11/07/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Dans son discours de clôture de la 3ème conférence sociale, le 8 juillet, Manuel Valls a annoncé la mise en place d’une nouvelle aide à l’embauche.

Le Premier ministre espère enrayer la chute inexorable du nombre d’apprentis : - 8% entre 2012 et 2013, et - 14% sur le premier semestre 2014.

Cette prime de 1000 euros sera versée quel que soit l’effectif de l’entreprise.






Fabienne Rizos-Vignal

Les dernières réactions

  • 11/07/2014 à 19:38
    Anonyme
    alerter
    il fallait juste réfléchir avant de l'enlever,cette prime!!!!!!!le problème de ce gouvernement est qu'il prend sans arrêt des mesures contradictoires........
  • 12/07/2014 à 06:52
    Anonyme
    alerter
    6000 pharmacies doivent disparaître à quoi bon former des apprentis.
  • 12/07/2014 à 12:05
    Anonyme
    alerter
    A quoi bon !!! on se retrouve avec plusieurs apprentis dans les officines , peu d'employés qualifiés et presque pas de pharmaciens ......... on est servi pas des personnes qui ne connaissent rien , n'y aurait-il pas une législation ???? les gens n'ont pas confiance en les génériques ne devraient-ils pas douter du personnel . nous ne sommes pas des épiciers . signé une prepartrice en colere
  • 12/07/2014 à 21:12
    Anonyme
    alerter
    Il est indispensable de former des apprentis car ce sont des personnes bien formees et qualifiees.De plus sans apprentis il n y aura plus de preparateurs...donc la mort de cette profession.
  • 13/07/2014 à 16:13
    Anonyme
    alerter
    Le nombre d'apprentis devrait être lié au nombre de préparateurs dans l'officine (car à chaque pousse il faut un tuteur...) et celui des préparateurs lié a celui des pharmaciens titulaires et adjoints présents au comptoir car comment vérifier toutes les ordonnances à problèmes, les interactions les contre indications, donner des renseignements pertinents des compléments d'indications sans une solide formation universitaire et continue ? Si on veut sauver ce métier c'est par la compétence qu'on retiendra le patient même s'il rentre pour les prix bas de produits de para Ne jamais oublier que le cœur du métier c'est le "médicament"
  • 14/07/2014 à 09:32
    Anonyme
    alerter
    Formons des préparateurs, LECLERC en aura besoin pour remplacer les pharmacies fermées.
  • 23/07/2014 à 12:18
    Anonyme
    alerter
    Formons des préparateurs, LECLERC en aura besoin pour remplacer les pharmacies fermées.

    Non il en aura pas besoin, franchement il a déjà des caissières.....

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...