13/08/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Dans un communiqué de presse daté du 12 août, 1001pharmacies estime infondée la décision du Tribunal de grande instance de Paris qui la condamne à cesser la livraison de médicaments. Elle regrette une décision qui selon elle « lèse ses 580 pharmacies partenaires et tous les consommateurs condamnés à ne plus bénéficier d'un service innovant ». Pour Cédric O'Neill et Sabine Safi, cofondateurs de la société, le CNOP se trompe de cible « mettant en péril les pharmaciens français avec des querelles futiles au lieu de combattre pour l'amélioration du secteur avec l'apport de services performants, nouveau et en phase avec les nouvelles pratiques liées au commerce électronique ». Selon Sabine Safi, « les pharmaciens français doivent pouvoir se battre à armes égales avec les sites étrangers », insistant sur la menace actuelle que fait peser le lobby des grandes surfaces et arguant de la nécessité « d'alléger les procédures de vente en ligne ». Pour ces jeunes entrepreneurs « les pharmaciens français ne possèdent ni les compétences ni le temps pour développer leurs propres sites d'e-commerce. Qui plus est, les rares e-pharmaciens qui y parviennent ne sont même pas autorisés à communiquer sur leur service Internet ».

Décidemment entre l'Ordre et 1001pharmacies, les points de vue semblent irréconciliables.






Les dernières réactions

  • 13/08/2014 à 19:41
    Anonyme
    alerter
    Elles n'avaient qu'à réfléchir au concept.
  • 13/08/2014 à 19:42
    Anonyme
    alerter
    On ferait mieux de se recentrer sur notre métier plutôt que de vendre des médicaments sur internet.
    Notre argument majeur pour nous défendre face à la mise en vente de l'OTC reste notre proximité, notre disponibilité et surtout notre qualité de conseil et d'écoute des patients. Ce que l'on perd totalement avec la vente sur le net et qui favorise l'entré en GMS et la confusion des patients sur le réseau du médicament.
    Alors merci à l'ordre d'avoir lancé cette action en justice
    Un pharmacien assistant
  • 13/08/2014 à 19:43
    potard
    alerter
    la vente sur le net favorise les arguments de la grande distribution , et en pratique c'est une licence virtuelle au risque d'accélérer la destruction du maillage de santé pharmaceutique ; malheureusement c'est une interdiction totale de tous les sites de vente par internet qui aurait dû être prise .
  • 13/08/2014 à 19:46
    Anonyme
    alerter
    Totalement d'accord
  • 13/08/2014 à 19:51
    Anonyme
    alerter
    Totalement d'accord
  • 13/08/2014 à 20:33
    Anonyme
    alerter
    Un intermédiaire qui prélève sa Marge sur le Marché de la Santé débouté !
    Comme le pointe "potard" bien qu'il fasse un amalgame avec les sites qui émanent directement d'officines de pharmacie, c'est une "licence" virtuelle possédant sa propre identité, détenue par des non professionnels dont le but est de s'accaparer des parts de marché sans diplôme et sans investissement !
    à bon entendeur ....
  • 13/08/2014 à 20:37
    Anonyme
    alerter
    les Pharmaciens officinaux possèdent les compétences et le temps nécessaire, et même aussi l'Argent, pour se développer sur internet sans avoir à reverser un % à des intermédiaires qui n'ont rien d'indispensable, ils ne souhaitent pas favoriser une "enseigne" capable de fédérer sous son nom leur propre clientèle interessée par le concept de la vente à distance sur internet.
  • 13/08/2014 à 21:24
    Anonyme
    alerter
    totalement d'accord avec les premiers commentaires: l'ordre a raison.
  • 13/08/2014 à 21:56
    Anonyme
    alerter
    Les pharmaciens ont a mon avis les "compétences suffisantes" pour livrer les médicaments eux mêmes (via internet ou autre!) sans intermédiaire supplémentaire au milieu!!..."amazon" quand tu nous tiens....
  • 13/08/2014 à 21:58
    Anonyme
    alerter
    1001 pharmacies...1001 HEC oui!!!!
    Pharmaciens réveillez vous!!
  • 13/08/2014 à 23:16
    Anonyme
    alerter
    580? il suffit de faire un rapide tour sur leur page "annuaire des pharmacies" pour se rendre compte que quasiment la moitié des confrères inscrits n'ont même pas un seul produit disponible à la vente !

