10/07/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Professions réglementées : Arnaud Montebourg veut mettre fin aux monopoles

Le ministre de l’Economie, du redressement productif et du numérique a présenté ce jeudi 10 juillet son « plan de bataille» en faveur du retour de la croissance et des créations d’emploi.

Dans une salle bondée, Arnaud Montebourg a fait son show ! Pendant près d'une heure, il a esquissé sa feuille de route qui se tient en trois points, dont le premier concerne la lutte contre la rente et le monopole.

« De nombreuses professions sont en situation de monopole et captent par leur position des revenus à la population pour des services payés trop chers qui entament le pouvoir d’achat des ménages », harangue Arnaud Montebourg.

Le ministre a cité plusieurs professions dont les huissiers, les greffiers des tribunaux de commerce, les avocats ou encore certaines professions de santé, sans préciser néanmoins lesquelles.  

« Un rapport de l’IGF* a été rédigé au sujet de 37 professions réglementées que j’ai trouvé enfermé à triple tour dans mon coffre fort », ironise le ministre qui a promis de le rendre public au moment venu pour le débat.

Quoiqu’il en soit, un projet de loi de croissance et de pouvoir d’achat en cours de préparation, comportant une trentaine de mesures, limitera les situations de monopole et permettra de restituer 6 milliards d’euros de pouvoir d’achat aux Français les plus modestes, a indiqué Arnaud Montebourg.

*Inspection générale des finances.






