22/08/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Professions réglementées : l’Ordre des pharmaciens lance la contre-offensive

Assez silencieux jusqu’à présent, l’Ordre des pharmaciens monte au créneau pour critiquer violemment le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) sur les professions réglementées et son annexe consacrée à la profession.

Conclusions édifiantes, approximations, travail stupéfiant… l’instance ordinale présidée par Isabelle Adenot ne mâche pas ses mots pour qualifier le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) sur les professions réglementées.

Dans un communiqué très offensif, elle estime que le gouvernement ne saurait engager une réforme de la profession sur la base « d’un rapport fondé sur une densité stupéfiante d’approximations et d’aberrations ».

Exemples à l’appui, la présidente de l'Ordre fait la démonstration que la conclusion centrale du rapport est fausse. « Dans les faits, le prix de médicaments à prescription facultative non remboursable progresse moins vite que l’inflation », indique le communiqué ordinal s'appuyant sur une étude Celtipharma réalisée sur la base de 3000 pharmacies (échantillon représentatif) et de la totalité des médicaments à PMF non remboursables (plus de 2 000).

« Entre 2009 et 2011, le prix de ces médicaments identiques a augmenté (1%) moins vite que l’inflation (1,6%) et ce, alors qu’en 2011, le taux de TVA de ces médicaments a augmenté de 1,5%.»

Sur les revenus nets médians des pharmaciens titulaires ou dirigeants (7671 euros), cités dans le rapport, l’Ordre se demande où « les inspecteurs de l’IGF ont appris des statistiques pour considérer qu’un échantillon de 22 pharmaciens sur 5 500 est représentatif ».

En considérant que « le rôle de conseil et de prévention joué par le pharmacien n’apparaît pas indispensable du point de vue de la protection de la santé publique pour les médicaments à prescription facultative », les recommandations de l’IGF basées sur des considérations « purement financières» sont pour l’Ordre « dangereuses » du point de vue de santé publique.

Une nouvelle fois, Isabelle Adenot justifie son intervention en rappelant qu’en tant que présidente du conseil national de l’ordre, elle se doit d’assurer la défense de l’honneur de la profession. « Je me dois donc de réagir pour rétablir les faits quand ils entachent la réputation de la profession, entamant par là même la confiance du public. », précise Isabelle Adenot.






Les dernières réactions

  • 22/08/2014 à 14:01
    Anonyme
    alerter
    Avant de donner des leçons, l'Ordre devrait faire le ménage chez lui et respecter les normes internes et communautaires...
  • 22/08/2014 à 14:58
    Anonyme
    alerter
    Enfin une réaction de notre institution!! Plutôt que de crachez dessus, mieux vaut diffuser le message et écrire à nos députés qui nous représentent au parlement.
  • 22/08/2014 à 16:02
    Anonyme
    alerter
    Sur les revenus des pharmaciens, tout le monde sait que les revenus déclarés tiennent compte du capital remboursé au titre des emprunts, il n'y a donc rien d'étonnant à cette somme de 7671 euros mensuel quand les fonds se vendent à des prix délirants...
    Sur le prétendu maillage territorial harmonieux, comment l'Ordre peut-il se prévaloir que la réforme pourrait y porter atteinte alors même qu'il agit de concert avec le ministère de la santé pour fermer entre 2500 et 5000 pharmacies sur le territoire, souvent en milieu rural puisque les fonds ne peuvent plus y être cédés faute de financement...
    Enfin, Madame ADENOT oublie un peu vite les 4000 jeunes confrères qui pointent à pôle emploi et seraient bien heureux de s'installer dans les zones rurales si la liberté d'installation était votée...
    Nul ne peut se prévaloir de sa propre faute, la réforme préconisée par l'IGF est équitable.
  • 22/08/2014 à 16:24
    Anonyme
    alerter
    Ce rapport est fondé sur du sable... Rien de vrai.
    Il y en a assez d'être pointé du doigt comme étant une profession de privilégié , combien d'entre nous cherche un CDI ou ne serait ce qu'un temps partiel... Nous pointons au chômage après X années d'études car rares sont les postes, que des remplacement temporaires...
  • 22/08/2014 à 16:26
    Anonyme
    alerter
    Défendons nous !
    Cette réforme tue la profession, la dégrade, la discrédite....
  • 22/08/2014 à 16:26
    Anonyme
    alerter
    Je serais présent à toutes manifestations!
  • 22/08/2014 à 17:40
    Anonyme
    alerter
    L'ordre vient au secours des pharmaciens, au secours, on est tous foutus...................
  • 22/08/2014 à 17:45
    Anonyme
    alerter
    Vous allez voir quand LECLERC va faire passer des spots en boucle à la télé pour exiger la vente des conseils si vos actions minables ( affichettes ) vont recevoir le soutien de la population.
  • 22/08/2014 à 17:55
    Anonyme
    alerter
    De retour de vacances, Madame ADENOT s'exprime... Mais on entend pas sa copine Madame TOURAINE... Elle ne nous aurait pas lâché...
  • 22/08/2014 à 18:58
    Anonyme
    alerter
    Il est temps de penser à nous... les employés de l'officine!!
    AUX EMPLOIS QUE GENERE L'OFFICINE...
    aux assistants, aux préparateurs...
    Mr LECLERC ne va pas tous les employer!!!
    Mr les Ministres, je suis loin de croire que tous les titulaires, patrons de petites structures, soient vraiment priviligiés... et nous n'avons pas tous des emplois "sur-payé"!!
    Vous allez tuer les petites officines, enrichir encore plus les grosses et créer encore plus de chômage.
  • 22/08/2014 à 21:19
    Anonyme
    alerter
    Je sais maintenant que les inégalités vont augmenter. Il y aura le quart monde français qui ira se soigner à côté du rayon tomates. Bien sûr, l'acte se résumera à coup sûr à "5 euros 82 svp".