    Sans oublier les boutiques de cigarettes electroniques affichées comme des pharma...

    bref, à quoi sert lemoniteur si vous ne faîtes que copier/coller des communiqués de presse sans vérifier les infos?
  • 14/08/2014 à 00:26
    potard
    alerter
    anonyme de 20h33 , il n'y a pas d'amalgame .la vente de médicament sur site de pharmacien ,et la vente de médicament sur internet ne doivent pas exister .une cliente a acheté sur le site d'un pharmacien , le produit acheté ne correspondait pas à ces besoins , le problème rencontré était dû à une interaction médicamenteuse .les médicaments c'est à l'officine avec le pharmacien comme homme de l'Art , pas "du commerce" via le net .l'amalgame c'est de vouloir faire du commerce de médicament quand le pharmacien délivre le médicament approprié quand il est nécessaire , oriente le patient vers un médecin et sait aussi ne pas obligatoirement vendre un médicament .Dans 50 % des cas , si le travail est bien fait , il ya juste à remettre à plat des posologies non adaptées , une mauvaise utilisation , une mauvaise observance , des interactions , des empoisonnements , des contre indications et un défaut ou déficit d'hygiéne alimentaire et seul le dialogue le bon questionnement et l'observation du patient tel un clinicien permet de faire un travail compétent et salutaire , c'est le minimum requis pour exercer notre Art (et toutes nos années d'études dans les différents domaines nous servent pour cet état ), pas la vente . si en effet , vous n'avez pas encore intégrer cette dimension , alors vous n'êtes pas des pharmaciens .Internet n'est là que pour augmenter des volumes de produits pour les labos , et pour donner raison à la grande distribution : le médicament comme simple produit de consommation , ceux qui pratiquent la pharmacie via internet ne devraient plus avoir le droit d'être pharmacien et d'exercer , voilà la position que l'ordre devrait avoir pour assainir la situation .
  • 14/08/2014 à 08:35
    Anonyme
    alerter
    Pourquoi ne pas s'installer près d'une frontière de la France?
    Premièrement, ces sites ne seraient plus emmerdés par les décisions d'un pays archaïque et réac, et secundo ils paieraient moins d'impôts... Tout bénéf! Jeunesse, n'investissez plus en France!
  • 14/08/2014 à 09:01
    pingosou
    alerter
    tout est dit dans ces commentaires
    le pharmacien n'est pas archaique avec un service de proximité , de conseil , d'accompagnement des patients qui de fait est inexistant sur internet, l'ordre a raison de faire condamner cette société qui ne respecte pas les lois et les codes régissant notre métier de professionnel de santé dans un objectif purement mercantile
  • 14/08/2014 à 09:20
    potard
    alerter
    @ anonyme 8h35 , si vous êtes pharmacien , vous n'avez rien compris à votre métier , il est dommage que vous ayez eu le concours , cela a empêché des vrais amoureux du métier d'accéder à leur rêve . la vente sur internet c'est la facilité à la LECLERC qui ne construit rien qui ne battit rien , il dépouille les autres et détruit les structures de proximité qui existaient . partez à votre frontière , allez ouvrir une officine dans d'autres pays et ne venez polluer notre ART , je revendique l'archaïsme que vous citez car c'est un compliment , cela signifie que je prends soin de mes patients et que j'exerce mon Art , ART qui pour de vrais potards amoureux et passionnés est souvent mal copié par des rigolos , et des peines à jouir , mais jamais égalés , et très souvent jalousés ; car c'est par notre qualité de travail que nous avons la confiance et la fidélité de nos patients .
  • 14/08/2014 à 09:33
    Anonyme
    alerter
    Tous ces commentaires démodés sont l'image de nos pharmacies d'aujourd'hui ? Quelle honte d'évoluer dans un système si archaïque aux codes totalement inadaptés ... Jeunes pharmaciens réveillez vous et réinventez votre métier ( seule issue de survie dans un contexte économique tendu et ultra concurrentiel )
  • 14/08/2014 à 09:38
    Anonyme
    alerter
    Tous ces commentaires démodés sont l'image de nos pharmacies d'aujourd'hui ? Quelle honte d'évoluer dans un système si archaïque aux codes totalement inadaptés ... Jeunes pharmaciens réveillez vous et réinventez votre métier ( seule issue de survie dans un contexte économique tendu et ultra concurrentiel )
  • 14/08/2014 à 09:39
    réaliste
    alerter
    Malheureusement la Pharmacie se meure sur l'autel du gâchis des politiques et la France aussi.

