14/08/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

En attendant la rentrée, moment plus propice pour rassembler tout le monde de manière physique,la profession se concerte par téléphone. Nous avons demandé quelques précisions à Gilles Bonnefond, président de l'USPO qui confirme : « La réunion programmée aujourd'hui entre les syndicats, les groupements, l'ordre et les étudiants a bien eu lieu et nous nous sommes mis d'accord sur une réunion hebdomadaire téléphonique d'ici la rentrée ». Pour ce qui concerne les actions prévues, il est encore trop tôt pour savoir ce qui sera décidé : « Il y aura certainement un mouvement des professions libérales dans leur ensemble que la profession pharmaceutique intégrera. En ce qui concerne les actions spécifiques, nous en sommes au stade d'échanger des idées pour dégager des actions communes possibles. Un plan pour Septembre est en cours de montage qui sera à valider par l'ensemble de nos différentes instances » confie-t'-il. Il est également prévu de faire entrer dans la boucle les syndicats de salariés lorsque le projet aura mûri. Pour conclure, il déclare : « Si l'attaque se concrétise, l'action commune sera obligatoire, la profession ne nous pardonnerait pas de ne pas réagir ».

Des ripostes graduelles sont envisageables : de la grève des gardes à la manifestation jusqu' aux actions plus dures comme un ou plusieurs jours de fermeture voire un blocage de la chaîne d'approvisionnement en médicaments.






Les dernières réactions

  • 15/08/2014 à 08:53
    Anonyme
    alerter
    Enfin la profession bouge .
    C'est inadmissible ce qu'il nous arrive. Apres tous les efforts qu'on nous a demande avec les generiques et toutes les economies qu'on a fait gagner a la secu , de se faire remercier d'une telle façon. L'avenir de beaucoup d'entre nous est en jeu .
    Arnaud Montebourg ,est ,de loin le plus incompetent des ministres , il devrait remettre sa mariniere et partir en solitaire autour du monde ,

  • 15/08/2014 à 09:10
    Anonyme
    alerter
    J'espère sincèrement que cette fois ci la profession va aller jusqu'au bout et se défendre. Je n'ai encore jamais vu de grève organiser et il serait temps d'en faire usage.
  • 16/08/2014 à 09:16
    Anonyme
    alerter
    Moi j'espere quele gouvernement ira jusqu'au bout. L'argument de la profession est risible, vide et méprisable.
  • 16/08/2014 à 11:21
    Anonyme
    alerter
    Plus de Monopole ? Plus de responsabilités alors? Abandonnons donc les gardes et le tiers-payant. On récolte ce que l'on sème Mr Montebourg.
  • 18/08/2014 à 11:46
    Anonyme
    alerter
    Soyons virulents. Je propose la création d'une pancarte commune à afficher. Des tracts explicatifs uniformisés. Pour sue le patient comprenne que quelqu'un veut toucher à sa santé.
  • 18/08/2014 à 14:38
    kwa ti yanga
    alerter
    Bonjour,

    Il y a quelques jours, je vous ai soumis l'idée d'inviter chacun de nos élus, députés ou sénateurs, à venir passer quelques heures derrière le comptoir d'une officine pour qu'ils prennent conscience de la réalité de notre exercice.
    Par exemple, avec mon dernier patient, une bonne demi-douzaine de questions avant de lui délivrer un sirop anti-tussif...

    Vous avez bien voulu accuser réception de mon message...

    Par contre, vous n'avez pas cru opportun de me faire savoir si mon idée était complétement nulle ou si, effectivement, elle méritait qu'on s'y intéresse...

    Je m'en vais donc la soumettre aux autres représentants de la profession, USPO et UNPF : je ne peux croire que tous nos représentants s'accommodent, en guise de confrères, d'un troupeau de moutons résignés sur le chemin de l'abattoir....

    Confraternellement jpp
  • 18/08/2014 à 14:44
    baloue
    alerter
    Bonjour !
    kwa ti yanga, merci pour votre réaction. Voulez-vous dire que vous avez soumis cette idée au syndicat FSPF ?
    Confraternellement
  • 18/08/2014 à 17:19
    Anonyme
    alerter
    Il faut une grève dure, fermer boutique jusqu'au retrait complet du projet.
  • 19/08/2014 à 11:30
    Anonyme
    alerter
    Gilles Bonnefond "si personne ne se mouille, moi non plus". Quel courage ! Je ferai donc grève tout seul, mais je ferai grève ! Qui m'aime me suive
  • 19/08/2014 à 22:05
    Anonyme
    alerter
    le problème de cette profession c'est que certains ne fermeront pas leurs portes pour faire grève afin de faire une "bonne journée". Si la grève ne fonctionne pas, et autant vous dire que les grèves de gardes n'impactent personne, l'idée de bloquer le circuit d'approvisionnement du médicament me parait idéal. Contre un projet de loi CHOC il faut une action CHOC.