Loan Tranthimy

Les dernières réactions

  • 10/07/2014 à 18:50
    Anonyme
    alerter
    En tant que pharmaciens, on va en faire partie des "français les plus modestes" ... Cependant, je ne suis pas sûr que nos pouvoir d'achat s'améliorent ...
    Quant à moi, je vais chercher un autre métier.
  • 10/07/2014 à 19:22
    Anonyme
    alerter
    A 62 ans je travaille 50 heures par semaine
    et dégage de ma toute petite officine un revenu de 1500 Euros par mois....Mes services sont ils vraiment payés trop cher Monsieur le Ministre ?
  • 10/07/2014 à 19:41
    Anonyme
    alerter
    un français dépense en moyenne 3 euros par mois de médicaments OTC. si les GMS font baisser les prix de 30% (cela reste à voir...), ce français moyen aura donc un pouvoir d'achat de 90 cents en plus soit à peine une baguette de pain par mois !!!
  • 10/07/2014 à 20:21
    Anonyme
    alerter
    Mr le ministre, allez donc voir combien coute une boite de dosettes de serum phy " Mercu........" en grande surface ... La, le crois que c'est plutot le pharmacien qui donne du pouvoir d'achat aux français ...
  • 10/07/2014 à 20:50
    Anonyme
    alerter
    Et les experts comptables et le monopole qu'ils ont pour massacrer les petites et moyennes entreprises..........pour la saisie comptable réglementée depuis 1945
  • 10/07/2014 à 20:51
    Anonyme
    alerter
    Et les experts comptables et le monopole qu'ils ont pour massacrer les petites et moyennes entreprises..........pour la saisie comptable réglementée depuis 1945
  • 10/07/2014 à 21:59
    Anonyme
    alerter
    Le ministre en faisant passer médicaments en GSM va nourrir le c40 vous avez dit à gauche?
  • 10/07/2014 à 22:44
    Anonyme
    alerter
    A quoi bon les entretiens pharmaceutiques si le medicament continue à être considéré comme un vulgaire produit de consommation courante.... La profession ne s'y retrouve plus! Et la concurrence au niveau des prix y est déjà assez vive! Allez sur le terrain messieurs les politiques
  • 10/07/2014 à 22:48
    Anonyme
    alerter
    Dans quelle mesure ça va relancer l emploi de mettre fin au monopole pharmaceutique ? En mettant les pharmaciens au chômage ? Il y en a pas déjà assez à pointer au Pôle d'emploi ? ...et bonjour la sécurite pour la santé si tout le monde choisit ses médicaments au milieu des laitues...c est vrai que ça ne le concerne pas, il n est pas ministre de la santé après tout.
  • 10/07/2014 à 22:49
    Anonyme
    alerter
    Il est grand temps que les pharmaciens puissent s'installer sans verser une rente
    aux anciens titulaires qui traitent fort mal leurs Pharmaciens Adjoints (salaires de misère et aucune perspective de carrière).
  • 11/07/2014 à 00:21
    Anonyme
    alerter
    Encore des coups de menton populiste et démago. Que M. Montebourg arrête de tourner autour du pot. Qu'il parle ou qu'il se taise.
  • 11/07/2014 à 00:23
    Anonyme
    alerter
    Il est grand temps d'arrêter ce type de discour d'aigri, faute de pouvoir s'installer. Tu te trompe d'adversaire.
    Au lieu de tirer a boulet rouge sur tes confrères (qui te font vivre au passage), cherche plutôt à mieux valoriser ton diplôme. Il est pas tombé du ciel et je suis sur que tu mérites mieux qu'une place de rayonniste chez Leclerc.
    Un peu d'unité nous ferait grand bien dans la profession !
  • 11/07/2014 à 00:51
    Anonyme
    alerter
    Et comment comptez vous faire valoriser son diplôme a notre collègue?par un DU ?ce DU que les pharmaciens titulaires ne veulent pas ou ne les intéresse pas lors d une future embauche .Moi,cela fait 6 mois que je cherche car j ai 55 ans et trop d expérience !!!
    Alors,oui ,oui,oui,en Septembre si je n ai rien je pars chez Leclerc ou au moins ,je passerai mes propres commandes et vous savez quoi les gars?sans culpabiliser !!!na!oh...
  • 11/07/2014 à 07:43
    Anonyme
    alerter
    Seul intérêt de la destruction des professions réglementées( prix et règles déterminer par l'Etat) enrichir de grands groupes corrupteurs.
  • 11/07/2014 à 08:00
    issam
    alerter
    non seulement il est débile mais dangereux pour lui et pour le peuple, ils n ont pas assez avec les bonnets rouges, les intermittents la SNCM, SNCF, les enseignants, les taxis, une gabegie avec la réforme de santé, des idéologies anti sociales (théorie du genre, ..etc) ils la veule cette révolte sociale, ils l'auront cette révolte, seulement pour les pharmaciens au lieu de faire les marchands de tapis et de brader les produits, alignez vous, soyez solidaires, nous sommes trop divisés, arrêtez de vendre à perte, et s'ils veulent que les médicaments soient vendus a coté des pneus chez leclerc eh bien laissons les, mais alors fermons les officines au même moment, ils nous prennent pour les salariés des CPAM, des incompétents, chaque jour ils mettent les uns contre les autres, pour passer en force dans l'agitation, un parti de l'embrouille et de la misère...
  • 11/07/2014 à 08:03
    issam
    alerter
    les pharmaciens sortez svp de l'anonymat, manifestez vous, arrêtez de vous cachez et de subir en silence, une fermeture par jour , s'ils veulent faire fermer des officines qu'ils les achètent et qu'ils en fasse ce qu'ils veulent au lieu de détruire des vies entières, sortez de votre silence qui vous teint de doute alors que vous bataillez touts les jours.....svp, solliciter les syndicats l UPRP l UNSPO, manifestez vous, faisons comme les médecins...
  • 11/07/2014 à 08:12
    issam
    alerter
    ce qui capte le pouvoir d'achat Mr le ministre sans en être capable et sans le mériter, sont les charges sur une fiche de paie qui rabote la moitié , puis vient l’impôt qui rase les miettes qui restent, ce ne sont pas les professions libérales , c'est la TVA sur ce qu’achètent les ménages, arrêtez votre enfumage, ce n'est pas avec l'argent et le fruit du travail des indépendant que vous allez vous rincer le conscience, vous faites de la démagogie pour mériter votre revenu, eh bien vous êtes le ministre le plus contre productif de toute l'histoire de ce pays et heureusement que vous ne serez jamais président de la république, partout ou vous passez c'est le chao , alstom, doux, ...et j'en passe
  • 11/07/2014 à 09:08
    Anonyme
    alerter
    Monsieur le Ministre si vous tirez sur les pharmaciens et les autes professions à "monopole"....pensez aussi a diminuer les salaires des députés et des sénateurs dont les notes de frais courtisent avec les dépenses personnelles.
  • 11/07/2014 à 09:25
    Tintin
    alerter
    Toujours aussi consternant : l'image du pharmacien qui vit grassement sur le dos du pauvre prolétaire. Merci Arnaud pour ta vision moyenâgeuse ! Que faisons-nous à présent ? A moins de tout casser, comme les Bonnets Rouges, de bloquer tout, comme les Cheminots ou les Routiers, nous ne serons jamais écoutés. Une grève ? c'est la cessation de paiement en quelques jours. Je ne vois que la grève des gardes, avec désobéissance civile face aux réquisitions préfectorales !
  • 11/07/2014 à 10:02
    Anonyme
    alerter
    @ l'auteur du message du 10/07/14 de 22h49.

