26/08/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Dispensation à l'unité : les modalités de l'expérimentation sont fixées

Facturation de l'ordonnance, rémunération de l'officine participante, objectifs à atteindre... une notice explicative précise les modalités du décret sur l'expérimentation de la dispensation à l'unité.

Une notice explicative du décret relatif à l’expérimentation de la délivrance à l’unité de médicaments antibiotiques est désormais disponible. Elle précise notamment les modalités de délivrance à l’unité, en fonction de la durée du traitement, la facturation de l’ordonnance et la rémunération du pharmacien participant. Seront notamment évalués la modification des volumes d’antibiotiques délivrés, le temps nécessaire à la délivrance à l’unité et son acceptabilité par les patients.

Quatre agences régionales de santé (ARS) diffusent cette notice explicative, en même temps qu’elles sollicitent les candidatures de pharmaciens pour participer à l'expérimentation.

Lancé sur le site Internet des ARS (comme ici en Ile-de-France), l’appel s’adresse aux officines installées en Ile-de-France, Lorraine, Limousin et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La date limite de dépôt de candidature est le 8 septembre pour les trois premières régions et le 31 août pour la dernière. A ce jour, les ARS refusent de communiquer le nombre de candidats déjà inscrits.

Cent officines portées volontaires doivent intégrer le dispositif, dont 75 qui pratiqueront la dispensation à l’unité et 25 témoins. Les premières seront dédommagées jusqu’à 1 500 euros par an, les secondes, jusqu’à 300 euros.








Les dernières réactions

  • 26/08/2014 à 18:18
    Anonyme
    alerter
    s'il pouvait n'y avoir aucun candidat...
  • 26/08/2014 à 19:55
    Anonyme
    alerter
    d'accord
  • 26/08/2014 à 20:36
    Pada
    alerter
    Ca serait bon ça !! Un gros bide !! :D
  • 26/08/2014 à 21:14
    Anonyme
    alerter
    Ça empêchera du gâchis il n y a qu a voir les armoires de certains patients !!et un manque à gagner pour le pharmacien qui va refusé de faire cela !!
  • 26/08/2014 à 21:16
    Anonyme
    alerter
    Pourquoi un manque a gagner ? ils seront payé dans 10 ans les ...
  • 27/08/2014 à 08:04
    op08
    alerter
    Quel sens et quelle utilité a cette expérimentation? Si les prescriptions suivent la poso des AMM en fonction des pathologies, les conditionnements des AB sont adaptés dans leur immense majorité; reste à éduquer sensibiliser les patients (éventuellement nos amis médecins...) au bon usage; on aurait pu imaginer une rémunération du pharmacien pour concertation avec le prescripteur en cas de hiatus. Mais non, le choix s'est porté sur le truc le plus immédiat, les modalités les plus archaïques! Mais c'est spectaculaire, démagogique. S'attaquer aux problèmes des élevages intensifs d'animaux destinés à l'alimentation humaine et dans lesquels les prescriptions d'AB sont excessives doit être plus compliqué.
    Quid d'une réflexion sur des conditionnements adaptés à certaines pathologies aiguës et courantes : AINS ou corticoïdes, anti nauséeux et anti diarrhéiques ou pourquoi pas les somnifères - il n'y a que les zolpi et les zopic qui existent en boite de 7 cp- des médicaments pas du tout anodins, qui risquent bien d'être réutilisés à mauvais escient ou sur une trop longue durée...
    Quant à la PDA on attend toujours.
  • 27/08/2014 à 08:54
    potard agonisant
    alerter
    Bonjour à tous,
    les vacances se terminent et déjà les cadeaux pleuvent dans l'escarcelle des potards!!!
    Après les délires de Monseigneur de Montarebourg, nous avons la chance de pouvoir poser notre candidature pour expérimenter les nouvelles façons d'administrer un lavement dernière génération à ces potards constipés qui ne veulent pas mourir!
    Et dire qu'il y a des maso qui pour une obole vont se précipiter!!!
    Il faut dire que depuis la M.D.L., ce cadeau de Noël si cher à M.J. C.... et C. Evin,(...)
  • 27/08/2014 à 09:31
    Anonyme
    alerter
    je n'y comprend rien s'il s'agit de quelques antibiotiques pourquoi donner 1500E aux unidosistes et 300€ à ceux qui ne sont que témoins. C'est encore une magouille de Macron pour a terme imposer tous les produits à l'unité.
  • 28/08/2014 à 07:27
    Anonyme
    alerter
    Tout à fait d'accord avec Op08 du 27 08.
    Pour ma part, j'adapte l'antibiothérapie au boitage.
    ex 8 jours au lieu de 5 ou 6 ou 7 jours prescrits si je prends le boitage du cefixime.
    Et il n'y a plus de gâchis !!!
    Que les prescripteurs s'adaptent à cela.
    Il y a parfois pas mal de fantaisies dans l'utilisation prescrite des antibiotiques. Enfin c'est plutôt rare quand même mais ca arrive !!!
    Je souhaite aussi que personne ne se porte candidat pour cette imbécilité!!!!
    La venue des génériques multiples et variés et l'envahissement du marché avec la volonté de vendre un max va à l'encontre de ce concept de déconditionnement !!!! faut savoir ce que l'on veut !!!
  • 28/08/2014 à 09:59
    Anonyme
    alerter
    Evidemment, a terme, toutes les pharmacies dispenseront a l'unite et, peut-etre ainsi, le diplome de pharmacien sera plus valorise. Au lieu d'emballages de labos nous delivreront des boites et flacons uniques a chaque patient, ce qui ameliorera l'image du service offert.
    Indeniablement, le comptage des quantites va entrainer une source potentielle d'erreur supplementaire et, peut-etre que, tout comme dans les pays anglo-saxons a travers le monde, les pharmaciens vont devoir effectuer la verification finale avant que les produits ne soient delivres au patient (responsabilite legale), alors que jusqu'a present dans la plupart des pharmacies de l'hexagone des preparateurs delivrent sans qu'un pharmacien ne voit quoi que ce soit. La France aimant tellement creer des lois qui ne seront jamais respectees...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...