03/07/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

« Il faut que celui qui a signé la réforme sur la rémunération la dénonce ». Gilles Bonnefond ne mâche pas ses mots.

Lors d’une conférence de presse qui s'est déroulée le 3 juillet, le président de l'USPO a listé les différents projets qui menacent l’économie officinale : le plan d’économie du gouvernement sur le médicament, le rapport produits et charges de la Cnamts qui prévoit plusieurs mesures impactant directement le médicament (baisses de prix, actions pour faire baisser des prescriptions des médecins…). Gilles Bonnefond a également évoqué le projet de Bercy pour faire sortir du monopole des produits dits frontières (les bains de bouche, les antiseptiques ou encore les produits à base de plantes..).

Pire selon Gilles Bonnefond, les mesures compensatrices prévues dans la réforme de la rémunération sont fragilisées (arrêté sur les remises pas encore publié, idem pour l'arrêté de marge). « Pour mettre en place ces honoraires, on a misé sur les produits les moins chers. Or on réfléchit à augmenter la taille des conditionnements du paracétamol pour les patients chroniques, auxquels on délivrera moins de boîtes en quantité, ce qui signifie des honoraires moindres », commente-il.

Face à cette situation, l’USPO demande aux pouvoirs publics un accord pluriannuel avec les pharmaciens à l’instar de ce qui se fait avec les industriels et la suspension de la réforme.

Le syndicat appelle en outre les pharmaciens à se mobiliser en septembre. « Si on ne le fait pas alors il y aura d’autres attaques », conclut-il.






Loan Tranthimy



Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...