    Je suis issu d'une famille de fonctionnaires ayant le sens des valeurs et du travail mais sans moyens financiers.
    Je suis installé depuis 8 ans , avec une faible mise de depart ( 40 k€ economisé sur 8 ans d'assistanat.... un peu d'economie, un studio acheté plutit que loué etc).
    Et cela je le dois à mon ancien titulaire!
    Je ne me suis jamais placé en opposition par rapport à lui, son salaire , son emploi du temps etc, je me suis concentré sur la qualité de mon travail et au final c 'est mon titulaire qui m' a proposé de prendre 51 % de part dans une pharmacie qu'il avait repéré.
    Il y gagne certes, mais moi aussi.
    Alors arrêtes de pleurer et ne te trompes pas d'adversaire
  • 11/07/2014 à 10:05
    Anonyme
    alerter
    @ l'auteur du message du 10/07/14 de 22h49.

    Je suis issu d'une famille de fonctionnaires ayant le sens des valeurs et du travail mais sans moyens financiers.
    Je suis installé depuis 8 ans , avec une faible mise de depart ( 40 k€ economisé sur 8 ans d'assistanat.... un peu d'economie, un studio acheté plutit que loué etc).
    Et cela je le dois à mon ancien titulaire!
    Je ne me suis jamais placé en opposition par rapport à lui, son salaire , son emploi du temps etc, je me suis concentré sur la qualité de mon travail et au final c 'est mon titulaire qui m' a proposé de prendre 51 % de part dans une pharmacie qu'il avait repéré.
    Il y gagne certes, mais moi aussi.
    Alors arrêtes de pleurer et ne te trompes pas d'adversaire
  • 11/07/2014 à 10:30
    Anonyme
    alerter
    Monsieur le Ministre commencez par balayer devant votre porte, en supprimant les régimes spéciaux des ministres et des assemblées concernant les impots sur les salaires , la couverture sociale , et la retraite
    Ce n'est pas en dévalorisant une profession qui a un monopole mais aussi des devoirs liés à ce monopole que vous unirez les francais
  • 11/07/2014 à 12:37
    Anonyme
    alerter
    Combien d années de étude Monsieur le ministre ???et votre salaire est il de 2000€€???
    C est ce que gagne avec difficultés mon fils
    Achetez donc toutes les pharmacies ainsi vous ferez des fonctionnaires
    Continuez a détruire tout ce que vous touchez vous êtes tous des abrutis mais surtout continuez à vous rémunérer très largement vous avez raison
  • 11/07/2014 à 20:03
    Adjoint
    alerter
    @ l'auteur du message du 10/07/14 de 22h49.

    Je suis issu d'une famille de fonctionnaires ayant le sens des valeurs et du travail mais sans moyens financiers.
    Je suis installé depuis 8 ans , avec une faible mise de depart ( 40 k€ economisé sur 8 ans d'assistanat.... un peu d'economie, un studio acheté plutit que loué etc).
    Et cela je le dois à mon ancien titulaire!
    Je ne me suis jamais placé en opposition par rapport à lui, son salaire , son emploi du temps etc, je me suis concentré sur la qualité de mon travail et au final c 'est mon titulaire qui m' a proposé de prendre 51 % de part dans une pharmacie qu'il avait repéré.
    Il y gagne certes, mais moi aussi.
    Alors arrêtes de pleurer et ne te trompes pas d'adversaire


