19/06/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Attractivité de la profession en berne, départs à la retraite reportés et concentration des structures d’exercice… Telles sont les trois tendances marquantes du rapport de l’ordre des pharmaciens sur la démographie pharmaceutique, présenté le jeudi 19 juin.

Malgré une hausse du nombre de pharmaciens inscrits pour la deuxième année consécutive (74 270 pharmaciens au 1er janvier 2013) par l'effet du numerus clausus et les départs retardés à la retraite, l’instance ordinale souligne que la profession continue de vieillir. L’âge moyen des pharmaciens est passé de 46,4 ans à 46,5 ans au 1er janvier 2013. Ce phénomène est encore plus marqué pour les pharmaciens titulaires dont l’âge moyen est de 49,5 ans contre 49,2 ans en 2012.

Autre tendance pointée du doigt dans le rapport : la hausse du nombre des diplômés qui ne s’inscrivent pas à l’Ordre. Le taux d’évaporation est de 26,3 % en 2013, le niveau le plus élevé jamais atteint (25 % en 2012).

Pour s'adapter aux contraintes économiques et aux évolutions professionnelles, la profession se concentre : c’est la troisième tendance. En 2013, l’Ordre indique 123 fermetures d’officine, 266 transferts et une augmentation du nombre de sociétés d’exercice libéral (SEL) : 7 403 contre 6 925 en 2012. Malgré ces tendances, l’instance ordinale reconnaît que le maillage officinal reste encore « harmonieux ». La France compte toujours un nombre d’officines par habitants (une pharmacie pour 2 900 personnes) supérieur à ses voisins (une pour 3 800 en Allemagne par exemple).

 






Loan Tranthimy

Les dernières réactions

  • 19/06/2014 à 21:18

    alerter
    Et combien de SPF- PL?
  • 20/06/2014 à 07:35

    alerter
    l' équilibre entre l'harmonie et le chaos est fragile, avec notre gouvernement le chaos est assuré.
  • 20/06/2014 à 15:57
    jeune et con
    alerter
    Partiront pas les vieux. Comme disait Sarkozy : "La pharmacie c'est une rente de situation!"
  • 22/06/2014 à 11:19
    fatalitas
    alerter
    si on résume grossièrement cet article:
    d'un côté, des jeunes diplômés 25-30 ans sans apport personnel. ticket d'entrée 200k€
    minimum. De l'autre, des titulaires 60-65 ans et plus qui campent sur leurs positions et l'ordre qui tente une opération de séduction auprès des jeunes... ( et de leurs
    parents pourvoyeurs de fonds !!! ).
    Bon courage à tous.
  • 26/06/2014 à 12:08
    Nico
    alerter
    Les pharmaciens ne souhaitant pas exercer leur profession sont en augmentation... Pas etonnant! Il faudrait commencer par attribuer des roles et fonctions differentes aux pharmaciens et techniciens au lieu de cette anarchie a la francaise dans laquelle un technicien peut delivrer des produits sans supervision directe du pharmacien.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...