    Adieu France,pays de mon enfance, je ne me reconnais plus dans tes soit disant valeurs .
    Tu as été laissé en pâture à des incompétents qui ont tous leur avoirs à l'étranger , en Suisse et ailleurs.
    France à vendre au plus offrant...
  • 14/08/2014 à 09:43
    Aron
    alerter
    Hé, courageux anonyme de 8h35 je suppose que tes propos relèvent d'une boutade ou alors t'a rien compris ! Dans ce cas je t'invite à lire ou relire la réponse de Potard (00:26).
  • 14/08/2014 à 09:44
    Anonyme
    alerter
    être archaïque c'est faire correctement mon métier et ne pas détruire mon métier par des opérations mercantiles de court terme avec la vue basse via internet alors je suis archaïque .
  • 14/08/2014 à 11:32
    réaliste
    alerter
    Malheureusement la Pharmacie se meure sur l'autel du gâchis des politiques et la France aussi.

    Adieu France,pays de mon enfance, je ne me reconnais plus dans tes soit disant valeurs .
    Tu as été laissé en pâture à des incompétents qui ont tous leur avoirs à l'étranger , en Suisse et ailleurs.
    France à vendre au plus offrant...
  • 14/08/2014 à 12:20
    Anonyme
    alerter
    vive les archaïques ! nous devrions être les seuls à pouvoir arborer la coupe et le serpent , les autres n'étant qu'une pâle copie gâchant l'image du métier et allant flirter (ou se faire empapaouter ) par la grande distribution , ne sachant pas faire correctement de la grande distribution et encore moins le métier de pharmacien .Ne pas confondre mercantilisme , libéralisme sauvage et pharmacie .encore une fois , vive nous les archaïques !!!
  • 14/08/2014 à 12:37
    potard
    alerter
    @ inconnu de 9h33 et le bégaiement de 9h38 , contexte ultra concurrentiel ? l'internet et le reste ne fait pas peur aux pharmaciens compétents , vos clients vont s'empoisonner ailleurs , libres à eux , ou c'est parce qu'ils n'ont pas confiance en vous .Lorsqu'on explique bien aux patients , le mécanisme d'action , les réactions , qu'avec lui on prend de le temps de l'analyse des problèmes exposés , du contexte , et des prescriptions si il y en a , il y a un climat de confiance ...qui va même parfois à la réponse suivante maintes fois entendu : "je viens vous voir avant d'aller chez le docteur parce que j'ai confiance en vous ", ce qui met une pression énorme et une responsabilité énorme sur nos épaules mais le fruit aussi d'un travail d'accompagnement ..."heureusement que vous êtes là , parce qu'avec le docteur je n'ai rien compris " ce qui justifie notre Art et notre pratique .Cela demande beaucoup d'investissement personnel , de travail , de remise en question , d'interrogation , pas de facilité de vente comme certains le déclarent , et pharmaciens comme préparateurs , ce qui prouvent qu'ils n'ont aucun amour du métier , faire son métier par automatisme et des kilomètres de fil d'attente de clients ne prouvent pas la valeur de l'individu , c'est un travail à très long terme ; heureusement qu'il y a encore des éléments ayant cette pratique et cette remise en question . On parle de métier , d'exercer son Art, on ne parle pas de business .
  • 14/08/2014 à 13:10
    varty
    alerter
    Un beau discours idéaliste mais malheureusement ce n'est pas l'Art du métier qui va remplir mon assiette. Il faudrait nationaliser les pharmacies et là on ne parlerait plus de business.
  • 14/08/2014 à 13:37
    Denis
    alerter
    ''Nationaliser les pharmacies" , y a vraiment des trisomiques 21 qui mettent des commentaires.....
  • 14/08/2014 à 13:49
    Abbé Pierre
    alerter
    Arrêter de dire n'importe quoi les enfants. Preparez plutôt les cimetières pour me rejoindre. Vous aller tous crever pauvre pharmacie
  • 14/08/2014 à 13:59
    SB69
    alerter
    Ecoutez en podcast l'émission de Europe 1 Soir du mardi 12 aout sur les start-up françaises. Vous comprendrez beaucoup de choses...