    ==Arrête de baratiner il y a des titulaires qui traitent leurs adjoints comme de la Merde (avec un grand M), alors faut pas se mentir.
  • 12/07/2014 à 10:30
    Anonyme
    alerter
    "bâtir une France où la liberté, l’égalité, la fraternité peuvent s’épanouir...." est une phrase d Arnaud MONTEBOURG et malheureusement pas une phrase applicable en pharmacie à cause de nos syndicats et du conseil de l ordre qui ne font rien pour lutter contre les dérives commerciales de la profession.Que le discount médical avec la guerre des prix ,soit en grande surface et pas en officine n 'est pas choquant..
    "Ainsi les règles des professions réglementées sont établies en faveur de l’usager et de l’intérêt général de la société, mais non en faveur des professionnels de santé" :Pourtant selon la taille de leur officine , les patients achètent plus ou moins cher leurs médicaments prescrits non remboursables et les médicaments conseillés par l'officinal.Cet inégalité des patients aux soins profitent en fait à certains pharmaciens mais sûrement pas à la population.L' ordre et le monopole ont été crées à l origine (en 1945) pour éviter les dérives commerciales des pharmaciens et protéger la population.., L ordre et le monopole ont donc perdu toute légitimité.Quand aux syndicats, leurs intérêts divergents peuvent souligner les divergences de tailles officinales qu'ils fédèrent et des divergences de buts plus ou moins confraternels, notamment sur l existence du réseau.
    Ces vérités ne sont jamais abordées.Espérons qu' un responsable, un jour, ose les mettre sur la table ... des négociations entre pharmaciens et avec les autorités.....
  • 12/07/2014 à 13:47
    Anonyme
    alerter
    et l'Ordre ? il sert a quoi dans tout ca , lui qui est censé "défendre la profession " ne devrait il pas monter aussi au créneau sur un sujet comme celui la !! Bon , que les discussions sur la rémunération , sur la remise générique qui sont des sujets "bassement " commerciaux passent au dessus des "purs" esprits a qui on paye notre cotisation , je comprend ! Mais la , ne devrait ils pas faire entendre la voix des pharmaciens qu'ils sont censé représenter ?
  • 12/07/2014 à 13:50
    Anonyme
    alerter
    Messieurs les pharmaciens, vous n’arriverez pas à me tirer les larmes en vous lamentant sur votre sort. Vous faites partie des bénéficiaires des rentes de situation. Votre commerce sans concurrence est organisé par l’ordre des pharmaciens qui réglemente aussi le numérus clausus dans les études. Vous justifiez vos revenus par vos horaires de 60 heures par semaine, je demande à voir ; beaucoup de pharmaciens ne travaillent que 5 jours par semaine. Et pas 10h par jour….ils ont des employés qui leur permettent de prendre des loisirs (c’est légitime, mais il faut arreter de nous parler des 60 ou 70h par semaine).
    Vous justifiez aussi vos revenus par la durée de vos études. Parlons en des études de pharmacie. Elles sont allongées artificiellement par des stages qui dans d’autres cursus universitaire sont programmés en été. (officine, hôpital etc..) tout pour justifier le titre de docteur (pour vendre des couches culottes ou des dentifrices !!) avec une pseudo thèse qui s’apparente d’avantage à un mémoire de licence et n’a strictement rien à voir avec une thèse de recherche qui correspond, elle, à plusieurs années de travail en laboratoire. Quant au concours de recrutement avec son examen de type QCM il est aléatoire et ne justifie en rien d’un contenu universitaire, à tel point qu’on se demande si un tirage au sort ne serait pas plus injuste !! Tout est organisé pour décourager les étudiants d’origine modeste dont la famille ne peut pas financer les études, d’autant que pour réussir au concours QCM, il faut nécessairement passer par des cours privés qui rémunèrent grassement les profs de Pharma. Vous vous engendrez en notables et fils de notables.
    Car la profession attire les enfants de classes aisées qui pourront acheter une officine. Ainsi tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes pharmaceutique…..pourvu que ça dure !!
  • 12/07/2014 à 17:54
    Anonyme
    alerter
    Le problème pour le dispensateur sera toujours de préserver son indépendance intellectuelle, qu'il soit pharmacien adjoint d'un titulaire véreux, salarié de la GMS payé pour faire du chiffre, ou libéral mais devant se plier aux exigences d'une assurance maladie plus obsédée par les économies que par la santé publique. Premièrement ne pas nuire devons-nous avoir à l'esprit? Les réflexions de messieurs Attali, et autres professionnels auto-désignés du savoir dispenser ont-elles porté sur ce sujet fondamental?
  • 12/07/2014 à 22:56
    Intello
    alerter
    @ anonyme
    tu va la fermer un peu ta gueule !

