "de quoi il se MEL" n'aura qu'à balayer votre cadavre.
  • 01/09/2014 à 14:11
    Johnny
    alerter
    Info de l'intérieur: le gouvernement veut autoriser à tous les pharmaciens de pouvoir s'installer MAIS au moins à une disatnce de 100 mètres (m) d'une pharmacie qui existe déjà. Par contre, il y a des doutes sur l'ouverture du capital à E-Lecrec. Donc bonne nouvelle aux jeunes Pharmaciens! Mais la concurrence va être dure avec l'augmentation du nombre des pharmacies. C'est triste pour ceux qui ont acheté leur officine très cher.
  • 01/09/2014 à 14:25
    Anonyme
    alerter
    @ anonyme de 14h05 . Elle est payé depuis longtemps ta pharma. t'es pas a plaindre.
  • 01/09/2014 à 14:31
    Anonyme
    alerter
    coucou tout le monde, je travaille chez leclerc 35h/semaine, 6 semaines de congé. Je suis docteur en pharmacie + Master 2 en Management des entreprises. La formation de master 2 a été payée par leclerc (en cours de soir). Je gagne 3800 euros/mois (net). Je gère une équipe de 5 préparateurs.
  • 01/09/2014 à 15:08
    Anonyme
    alerter
    A Johnny, tu crois vraiment ce que tu ecris et a tout les assistants vous y croyez aussi??? je vous rappelle que la CPAM va baisser ses effectifs de 4900 personnes, comment va etre gerer le tiers payant si des milliers de nouvelles officines apparaissent?? Une fois dans vos nouvelles officines vous allez faire comment pour vous faire remplacer?? et les pharmaciens qui ont des assistants comments vont il etre en regles si tout les assistants quittent les officine pour ouvrir une?? Bon dieu que vous etes bien naifs!!! tout ces effets d'annonces n'ont qu'un objectif semer le trouble dans la profession "diviser pour mieux regner" Eloigner notre attention du vrai danger, l'ouverture du monopole et l'arriver de nouveaux acteur "non pharmacien" dans la distribution de medicaments... Car un médicament ne se definit pas par la notion d'etre remboursé ou pas ou etre en vente libre ou pas!!! La crainte du gouvernement c'est la mobilisation point.. Tout les assistants qui se sentent mal dans leur officines qu'il l'a quitte .. J'ai économise et je me suis installe oui avec peu d'apport etl' achat d'une petite officine que j'ai redresse a la sueur de mon front avec des revenus mensuels inferieurs a un assistant et sans cinq semaines de congé payé!!! Ces revendications que je peus lires sont puerils et surtout insultantes vis a vis de vos confreres qui aujourd'hui vous emplois et vous permette de prendre des vacances et payer vos factures!!! La grande distribution si elle a l'obligation de vous employer, vous proposera certainement ces jolies temps partiels payes au lance pierre!! et tuera la profession et toute possibilités d'evolution!!! De tout temps lors de mobilisation il ya les courageux et les grincheux!! Mobilisons nous tous pour defendre cette profession !!
  • 01/09/2014 à 15:29
    Anonyme
    alerter
    - quelque soit le nombre d'officine, ça ne change rien sur le nombre de patients. En plus, il y a plus en plus, le remplacement de travail des hommes/femmes par la machine ou informatique

    - Aux états-unis ou en en grande brétagne, un pharmacien peut s'installer librement à partir du moment il a le diplome de pharmacien. Mais, comme le salaire de pharmacien est 80 000 - 100 000 dollars/an, beaucoup préfèrent de travailler dans une pharmacie qu'ouvrir une autre.

    -La libre installation des pharmaciens va augmenter le salaire, un titulaire va être obliger de bien payer à son pharmacien. ça corrige l'injustice et les inégalités salariales qui existe depuis des années. C'est pourquoi les non-titulaires sont en faveur de la reforme.

    La seule solution est d'augmenter le salaire minimum des pharmaciens à 4000 euros/mois net. comme ça, les pharmaciens vont parler d'une seule voix.

    aujourd'hui la majorité de pharmaciens sont en faveur de la reforme, car les titulaires mangent le gateaux tout seul, là c'est le moment de partager!
  • 01/09/2014 à 17:03
    Anonyme
    alerter
    Le nombre de patients n,augmente pas , mais le nombre d'officines oui!! et la cpam traites les dossiers par officine, qu'importe le montant des lots!!

    Les pouvoirs publiques n ont eut de cesse a limiter le nombre d'officine voir les diminuer , la cour des comptes le dit tout les ans, il y a trop d'officine en France..

    En grande bretagne, la pharmacie est detenu par des chaines boots , superdrug, philips... pas d'espace vital pour les independants et ces pharmacie sont tres souvent tenu par des anglais d'origine pakistanaise..

    la liberte d'installation va à l' inverse faire baisser les salaires. Salaires du nouveau installé et oui et salaire des employés ds les officine actuelle, l'heure est dejà aux économies et ca va s'aggraver...

    Qui dit reforme dit aussi vente de l'otc par la grande distribution (montebourg voulais redistribuer 6 milliards de pouvoir d'achat) l'otc échappera aussi aux nouveaux installés..

    l'optimisme c'est bien, etre utopiste c'est un peu plus dangereux surtout qd on met son diplome, sa vie professionnelle en jeu...


