18/07/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Guadeloupe et Martinique sont actuellement en phase d’épidémie généralisée de chikungunya, avec cependant une tendance à la stabilisation relevée par l’Institut national de veille sanitaire (InVS) dans son bulletin en date du 17 juillet. Depuis décembre dernier, la Guadeloupe a comptabilisé 63 000 cas cliniquement évocateurs et 7 décès. En Martinique, ce sont près de 49 000 cas et 13 décès qui ont été enregistrés.

Par ailleurs, en Guyane, la circulation du virus poursuit sa progression, les foyers épidémiques se multipliant. Entre mi-décembre et mi-juillet, 881 cas ont été recensés.

A Saint-Martin, la circulation virale reste modérée au cours des dernières semaines, avec 3660 cas cliniquement évocateurs et 3 décès.

« Le début de la période estivale et la saison des pluies, propices à la reproduction du moustique vecteur, fait craindre une augmentation du nombre de cas », a indiqué Marisol Touraine, qui se veut pourtant rassurante.

En visite aux Antilles, cette semaine, la ministre de la Santé a indiqué que les médicaments antalgiques prescrits sur une ordonnance relative au chikungunya seraient pris en charge à 100 % par l’assurance maladie durant l’épidémie. De plus, le jour de carence est supprimé pour les patients touchés par le virus. Les indemnités journalières leur seront donc versées dès le premier jour.







Matthieu Vandendriessche



Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...