    ""Quant au concours de recrutement avec son examen de type QCM il est aléatoire et ne justifie en rien d’un contenu universitaire, à tel point qu’on se demande si un tirage au sort ne serait pas plus injuste !!""

    tu sais c'est quoi un QCM de concours?? une reponse inexacte c'est 0 alors ferme la !
  • 13/07/2014 à 05:38
    Anonyme
    alerter
    voila où mènent le refus de se réformer et de faire privilégier l'intérêt du malade... La Commission et le Conseil européen veulent la fin du monopôle et ils l'auront.
  • 13/07/2014 à 12:29
    pharmacon
    alerter
    @ anonyme: "le concours est aléatoire mais pour le réussir il faut nécessairement passer par des cours privés qui rémunèrent grassement les profs de Pharma. "
    => Pas très cohérent, si c'est aléatoire, il n'y a pas à se casser la tête.

    @ anonyme: "Parlons en des études de pharmacie Elles sont allongées artificiellement par des stages qui dans d’autres cursus universitaire sont programmés en été."
    => le stage de fin de 1ère année dure 2 mois à la fin de l'été,
    => le stage de 5ème année à l'hôpital mi-temps pendant une année entière c. qui n'empêche pas les cours pendant l'autre mi-temps.
    => le stage de 6ème année en officine d'une durée de 6 mois, c'est fou ce que cela rallonge artificiellement la longueur des études.

    @anonyme: " Vous justifiez vos revenus par vos horaires de 60 heures par semaine, je demande à voir ; beaucoup de pharmaciens ne travaillent que 5 jours par semaine."
    => tu en connais beaucoup des pharmaciens qui ferment leur boutiques le samedi après-midi, le dimanche et le lundi toute la journée comme les banques??? Moi pas.

    @anonyme: "Et pas 10h par jour….ils ont des employés qui leur permettent de prendre des loisirs"
    => Ceux qui ont des tous petits chiffres d'affaire et/ou trop de dettes ( et il y en beaucoup) n'ont pas les moyens de se reposer sur des employés.

    @anonyme: "tout pour justifier le titre de docteur (pour vendre des couches culottes ou des dentifrices !!) avec une pseudo thèse qui s’apparente d’avantage à un mémoire de licence et n’a strictement rien à voir avec une thèse de recherche qui correspond, elle, à plusieurs années de travail en laboratoire.
    => Les seuls à se faire appeler "docteur" dans ce pays sont les médecins, avec une thèse qui n'est pas meilleure que celle des pharmaciens. Quant aux thésards de science, j'en ai connu des bien nuls au CNRS et à l'INSERM qui glandaient dans un labo de nombreuses années sur des recherches sans intérêt avec la bénédiction de leur mandarin auxquels ils faisaient de la lèche pour devenir CR2. En résumé : l'esprit fonctionnaire dans tout le mauvais sens du terme.

    Dernier point un médicament remboursé : c'est 2,1% de TVA, un médicament non remboursé: c'est 10 % voire 20 %. Actuellement le Doliprane est remboursé soit 2,1 % de TVA, mais Sanofi en a demandé le déremboursement , gageons que celui-ci sera moins cher que 2 euros avec 10 ou 20 % de TVA dans les supermarchés quand il ne sera plus remboursé. Leclerc nous a déjà fait le coup avec la vitamine C dans les années 70, mais certains ont la mémoire courte.
  • 13/07/2014 à 13:02
    The Big Boss
    alerter
    @ pharmacon

    je suis fier de toi
  • 13/07/2014 à 13:31
    Anonyme
    alerter
    Rentier de garde 3 nuits 2 jours soit 15 jours non stop. Merci de ton mépris Montebourg.
  • 13/07/2014 à 13:50
    Intello
    alerter
    @anonyme

