20/06/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Le ton monte entre l’ordre national des pharmaciens et les dirigeants du site 1001pharmacies.com.

L'instance a assigné en début de semaine le site en référé devant le tribunal de grande instance (TGI) de Paris pour vente illégale de médicaments en ligne, suite au lancement par la plateforme d'un service de livraison de médicaments à domicile.

L'Ordre estime en effet que « le site 1001pharmacies.com, exploité par un acteur non pharmaceutique, se livre à la vente des médicaments en s’affranchissant des garanties applicables à cette activité ». De plus, selon l'Ordre, le site fait transiter des données sans faire appel à un hébergeur de données agréé.

Pour sa part, la société 1001pharmacies.com voit dans l’action en référé de l’Ordre « la peur de la disparition d’un monopole ».

« Au travers du combat contre 1001Pharmacies, l’objectif est de détruire l’existence d’un modèle économique viable de vente en ligne empêchant ainsi les Français d’acheter moins cher via un réseau de pharmaciens assermentés », expliquent Cédric ONeill et Sabine Safi, co fondateurs du site.

Des accusations écartées par l’Ordre, qui rappelle les quatre règles destinées à préserver la santé du public dans ce nouveau mode de dispensation du médicament :

- le site doit être le prolongement d’une officine de pharmacie,

- il doit être autorisé par l’agence régionale de santé (ARS),

- il ne vend que des médicaments non soumis à prescription médicale obligatoire,

- les données doivent être hébergées auprès d’un hébergeur agréé.

Le litige sera tranché fin juin par le juge des référés.






Loan Tranthimy

Les dernières réactions

  • 20/06/2014 à 13:49

    alerter
    Ce n'est pas trot trop! C'est au mieux de la concurrence déloyale au pire des produits potentiellement dangereux pour la santé
  • 21/06/2014 à 12:15
    pharmacien
    alerter
    Euh c'est pas trop tôt mais qu'en est-il des autres Doctipharma Pharmarket Pharmavance, ... et autres places de marché qui se mettent en place tout doucement. Attaque de l'ordre et Fermeture définitive des sites pour vente illégale ya que ca de vrai !!
  • 21/06/2014 à 12:38
    Ludobeau
    alerter
    N importe quoi, c est vraiment de la préservation de monopole pour une profession qui s est laissée voler par la Gms la par pharmacie, un combat d arrière garde. Les 200 pharmacies qui vendent en ligne ont un bel avenir efface aux 22 000 autres incapables de se prendre en main - justes bonnes a se cacher derrière l ordre pour préserver une rémunération démesurée.
  • 21/06/2014 à 22:45

    alerter
    Rémunération démesurée qui fait vivre un nombre important de collaborateurs pharmaciens ou préparateurs que la vente en ligne va mettre au chômage monsieur .
    C'est la vente en ligne qui va rassurer la jeune maman ,conseiller le vieux monsieur et lui prendre sa tension pour le rassurer .
    Avez vous pensé à ça monsieur lubodeau ,un bon service ça se paye ,la proximité ça se paye .
  • 21/06/2014 à 23:48
    pseudo
    alerter
    Les avis divergent suivant le point de vue ou l'on se trouve. Pensez aux emplois créés par les pharmacies qui explosent leur CA avec le e-commerce, pensez a l'augmentation du pouvoir d'achat des cybers acheteurs. Et la proximité pour rassurer la veuve et l'orphelin, dans tout ça, elle a bon dos quand je me vois refusé ma demande de création depuis 3 ans!
  • 22/06/2014 à 09:43

    alerter
    Comme d'habitude, les deux points de vue sont également recevables... pourquoi donc ne seraient-ils pas présents (arrêtons de nous cacher derrière notre égo !)
  • 22/06/2014 à 11:29

    alerter
    1 ère réaction : que de fautes d orthographe pour nos jeunes pharmaciens internautes .... Effrayant pour des bac + 6 .... Entraînant une réaction numéro 2 : un manque flagrant de vision a long terme sur la vente en ligne : vous ne comprenez pas que la GSM s emparera d un marché qui ne pourra justifier en rien d un contrôle pharmaceutique en amont de la délivrance si 1001 pharmacie et ses adhérents très peu cortexés scient la branche de l arbre sur laquelle ils sont assis. Les pros de la vente en ligne vous écraseront ... Ils ne sont pas pharmaciens ? Et alors vous rétorqueront les pouvoirs publics ..." Vous n avez en rien justifié de votre monopole en ouvrant ces délivrances au cross canal ". Erreur de jeunesse FATALE .... Reprenez vous jeunes diplômes ....
  • 22/06/2014 à 11:40
    Sylvain
    alerter
    Je ne comprends pas vos derniers commentaires? le combat de l'Ordre ne semble pas mené contre le principe de vendre
    des médicaments en ligne mais bel et bien contre une société commerciale qui serait dans l'illégalité?