    Et les plus intelligents qui iront faire analyser leurs ordonnances chez un confrère compétent.

    Le pire, c'est que ça sera pas moins cher chez Leclerc ... faut arrêter la connerie. On se fait déjà assez concurrence entre confrères, surtout en Ile de France !
    Merde, mais on se respecte. On s'appelle pour du dépannage. On collabore !!!
    Leclerc ne collabore pas. Il rafle l'argent à des mecs qui se sont tapés un doctorat pour toucher 2000 euros ! oui, mon titulaire touche 2000/mois. Je vous le dit !
  • 22/08/2014 à 21:57
    The Captain
    alerter
    bien dit
  • 23/08/2014 à 10:02
    Anonyme
    alerter
    il est grand temps que tous les pharmaciens s'unissent. nous devons montrer au dirigeant que nous somme une force qu'il doit écouter.
    si il ne nous respecte pas alors toutes les pharmacies de france ferment leurs porte pour 24 h.
    grève générale, pas de medoc pendant 24h.

    sans une démonstration de force nous allons encore nous faire avoir.


  • 25/08/2014 à 22:42
    Anonyme
    alerter
    greve de medoc sur 24 h c 'est pas assez !

    N°1 : déterminer les noms de ts les gérants des centres Leclerc ,et utiliser notre faculté de "refus de délivrance" ; plus aucun medoc pour eux et leur famille !
    N°2 : créer un fonds ( 0.01% du ca de nos phcies; 200 000 000 € ) pour financer une campagne mediatique de grande ampleur, et, une attaque juridique sur l' incompétence ou la négligence de l' IGF, et obtention d' excuses publiques (à la télé , il n' y a que ça, de vrai ) de ts les journalistes qui ont jete l' opprobre sur ttes ces professions . qu'ils assument leur responsabilité.
    ils st autant nocifs que des malfaiteurs qui st eux condamnés qds ils st attrapés .
  • 27/08/2014 à 20:17
    Anonyme
    alerter
    22 000 pharmacie, 1 licenciement par pharmacie = 22 000 licenciement dans le mois!!! ah il vont etre bon les chiffres de septembre!! de toute facons les licenciement c'est ce qui guette les officines avant de disparaitre!!!
    la grande distribution compte elle embauché 22 000 collaborateurs ? Je passe plus de temps avec mon equipe qu'avec mes enfants mais pour le bien de tous pharmaciens, preparateur, femme de menage il faut frapper fort!!! c'est une question de survie!! surtout face aux belles promesses de la distibution!! parlez en aux eleveurs, aux agriculteurs... les frais des fournitures scolaires ont encore augmenter de 2%!!!ca ne choque personne !! que fait leclerc pour le pouvoir d'achat des francais!! je reclame le droit dans mon officine de vendre des fournitures scolaire, viande et legumes moins cher!! que chez leclerc
  • 27/08/2014 à 22:16
    Anonyme
    alerter
    Malheureusement, l'ouverture du monopole pharmaceutique semble déjà décidée ... Avec la complicité de grands labos tel SANOFI ! Augmenter "Le pouvoir d'achat des français" n'est qu'un prétexte pour faire disparaître plusieurs milliers d'officines (entre 3 000 et 5 000), il y avait trop de pharmacies dans notre pays ! Ce n'est pas le départ de MONTAUBOURG qui va changer quoi que ce soit, tout est dans les tuyaux depuis belle lurette ! D'ailleurs, pour ce dernier, le pharmacien n'était qu'un vulgaire commerçant au même titre que les bouquinistes du village du livre de Cuisery en Saône-et-Loire (son pays !) à qui il a répondu que les livres qu'ils vendaient n'étaient pas de la culture ! Notre pays est gouverné essentiellement par des avocats qui ont une curieuse idée de la justice ! Et avec qui on ne peut malheureusement pas dialoguer, ce qui est un comble !
  • 28/08/2014 à 00:19
    Anonyme
    alerter
    Depuis la vente sur internet et le libre accès, on a ouvert la boîte de pandore, on ne pourra pas empêcher des diplômés des GMS de les vendre . Les français sont pour et Bruxelles pousse dans ce sens . C'est un combat inégal qui me rappelle celui perdu pour la para (avène, roc, vichy....).On ne pourra pas empêcher ces pharmaciens de vendre ces otc.La liberté d'installation est plus dangereuse, les acquéreurs vont préférer acheter des pas de porte et créer une officine à moindre coût par, Les fonds se vendront alors à mon avis aux alentours de 30 %.Par contre ce type de mesure devra être applicable à toutes les professions réglementées et pas seulement aux pharmaciens, ce qui
    me paraît difficile pour un gvt aussi fragile .Mais pour la sortie des otc, je pense que c'est inéluctable maintenant ou d'ici 3 ans

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...