    Diplôme d'Etat de docteur en pharmacie

    Ministère(s) de Tutelle

    ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

    Nature du diplôme

    diplôme national ou diplôme d'Etat
    Durée de la formation

    6 ans

    Niveau terminal d'études

    bac + 6


    eh oui 6 ans d’études universitaire, je mérite pas de gagner dignement ma vie??? si vous êtes éboueur c'est sur que vous êtes un peu jaloux.....
  • 13/07/2014 à 15:56
    Anonyme
    alerter
    Désespérant de lire tant d'incompréhension et de haine !!Comment s'entendre et être plus fort? surement pas en essayant de piquer la clientèle du confrère par des prix massacrés, surement pas en ouvrant des jours exceptionnels (parce que la GMS l'a exigé,mais au prix d'un loyer dément) surement pas en pratiquant des prix si bas que même les clients doutent (test de grossesse à 0€99 auparavant 7€50) surement pas en sous payant ses salariés, parce 'qu'il faut diminuer la masse salariale pour pouvoir embaucher plus de monde, surement pas en prenant du personnel peu qualifié au comptoir (étudiants CAP ou année complémentaire stop études) surement pas en vendant tout sans ordonnance Messieurs les pharmaciens respectez vous pour qu'on vous respectent Et pratiquez votre métier avec l'amour du patient et du travail bien fait avec diligence et compétence Empathie Écoute et Exemple devraient être vos mots d'ordre le matin en ouvrant votre pharmacie"monopole" pour le garder
  • 13/07/2014 à 18:43
    docpharma
    alerter
    Désolant de voir de tels propos tenus par des gens sensés faire la m^ma profession!!!
    On en doute....alors si nous nous faisons
    manger tout cru et sans broncher...nous l'aurons bien chercher et bien voulu...
    la profession me donne envie de vomir...où est l'amour de notre métier et le service aux malades....
  • 13/07/2014 à 23:29
    Anonyme
    alerter
    Tout à fait d'accord, on reste dans une discours lamentable d'une profession qui a toujours refusé de se réformer...
  • 15/07/2014 à 01:13
    Anonyme
    alerter
    eh oui 6 ans d’études universitaire, je mérite pas de gagner dignement ma vie??? si vous êtes éboueur c'est sur que vous êtes un peu jaloux.....Si vous avez un métier au service des malades qu'on respecte, vous pourriez avoir moin de mépris pour les éboueurs qui eux aussi sont à notre service moins prestigieux certes mais autant respectable..
    Les six d'études on peut en causer,
    Un an de préparation à un concours, année peu instructive car bachotage pour passer un concours , dans les autres concours la préparation se fait à la maison et ne compte pas dans les années d'études . Ensuite viennent les 5 ans dont pratiquement un an de stages divers, les autres formations font leurs stages en juillet et août et ne comptent pas dans les années d'étude. Je pense qu'avec un recrutement sur dossier après la terminale, on pourrait Faire pharma en bac+4.
  • 15/07/2014 à 01:13
    Anonyme
    alerter
    eh oui 6 ans d’études universitaire, je mérite pas de gagner dignement ma vie??? si vous êtes éboueur c'est sur que vous êtes un peu jaloux.....Si vous avez un métier au service des malades qu'on respecte, vous pourriez avoir moin de mépris pour les éboueurs qui eux aussi sont à notre service moins prestigieux certes mais autant respectable..
    Les six d'études on peut en causer,
    Un an de préparation à un concours, année peu instructive car bachotage pour passer un concours , dans les autres concours la préparation se fait à la maison et ne compte pas dans les années d'études . Ensuite viennent les 5 ans dont pratiquement un an de stages divers, les autres formations font leurs stages en juillet et août et ne comptent pas dans les années d'étude. Je pense qu'avec un recrutement sur dossier après la terminale, on pourrait Faire pharma en bac+4.
  • 15/07/2014 à 07:39
    Anonyme
    alerter
    Il est temps de mettre fin à toutes ces professions protégées par des tarifs donc des gains scandaleux.
  • 15/07/2014 à 23:14
    Anonyme
    alerter
    Pharmacien métier à risque,études difficiles ,présence importante.
    Le prix d une officine irréaliste ce qui fait des assistants sans plan de carrière ,fort peu rémunéré
    Par contre le pharmacien a son utilité dans le déroulement médical,le médicament n est pas sans danger.
    Réfléchissons les politiques ne réfléchissent pas ,les grandes surfaces tuent l emploi,plus de station service ,plus de droguerie ,plus de commerce de proximité,plus de médecin et bientôt plus de pharmacies
    Par contre trop de députes,trop de sénateurs,trop de planqués politique surpayés
    Ce qui compte faire des annonces pour faire porter le chapeau d une incapacité,
    triste pays .....
  • 16/07/2014 à 13:58
    homeopotard
    alerter
    Il y a longtemps, on enseignait aux futurs pharamciens qu'un monopole devait se justifier chaque jour. A trop cotoyer la GMS, elle veut nous englober dans son univers. Si des générations de pharmaciens avaient respecté leur éthique, notre profession ne serait pas enviée par une GMS en panne de revenus.
  • 16/07/2014 à 13:58
    homeopotard
    alerter
    Il y a longtemps, on enseignait aux futurs pharmaciens qu'un monopole devait se justifier chaque jour. A trop cotoyer la GMS, elle veut nous englober dans son univers. Si des générations de pharmaciens avaient respecté leur éthique, notre profession ne serait pas enviée par une GMS en panne de revenus.
  • 16/07/2014 à 23:13
    The Big Boss
    alerter
    @ Anonyme ( prétendu éboueur)