  • 14/08/2014 à 14:06
    Anonyme
    alerter
    @potard : j'ai voulu exercer mon art pendant 7 ans. Mon voisin à 50 mètres s'est de son coté assis sur le code de déontologie des pharmaciens sans jamais être sanctionné...
    Je me suis battu.
    Après 2 licenciements j'ai pu enfin vendre ma pharmacie à un requin du même acabit.
    Arrêtons cette hypocrisie, ne parlons plus de confraternité et faisons évoluer notre profession.
    A l'heure de la mondialisation, il n'y a plus de place pour l'ordre et son archaïsme... Le pharmacien d'aujourd'hui est facilement dématérialisable et remplaçable (certains ne s'y trompe d'ailleurs plus)...
    OUVREZ LES YEUX !
  • 14/08/2014 à 14:06
    potard
    alerter
    @varty , c'est parce que vous n'avez plus d'idéal que vous baissez les bras et que vous parlez d'assiette à remplir .Mon Art me permet de vivre , mais je dois être beaucoup moins gourmand que vous !
  • 14/08/2014 à 14:51
    potard
    alerter
    @anonyme de 14h06 , mes yeux sont bien ouvert et je me bats depuis plus longtemps que vous , avec des hauts et des bas , des membres de l'Ordre qui transgressent les lois (payer un véto 200 euro par exploitation pour faire faire des ordonnances par un véto , un même membre du conseil qui dénonce les confrères qui eux travaillent dans la légalité , un autre membre du conseil et membre directeur d'un groupement les magouilles avec les maisons de retraite et pots de vins , et toujours pas sanctionné ) , des attaques de médecin qui veut se faire arroser , et qui fait tout pour vous détruire -jusqu'aux plaintes une fois par semaine à l'ORDRE et faire des paris sur votre tête depuis 20 ans date à laquelle vous vous suiciderez ou vous partirez pour placer la fille d'un copain pharmacien , enfin sanctionné-il faut être tenace et patient et être propre , licenciement et départs spontanés j'ai eu mon lot ..à travailler seul à la barre , pendant quelques années et comme vous j'aurai pu lâcher , j'ai fait le contraire et en plus passé des diplômes complémentaires , au risque de tout perdre (coût du remplaçant en plus , impayés par les clients suivant les ordres du médecin voulant vous faire crever )La patience a fait que j'ai récupéré et mes crédits grâce à un huissier de justice exceptionnel et mes clients qui ont vu la différence entre mon travail et le travail des confrères plus mercantiles que pharmacien , seul un pharmacien sur 8 des tours de gardes m'a confié ses gardes pour que je m'en sorte (avoir au moins un salaire de 900 euro par mois ) .Je n'ai pas l'ordre en odeur de sainteté étant donné le peu de défenses que j'ai eu dans mon cas , au fil du temps , ma défense a été orchestrée mais jamais d'excuses pour m'avoir mis plus bas que terre ;JE NE PARLE PAS DE CONFRATERNITE . JE PARLE DE TRAVAIL accompli , et bien accompli .Mon fils a décidé de ne pas faire pharmacie étant donné le peu de respect de la profession et le virage de la pharmacie avec des gens qui se battent comme des vautours sur un cadavre , ce que je comprend , l'image que vous renvoyez n'est pas glorieuse , si on doit se barrer aux premiers coups durs . Je me bat tous les jours , ses événements ayant encore plus aiguisés ma combativité .Alors c'est regrettable pour vous , car vous avez aussi laisser la place à la canaille au lieu de la combattre .
  • 14/08/2014 à 14:53
    Anonyme
    alerter
    C'est bien de vous indigner contre des sites internet, mais lorsqu'ils seront situés à l'étranger, vous n'y pourrez rien.
    Au lieu de vous déchirer comme d'habitude, pensez plutôt à ce qui pourrait moderniser notre métier. L'archaïsme et la réaction vont vous tuer. Vous oubliez un peu vite que ce problème n'est qu'un des 4 moyens avancé par l'IGF pour la prochaine réforme...
  • 14/08/2014 à 15:15
    Anonyme
    alerter
    @denis , le trisémique 21 n'a pas choisi d'être ainsi , c'est injurieux pour lui , il est intelligent , dans le cas présent il vaut mieux parler de décérébrés ou de sclérosés du bulbe , il n'y a pas d'intelligence .
  • 14/08/2014 à 15:59
    potard
    alerter
    j'ai d'autres chats (chattes ) à fouetter !