    Cependant, je suis tout à fait d'accord avec kaw ti yanga, d'autant plus que peu de politiques sont pharmaciens. Par contre le fait que beaucoup de politique soit médecins, on voit une meilleure protection pour eux que pour nous au niveau des projets de loi.
  • 20/08/2014 à 18:41
    Anonyme
    alerter
    20 ans que la profession se fait plumer, sans jamais protester, contente d'avoir évité le pire. Résultat nous y sommes.
  • 20/08/2014 à 18:49
    Anonyme
    alerter
    Il y en a pour qui une journée de CA c'est le salaire du mois - çà peut faire réfléchir.
  • 20/08/2014 à 18:51
    Anonyme
    alerter
    Quand allons nous répondre à la GMS:1 emploi en GMS détruit 4 emplois en ville, la qualité se dégrade scandales etc....personne ne s'interesse aux plus grosses fortunes départementales: ce sont les memes dirigeants de GMS, facile à vérifier et au besoin publier dans la presse je ne supporte plus cette philantropie!
    quant à Mr Montebourg je pense qu'il est très bien placé pour parler de rente de situation , mais c'est probablement NORMAL
    JP NESTOR pharmacien
  • 20/08/2014 à 18:54
    COTTARD GILLES GILLES, Pharmacien titulaire
    alerter
    Envisagez des réponses graduelles contre un tir au canon ?
    Messieurs, les "Leclerc" tirez les premiers !
    C'est du tout cuit
  • 20/08/2014 à 18:55
    Anonyme
    alerter
    La pharmacie ne faisant plus partie du ministère de la Santé, je propose la démission de l'ordre
  • 20/08/2014 à 20:19
    Anonyme
    alerter
    Une grève serait impopulaire, peu suivie, inefficace et entraînerait des réquisitions., On va passer pour des nantis, la perte du monopole est inéluctable suite à la vente sur internet et au libre accès , je parle même pas des enquêtes conso!
    Faire venir des politiques ne servira à rien, l'ordre restera en retrait .Les syndicats vont se déchirer comme d'habitude.
    Ce qui les gênerait serait l'arrêt du tiers payant et de la substitution suivis par toutes les officines sans exception, on irait alors vers un bras de fer avec le gouvernement.
    Qu'en pensez vous?
  • 20/08/2014 à 23:11
    Anonyme
    alerter
    la greve est impopulaire et alors ? nous ne serions pas les premiers , l'arret du tiers payant, comment et qui verifie ce que le voisin fait ?
    la substitution c'est trop tard
    mouvement global et uni des professions dites de rentes
    greve des gardes avec pour consequence envoi de 22000 recomandes par les prefectures
    affichage des prix réels pratiqués dans les pays europeens...
    la differnce entre la GMS et nous c'est que nous refusons régulierement des ventes , contrairement à une réaction d'anonyme qui stigmatise notre profession, "en trouvant nos arguments risibles"16/08
    pauvre cloche va pointer chez michel e ( c'est peut etre dejà le cas) super entrepreneur!



  • 21/08/2014 à 17:03
    Anonyme
    alerter
    chaque français rencontre aujourd'hui plusieurs pharmacies sur le trajet de son travail. Ainsi il peut ouvrir notre porte et demander conseil pour les pathologies de medications familiales dès le matin 8h et même 24h sur 24h avec les services de garde .Prochainement avec la perte du monopole scientifique et pharmaceutique il ira attendre l 'ouverture des grandes surfaces dans les zones industrielles !!!! ou à l'entree et sortie d'autoroute !!!! pour acheter tout seul son medicament!!!!!
  • 21/08/2014 à 17:27
    Anonyme
    alerter
    Et si au lieu de grève et manifestations vous faisiez des actions plus constructives : journée, soirée portes ouvertes pour les clients, consommateurs, avec des promotions lors de ces journées/soirées, incitation à entrer dans les pharmacies pour en savoir plus, débats sur des sujets de santé organisés dans les mairies, les salles des fêtes, des jeux avec lots à gagner pour les enfants, ...je sais c'est pas facile mais il faut se bouger autrement que par des actions dévalorisantes.
  • 21/08/2014 à 18:12
    Anonyme
    alerter
    La pénurie médicale dans les dix années à venir donne aux pharmaciens une tâche colossale au quotidien face aux français que nous prenons en charge .Notre formation scientifique et l'organisation actuelle du réseau pharmaceutique nous permet d'y faire face.
    Comment l'exercice de responsable de la santé publique pourra t il avoir lieu dans les centres LECLERC !!!!!!
    Le médicament sera banalisé !!!!! et les risques pour la santé seront inévitables!!!!!
  • 21/08/2014 à 18:50
    Anonyme
    alerter
    Depuis des années les politiques de santé affaiblissent les pharmacies .Nos entreprises sont en danger !!!! .Tous les jours des jeunes nous demandent une formation en apprentissage pour devenir préparateur en Pharmacie !!! Nous refusons par manque de moyens!!!!.C 'est fini le pharmacien nanti!!!! Le Pharmacien aujourd'hui il négocie une autorisation de découvert avec sa banque pour éviter la noyade de son entreprise.
  • 21/08/2014 à 19:12
    Anonyme
    alerter
    C'est le prix délirant des fonds et le remboursement de lourds emprunts qui mettent en danger l'activité alors que la marge baisse et que les charges augmentent. La liberté d'installation casse cette difficulté en réduisant les emprunts à l'essentiel. Il faut donc libéraliser...

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...