    C'est le Big Boss qui te parle.

    De quel droit ose tu mentir sur la beauté et la difficulté des études de Pharmacie ? Tu ne l'a sans doute pas fais ce concours, je sais, mais renseigne toi sur le contenu de des matières enseigné (galénique, chimie,biologie,génétique) , sur la durée des épreuves, sur la pression enduré, et sur le taux de réussite. Moi, je l'ai fait ce concours et j'ai été classé 14e (primant) et je peux te dire que j'ai bossé comme un acharné et je suis content de ce que j'ai réalisé. Et tu me parle de stage qui empiète sur les cours ? une semaine?.. (Arrête la vodka)
    En 3eme année de pharmacie, ont avait 23 matières à étudié sur l'année, je ne te compterai même pas le nombre d'heures ... (endocrino, histologie, biologie, chimie organique, analytique, immunologie, hematologie, galenique, pharmacologie, physiologie........) . En 4eme année ? 22 matières. C'est sur que qu'en on a même pas eu le bac général c'est dur a comprendre....
    Mon commentaire n'est pas une éloge personnelle loin de la, mais sert rappeler ,voir apprendre (à certains) qu'est ce qu'un DOCTEUR EN PHARMACIE.


    ps :Donc la prochaine fois merci de se renseigner avant de publier des commentaires débiles et mensongers
  • 17/07/2014 à 17:47
    reality
    alerter
    Bravo a big boss et pharmacon,et tout mon mépris pour la haine du prétendu éboueur;tout le monde a droit au respect sauf les cons bien entendu!
  • 17/07/2014 à 19:38
    The Big Boss
    alerter
    @ reality

