06/08/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Bien que le risque d'importation de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Europe soit faible la Direction Générale de la Santé (DGS) incite les professionnels de santé à la vigilance. En présence d'un cas suspect, il faut isoler la personne, lui faire porter un masque chirurgical (bien que la contamination ne se fasse pas par voie aérienne) puis appeler le 15 qui déterminera si le cas est possible et l'orientera vers un établissement de santé de référence (ESR). Un cas suspect, définit par l'Institut de Veille Sanitaire, est une personne présentant de la fièvre (supérieure ou égale à 38°5), dans un délai de 21 jours après son retour d'un des pays touchés par l'épidémie (Sierra Leone, Guinée Conakry, Libéria, Nigéria). Par ailleurs, le ministère des Affaires étrangères déconseille, depuis le 31 juillet, les voyages vers ces pays.





Les dernières réactions

  • 06/08/2014 à 19:38
    Anonyme
    alerter
    a transmettre à mr Montebourg et ses copains de la GMS dans celtinews il a déclaré la pharmacie vieille et malade (sous entendu faut l'achever ); n'étant plus bonne à rien la pharmacie ne peut faire ni les gardes , ni la veille sanitaire ...
  • 06/08/2014 à 19:42
    Anonyme
    alerter
    ainsi dés l'entrée dans une grande surface , les clients seront pucès (déjà plus ou moins avec leur carte fidélité ) mais là directement sous la peau ou tatoués (c'est la mode) code barre , un thermomètre où il faut , un test de grossesse et d'ovulation comme il faut (ça c'est déjà vu !)...
  • 06/08/2014 à 22:17
    Anonyme
    alerter
    merci de ces infos qui montre que le pharmacien a un vrai role dans la santé publique et qu'il est d'abord un acteur de santé. que ceux qui seraient de tenter de l'oublier ne s'étonnent pas d'en payer un jour le prix !
  • 06/08/2014 à 22:26
    Anonyme
    alerter
    et c'est seulement maintenant qu'on commence à s'en inquièter... et ben...
  • 07/08/2014 à 08:15
    Anonyme
    alerter
    merci de transmettre ceci au PDG des grandes surfaces puisqu'il veulent prendre notre place ,nous,nous ne sommes plus "bons" qu'ils affichent ces recommandations en tête de gondoles
  • 07/08/2014 à 09:20
    Anonyme
    alerter
    Je suis du métier et ne crache pas dessus, cependant il y a trop de pharmacies dans certains secteurs et pas assez dans d'autres. Travailler sur le numerus clausus au nombre d'habitants et sur des listes de produits qui nécessairement sortiront de l'officine ne me semble pas inepte en soi. Lâcher ce qui devra l'être tôt ou tard et camper sur des positions raisonnables sur ce qui reste du ressort du pharmacien doit se faire autour de négociations sérieuses.
    A l'évidence le gouvernement qui est responsable de baisses de pouvoir d'achat, cherche à le faire "remonter" au détriment de professionnels en rien responsable de leur incompétence.
    Restons sérieux et reconnaissons que pas mal de produits peuvent rester encadrés au sein d'autres surfaces de dispensation !
  • 07/08/2014 à 09:41
    Anonyme
    alerter
    Bravo et merci pour cette dernière réaction, moins hysterique et plus lucide ENFIN que les précédentes sur notre métier !
  • 07/08/2014 à 10:11
    potard à l'ancienne
    alerter
    déjà réagi dans ce sens (arrêtez de vendre ce qui n'est pas médicament , bloblote faisant le boulot de certains labos , qui après et pour avoir l'étiquette pharmacie s'empresseront d'être dans la grande distribution ) depuis des années !!!
  • 07/08/2014 à 10:46
    Anonyme
    alerter
    Je suis du métier et ne crache pas dessus, cependant il y a trop de pharmacies dans certains secteurs et pas assez dans d'autres. Travailler sur le numerus clausus au nombre d'habitants et sur des listes de produits qui nécessairement sortiront de l'officine ne me semble pas inepte en soi. Lâcher ce qui devra l'être tôt ou tard et camper sur des positions raisonnables sur ce qui reste du ressort du pharmacien doit se faire autour de négociations sérieuses.
    A l'évidence le gouvernement qui est responsable de baisses de pouvoir d'achat, cherche à le faire "remonter" au détriment de professionnels en rien responsable de leur incompétence.
    Restons sérieux et reconnaissons que pas mal de produits peuvent rester encadrés au sein d'autres surfaces de dispensation !
  • 17/08/2014 à 20:39
    MP
    alerter
    Les pharmacies installées dans les GMS comme Auchan ..Casino ou autres,laissant circuler les chariots de supermarchés dans leurs avenues promenades, laissant toucher prendre et remplir les paniers ou caddies en self service et pratiquants des prix discounts ont ouverts la voie à la sortie du monopole de tout ce qui s'achète sans conseil sans présence de pharmacien ou préparateur d'officine en passant directement en caisse rapide pour toujours plus de chiffre d'affaires, plus de monde et de moins en moins de conseils de limites à la délivrance et de suivis de vrais patients, Alors oui ces fossoyeurs de la vraie dispensation et de la pharmacie traditionnelle ont décidé de changer cette belle profession , car les clients ou patients aiment le super marché la promiscuité, l'attente,et surtout les prix ....Le monde a évolué Alors ne pas se plaindre et céder ce qui ne dépend pas du conseil d'un professionnel de santé comme autrefois les petits pots, les couches les pansements et coton mais il faut essayer de garder notre âme

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...