  • 01/09/2014 à 17:26
    Anonyme
    alerter
    Quand on est anonyme, on peut raconter n'importe quoi.
  • 01/09/2014 à 17:36
    Anonyme
    alerter
    L'état voudrait une pharmacie pour 100 habitants
    tous les pharmaciens travailleront pour 1000 euros
    mensuel en libéral comme chez leclerc.
  • 01/09/2014 à 18:02
    Anonyme
    alerter
    A ANONYME DE 15H29

    Comment peut on travailler en pharmacie, et être aussi peu au courant de son fonctionnement???? Si tu es candidat à une installation, méfie toi de tes notions d'économie!!!
    Ce que tu dis est absolument aberrant, et on croirait un enfant qui dit à sa mère: t'as plus de sous? Va en chercher à la banque!
    Selon toi et tes nouvelles règles économiques, quand y'a plus de sous y'en a encore!
    Personnellement, lorsque mon assistant sera en retraite, je ne le remplace pas et je bosse encore un peu plus si je peux, mais en aucun cas je ne pourrai payer les merveilleux tarifs que tu proposes
  • 01/09/2014 à 18:21
    Anonyme
    alerter
    A Anonyme de 15 heure 29
    Tu es dans le rêve socialiste d'un monde nouveau, totalement utopique, Il est tout simplement aujourd'hui impossible de payer plus cher des assistants, les marges s'effondrent, les honoraires vont aggraver encore cette situation, alors démultiplier les points de vente est une aberration. Pendant des années, on a dénoncé la création de pharmacies par dérogation, ce qui est proche du schéma que tu défends. on voit aujourd'hui les mêmes politiques, nous accuser d'avoir trop de point de vente. L’INCOHÉRENCE suffit.
  • 01/09/2014 à 20:36
    Anonyme
    alerter
    La reforme va diminuer le confort de titulaires.

    - Mais ne prenez pas tout le monde pour des imbéciles, on a quand même une petite notion d'économie. Dans tous les cas, les non-titulaires sont à l'abri. Donc c'est le moment de corriger le système et égaliser tous les pharmaciens. C'est la fin des années glorieuses pour les titulaires.

    - C'est une reforme qu'il fallait faire il y a long temps, donc même si elle est amère, il faut avaler la pilule.

    - c'est normal que les titulaires n’enragent contre la reforme. Nous, les pharmaciens non-titulaires LA MAJORITÉ EN FRANCE aussi , nous sommes pour l'égalité des pharmaciens et "salaire digne" FAIRE PAY.
  • 01/09/2014 à 21:36
    Anonyme
    alerter
    bien fait pour les pharmacies tiroirs-caisses sans conseils avec un personnel non qualifié et avec comme souci majeur le CA ;laissant sur le bas coté leurs conféres mourir a petits feux ou déposer leur bilan.
    il est temps de mettre de l'ordre dans tout cela et donner la meme chance a tout le monde. A ceux qui arrivent les jeunes qui sont ecoeurés d'avance par ce qui se passe.
    vive la suppression du numerus closus et vive la concurrence et non la protection des anciens!!!
  • 01/09/2014 à 23:40
    Anonyme
    alerter
    à anonyme 20h36
    quel venin! c'est la lutte des classes, ma parole, mais il faudrait apprendre à écrire un peu correctement, et si possible sans une faute d'orthographe tous les 3 mots, ça présente mieux, même pour un CV chez LECLERC. Salaire digne , mais sais tu qu'il y a des ingénieurs ou des mecs drôlement plus intelligents (parce que affirmer que les non titulaires sont dans tous les cas à l'abri, c'est vraiment pas une preuve d'acuité intellectuelle) qui sont payés 2000 euros par mois dans des domaines pointus? Si c'est la cata pour les titulaires, crois moi, c'est pas mieux pour les salariés, et pour 21h36, la même chance à tout le monde, ça me fait rire, car l'égalité , que ce soit en matière d'apport personnel, ou de dons de la nature tels que qualité du relationnel, courage, résistance physique, curiosité intellectuelle, empathie, etc, etc, et bien figure toi que ça n'existe pas! Vous vous trompez d'ennemi, c'est triste parce que cela fait le jeu de grandes chaînes capitalistes qui seront beaucoup moins tendres avec vous que les titulaires d'avant, que peut être vous regretterez un jour. Il y aura toujours des patrons et des employés, ça c'est sûr, mais les patrons du futur seront moins nombreux et beaucoup, beaucoup, beaucoup plus riches que leurs employés.
  • 02/09/2014 à 08:57
    Anonyme
    alerter
    Bravo, on est en pleine lutte des classes : titulaires/adjoints...
  • 02/09/2014 à 13:05
    Anonyme
    alerter
    Vu le nombre pharmaciens qui se retrouveront au chômage, MEL pourra les embaucher au SMIC
  • 11/09/2014 à 22:28
    Anonyme
    alerter
    Et les préparateurs vous y pensez? 1300 e de net pour faire toutes les tâches que les pharmaciens ne veulent pas faire!
  • 19/09/2014 à 12:18
    Prépa
    alerter
    Quelle complainte chez ces nantis de pharmaciens.
    Des épiciers surprotégés qui vivent grâce aux déficits cumulés de la sécurité sociale ! Supprimons la sécu, et la majorité des pharmaciens remettront les pieds sur terre ...
  • 19/09/2014 à 14:14
    Lucien
    alerter
    Lors de cette journée de grève fermeture des pharmacies, que deviennent les préparateurs(trices) lest pharmaciens salariés sous contrat, et les rayonnistes ? Sont-ils mis en congés forcés, ou doivent-ils être rémunérés normalement ? Leur planning peut-il être modifié hors délai prévu par leur convention ?
    Merci.
  • 19/02/2015 à 08:56
    Johne330
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 19/02/2015 à 08:56
    Johng352
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 19/02/2015 à 08:56
    Smithc98
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 19/02/2015 à 08:57
    Johne201
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 19/02/2015 à 08:57
    Johna347
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 19/02/2015 à 08:57
    Smithb484
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 19/02/2015 à 08:58
    Johnd956
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 19/02/2015 à 08:58
    Johne781
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 19/02/2015 à 08:58
    Smithe104
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...