  • 14/08/2014 à 16:38
    Anonyme
    alerter
    Je pense tres sincerement que si chacun respectait les régles (délivrance, produits listés, substitution, nombre de boite par ligne, facturation Secu). Si TOUS les pharmaciens savait dire non aux demandes inadaptées des patients. Si on résistait afin d'agir complètement dans leur intérêt de santé meme si on doit perdre une vente d'une boite, alors notre métier serait bcp plus intéressant, facile et surtout nous n'aurions pas la peur de perdre le patient parce que nous avons agit avec étique. le GRAND malheur est qu en agissant ainsi le patient ira chez le voisin qui n'aura pas cet étique. Mais il aura vendu sa boite.
    Il est tt à fait possible de faire tourner sa pharmacie avec conseil associé (toujours ds l’intérêt du patient bien sûr) et un minimum de commerce (puisqu'il faut quand meme vivre) et étique.
    J'exerce depuis 3 ans et j'ai fais des remplacements dans plus de 30 pharmacies différentes très très variées (ski, balnéaire, dom tom, quartier, garde, campagne). Jamais un titulaire m'a reproché mon refus de délivrance de produit OTC meme si le patient partait vexé. J'essaye de faire comprendre aux equipes comment je vois notre metier mais me retrouve tres souvent confronté aux préparateurs qui la plupart du temps se contente de donner ce que souhaite le patient. Je regrette, notre travail ne consiste pas a donner une boite de strepsil qd on nous le demande et d annoncer le prix qui de tte facon sera tjs trop cher (surtt quand les 6 pastilles/ jour ne feront rien car pas adaptées). mais plutot questionner ++, faire comprendre parfois en se fâchant au patient que le questionnement est peut etre intrusif mais a pour but de mieux le soigner.
    Bref je commence à me décourager. De toute façon malgré beaucoup de volonté, ni les confrères, ni l'ordre ni nos politiques ne s'occupe et soutient réellement de la pharmacie sauf qd on veut faire des économies (nous sommes les plus faciles a toucher car totalement informatisé alors qu'il y a beaucoup d autre domaine de la santé ou on peut réduire les coût -> je suis en remplacement actuellement en CH et je vois bien ce qui se passe...).
    Notre système pharmaceutique est totalement à reprendre si on veut le faire évoluer dans le bon sens. Mais que l'on sache ce que l on veut et surtout ce qu'on attend de nous.
  • 14/08/2014 à 19:46
    l'ancien
    alerter
    ce que l'on attend de nous ?c'est simple revoir la définition du médicament . le but est de détruire un système performant qui gêne , gâché par des maquignons et des affairistes .c'est l'absence de vigilance des instances depuis plus de 30 ans qui nous amène aujourd'hui à cette débâcle ,et l'intervention de troublions et de couards .
  • 14/08/2014 à 20:36
    Boss
    alerter
    @ 14/08/2014 à 16:38
    Anonyme

    Bravo pour cet excellent commentaire !
  • 15/08/2014 à 00:59
    Anonyme
    alerter
    Pour le moins, cette décision de justice inspire des réactions, et tant mieux.
    1001 pharmacies a été condamnée par la justice : alors no comment. Ils ont décidé de faire appel, laissons la justice passer et confirmer ou non cette décision. Mais on doit se poser les bonnes questions, pourquoi créer sa pharmacie sur la toile ? C'est l'Europe qui impose à la France de lutter contre la contrefaçon de médicaments, la France décide de confier cette responsabilité aux seuls pharmaciens. Nous devrions tous nous en réjouir. Et bien non, c'est l'inverse. Et cette situation me fait penser à l'arrivée des génériques en pharmacies : personne n'en voulait et aujourd'hui personne ne peut plus sans passer. Avec les pharmaciens une idee neuve est toujours mauvaise idée. Les français achètent des produits de pharmacie sur le net pour plusieurs millions d'euros chaque année et ou les achètent ils ? On leur livre des produits de piètre qualité et au lieu de les informer en leur montrant les risques auxquels ils s'exposent (n'est-ce pas là votre rôle de prévention ?) Posez vous la question et demandez vous si ce marché va augmenter ou diminuer ?
    Alors reprenez la main et lançez vous à la conquête de ce marché. La pharmacie devrait échapper à cette évolution et pour quelles raisons ? Nos enfants sont nos clients de demain et ou achèteront ils leurs produits ? Tous les groupements travaillent sur cette nouvelle opportunité et vous que faites vous ? Nos clients sont déjà sur internet et vous voudriez les faire venir à l'officine, les faire attendre et les faire revenir pour un produit manquant ? Mais à quelle époque vivez vous ?