    J'ai été démarché par cette société d'ailleurs, mais personnellement je ne vois pas quel est l'interet
    de souscrire à leur plateforme puisqu'en y mettant ma pharmacie je serais directement en concurrence avec
    les 500 autres! La pharmacie choisi pour la commande est toujours celle qui propose les produits au meilleur prix
    aucune chance donc pour les petites pharma comme la mienne face aux grosses pharmacies de ville!!
  • 22/06/2014 à 11:50

    alerter
    Pour exercer la coiffure le B.P.est obligatoire !
    Pour être restaurateur,quiconque peut servir sans même une qualification en hygiène...!les vrais cuisiniers(école d'hôtellerie)n'ont jamais su défendre l'intérêt d'un diplôme,les intoxications alimentaires sont devenues monnaie "courante".Les pharmaciens ont voulu faire du commerce para-pharmaceutique en dégradant leur image au fur et à mesure de dérives de plus en plus commerciales.
    Peu d'entre eux étaient convaincus d'asseoir leur image sur la qualité du conseil,la plupart acceptant les offres de plus en plus fantaisistes des industries
    revendiquant des vertus fallacieuses(amaigrissement,complémentations,...)
    Voilà la profession confrontée à de nouveaux coups de boutoir de l'informatique en ligne...à elle de savoir réagir en revenant aux fondamentaux:le MEDICAMENT
  • 22/06/2014 à 11:53
    pseudo
    alerter
    "Reprenez vous jeunes diplômes ...."
    26% d’évaporation de diplômé, une pharmacie où seuls les héritiers peuvent s'installer, un chômage croissant... Et il y en a encore qui prônent l'immobilisme pour préserver leurs privilèges. :-(
  • 22/06/2014 à 13:30

    alerter
    Pas d immobilisme mais lutter avec des armes propres a ne pas tomber dans le piège de mr Leclerc , qui n attend que des écarts de conduite dans notre déontologie pour s engouffrer dans la brèche créé par nos propres pharmaciens désespérés.1001 pharmacies ne sera pas votre sauveur , mais un fossoyeur que vous aurez fait entrer dans notre maison
  • 22/06/2014 à 13:31

    alerter
    Pas d immobilisme mais lutter avec des armes propres a ne pas tomber dans le piège de mr Leclerc , qui n attend que des écarts de conduite dans notre déontologie pour s engouffrer dans la brèche créé par nos propres pharmaciens désespérés.1001 pharmacies ne sera pas votre sauveur , mais un fossoyeur que vous aurez fait entrer dans notre maison
  • 22/06/2014 à 22:57
    Marco75
    alerter
    La solution pourrait être d'avoir une plateforme unique (site Internet et logistique) gérée par la profession mais pas les syndicats (une filiale dédiée de l'Ordre par exemple) et où chaque pharmacien titulaire pourrait avoir son "corner/officine en ligne". Cela concilierait les intérêts publics et privés, donnerait confiance aux patients, tout en évitant la main-mise de la pharmacie en ligne par des intérêts économiques tiers.
  • 23/06/2014 à 18:15
    Rick
    alerter
    Une belle pelleté de mauvaise foi ici, et d'ignorance quand à ce qui fait une économie.
    Economie, d'économiser, de réduire les couts. Vous comprendre ?

    Réduire les couts = chomage ?
    Revenons aux charettes et aux chevaux alors, parce que les emplois de ceux qui ramassaient le crotin ont été supprimés.
    Revenons aux machines à laver qui coutaient 4 mois de salaire.
    Revenons en arrière jusqu'à la fin des temps et supprimons donc la roue ! Cette satanée roue qui a supprimé TANT d'emplois en rendant tout PLUS EFFICACE !

    Vous n'avez rien compris aux bases de l'économie.
    A vous écouter, il suffit de "créer" un emploi pour créer de la richesse et mettre fin au chomage ! Vous avez oublié de réfléchir : à ce moment là on n'a qu'à augmenter le cout de TOUT et embaucher en plus des gens dont nous n'avons pas besoin en l'état actuel des choses ! Augmentons l'essence et embauchons des pompistes ! Augmentons le cout des cigarettes et créons des posts spéciaux de vendeurs juste pour les cigarettes ! Augmentons le prix des pneus et mettons DEUX personnes pour changer un pneu là où une seule suffit ! Et HOP, PLUS D'CHOMAGE !
    Ne mettez surtout pas de parquet "clipsable" chez vous !!! Vous supprimeriez l'emploi d'un ébéniste !
    Tous ces emplois n'apportent aucune valeur ajoutée au consommateur et donc n'apportent rien à l'économie ! Ce qui apporte une valeur au consommateur et enrichit l'économie ce sont les économies, justement, d'où le nom, hein.
    L'Etat pourrait décider de créer les 10 millions d'emplois qui manquent et les payer et puis voilà, nous n'aurions plus de chomage, sauf que l'économie n'irait pas mieux ! Nous aurions une inflation encore largement pire que l'actuelle et ces emplois ne répondraient pas vraiment à une demande du marché donc n'apporteraient RIEN à l'économie.

    Le seul problème ici est comme pour les taxis contre les chauffeurs privés : des gens soumis aux règles abusives de l'Etat et raquetés par l'Etat face à des gens innovants qui ont compris qu'il y avait un problème et qu'il y avait moyen de faire moins cher.
    Au lieu de gueuler, les pharmaciens physiques auraient dû réfléchir et mettre leurs produits en ligne via un site marchand, comme l'a fait toute l'industrie depuis 15 ans.
    Comme d'hab, ceux qui ne veulent pas s'adapter font chier les autres et crient au scandale.
    Vous voulez gueuler contre le vrai problème ? Gueulez contre l'Etat, contre son institutionalisation de la violence à travers des principes de fonctionnement qui violent complètement le principe de non-agression (les taxes) et contre ses règles arbitraires qui vont presque tjrs à l'encontre de ce qu'exigerait une économie saine et prospère. Demandez la dérèglementation et que les plus ingénieux fassent progresser les choses et baissent les couts pour tout le monde comme c'est le cas depuis que l'économie existe.
  • 21/07/2014 à 16:20
    Anonyme
    alerter
    Si un pharmacien devient adhérent 1001 pharmacies , il divulgue à ses clients une possibilité d'achat sur ce site et celui ci génère le fichier mail de nos propres clients pour aller faire des offres en concurrence avec leurs adhérents pharmaciens .

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...