    je t'adore
  • 20/07/2014 à 11:22
    LAURENT
    alerter
    Voila 2 merveilleux commentaires de pharmacon et big boss !! bravo a vous 2 , vous remis les cons et les ignorants à leur place!!!
  • 07/08/2014 à 23:55
    Anonyme
    alerter
    Et les experts comptables qui se cachent derrière l'ordonnance de 1945 .il faut permettre a ceux qui ont l'expérience et les diplômes d un certain niveaux de s'inscrire au conseil de l'ordre ,définir les nouvelles règles il y avait bien des comptables agréés sans avoir le diplôme d experts comptables
    La tenue de certaines comptabilités ne doivent pas forcément exiger un expert comptables ´il faut redéfinir les règles et les contours.
  • 08/08/2014 à 00:03
    Anonyme
    alerter
    On doit pouvoir exiger un expert comptable pour les entreprises de certaines tailles
    Il faut permettre des saisieś des déclarations fiscales sans rentrer dans le coup de l'execice illégal les saisies compta sont envoyés dans les pays du magreb´madagascaŕ Afrique ´faisons le en France ´pour préserver les emplois mais réglementés et controleś avec les assurances professionnelles n'arrêtons l'hypocrisie
    Mr de Montebourg a raison
  • 20/08/2014 à 19:59
    Anonyme
    alerter
    On change donc de profession en s’attaquant à l’expertise comptable. Pourquoi pas ?
    Pour rappel, le fait qu’une profession soit réglementée permet de garantir une certaine qualité de service. Effectivement, le fait que la comptabilité du coiffeur du coin soit supervisée par une personne ayant fait 8 années d’études peut soulever question… Sauf que lorsqu’un litige prudhommal, fiscal, social, ect…survient, la question de la présence d’un E.C. ne se pose plus!
    La question du décloisonnement des activités relevant uniquement de l’expertise comptable n’a pas lieu d’être à mon sens. A moins que des E.C. se mettent à attester (et donc engager leur responsabilité) sur des comptabilités qu’ils n’auront pas réalisé eux même…
    Aussi, est-ce que l’Etat serait prêt à prendre le risque de perdre de l’argent en accordant à des entreprises indépendantes (non inscrites à l’ordre) la possibilité de déposer des comptes erronés, voir pire, frauduleux… N’oubliez pas que l’E.C. prête serment…
    Quant à la possibilité d’inscrire d’autres personnes non diplômés au tableau de l’ordre : en fait, cela s’est déjà fait puisque lors de l’intégration des Associations de Gestion et de Comptabilité, ces organismes ont eu l’autorisation d’inscrire des salariés (non diplômés) en tant qu’expert comptable (art 83 Ter de l’ordonnance de 1945). A l’époque, cela a fait beaucoup jazzer…mais cette situation reste « provisoire » puisque ces personnes devaient avoir au minimum 45 ans (en 2004). Alors, de là imaginer une ouverture « constante » au tableau de l’ordre, cela relève de l’utopie…
    Au final, on revient toujours à la même problématique : critiquer plutôt que de se lancer dans le cursus. Personnellement, j’ai choisis la deuxième option. Je rédige actuellement mon mémoire en vu du diplôme… pendant mes congés payés alors que d’autres partent en vacances… Il ne s’agit pas ici de m’apitoyer mais je pensais jusqu’à maintenant que ces sacrifices porteraient leurs fruits de par la reconnaissance du savoir acquis. Visiblement, on en retiendra plutôt l’image d’un extorqueur de fonds souhaitant ne pas lâcher un bout de la couverture… Dommage.
  • 21/08/2014 à 14:56
    Anonyme
    alerter
    Comment créer des emplois en appauvrissant les professions réglementées déjà accablées par de lourdes charges, la "libéralisation" ne va pas accroitre le pouvoir d'achat (faux prétexte) mais provoquer des licenciements importants, diminuer fortement l'encaissement de la TVA (si baisse des revenus c'est mathématique), empêcher ces professions réglementées qui paient cher leur charge de rembourser leurs nombreux crédits professionnels..
    Que d'incompétence de la part de nos gouvernants!
    Commencez par réduire vos salaires de haut fonctionnaire et indemnités diverses avant de vous attaquer à des professions qui ont fait leurs preuves. Jalousie d'avocat?????
  • 28/08/2014 à 09:49
    do41
    alerter
    Celà me rappelle la grande époque d'un gourvernement qui avait juger que la sécu était en déficite ,,, car il y avait trop de médecins.....
    les parents qui avaient la vocation pour la médecine font autre chose et soignent leurs enfants en apprenant quelques mots roumains.
    nous sommes réellement en danger car tous les députés sont maintenant des parachutés issus de l'ENA!!!! élus fonctionnaires.aux ordres du gouvernement.
    alors ,si celui-ci décide de tout casser dans la déroute.........tien cela me rappelle une autre époque.
    ne parlons pas du sang contaminé,il me semble que certains responsables sont toujours là.
  • 28/08/2014 à 09:53
    Anonyme
    alerter
    Transformons le combat
    L'ENA (et un discret HEC) CONTRE LES AUTRES ECOLES

    QUI TAPE SUR L'ENA

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...