    Internet permet de toucher son client plusieurs fois par mois (news letter et autres) bien plus de fois qu'ils ne viennent à la pharmacie. Internet permet de créer les services santé de demain ne ratons pas ce rdv. Une pharmacie moderne c'est une pharmacie qui est aussi sur le net. Et la confidentialité dont tous les français aiment se plaindre en officine ne croyez vous pas que sur internet le pb est réglé ? Internet est un

    outil qui ne sera pas rentable ( tout de suite), mais qui est incontournable comme le téléphone, le fax. Votre vitrine sera bien plus belle sur internet. Votre image en sera rajeunit, vos clients en seront satisfaits.
  • 15/08/2014 à 10:23
    Anonyme
    alerter
    tout à fait d'accord! Même si je me suis engagée dans ce métier sans penser à internet, je crois que l'on est obligé de faire avec... Regardez le monde autour, les pharmaciens ne pourront pas être le seul commerce à ne pas exercer sur internet. Pourtant, sachez que le conseil et la sécurité du médicament sont primordiaux pour moi. C'est ce qui est paradoxal et qu'il va falloir concilier. Mais si l'on reste les yeux fermés, à croire que rien ne doit bouger, on est bon pour être mangés tout crus par la concurrence internationale et ces féroces grandes surfaces. Tout va très vite aujourd'hui, on ne vit plus dans le même monde qu'il y a même 20 ans. Alors, sans faire n'importe quoi,en prenant toutes les précautions nécessaires, prenons au moins le bon chemin...
  • 15/08/2014 à 11:02
    ll
    alerter
    ça c'est vrai, si les pharmaciens ne créer pas leurs sites internet d'autre le feront a leur place (Leclerc) , comme les opticiens (optique leclerc)
  • 17/08/2014 à 18:07
    Anonyme
    alerter
    Pharmaciens, ne vous chamaillez pas entre vous.
    La concurrence entre pharmacies a toujours existé, et c'est normal. Comme dans tous les commerces, il y a des petites pharmacies et des plus grandes; des pharmacies chères et des pharmacies discount; des modernes et des désuettes... Et le métier avançait bien et évoluait petit à petit.
    Celui qui fait qu'on se divise aujourd'hui, c'est Monsieur Montebourg qui veut offrir aux grandes surfaces le chiffre d'affaire des médicaments. C'est contre cet homme, et cet homme seulement, qu'il faut lutter.
    Il s'appuie sur un rapport de l'IGF écrit par 5 rédacteurs dont la moyenne d'âge est de 25 ans, diplômés depuis moins de 3 ans...
    Quelles promesses lui a fait Monsieur Leclerc contre sa décision de lui offrir les médicaments? L'intérêt général étant manifestement absent, Monsieur Montebourg doit se laisser guider par un intérêt personnel...
    A la rentrée, il va falloir être unis face à cet homme pour l'empêcher de faire passer cette loi, alors ne nous divisons pas.
  • 17/08/2014 à 18:19
    The Captain
    alerter
    Bonne réaction !
  • 18/08/2014 à 10:23
    Anonyme
    alerter
    arrêtez svp la politique du pire et regardons ce qui se passe à l'étranger ! où sont les morts en angleterre ou en allemagne ? par la politique de vente sur internet ; merci de trouver des publications etayées sur le sujet et référencées ? où sont-elles ?
  • 19/08/2014 à 12:25
    Anonyme
    alerter
    La patronne de 1001 Pharmacies ignore juste la loi basique que l'on est tous contraints d'appliquer chaque jour ! Qu'on le veuille on non c'est comme ça.
    Son atout (si on peut dire) c'est de ne pas être pharmacienne (...) mais c'est aussi son handicap parce qu'elle ne sait pas trop de quoi elle parle et en plus en droit elle n'y comprend rien.
    Je ne comprends pas comment sur 580 pharmacie pas une ne l'ait mise en garde.
    Bref, c'est n'importe quoi, et attention à ce que chaque pharmacie ne soit pas attaquée, le CNOP est bien sympa.
    Un pharmacien qui a un site de vente médicaments sur Internet, qui essaie de se conformer aux lois et règlement et qui prône une concurrence loyale.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...