05/06/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

« Il faut que le pharmacien puisse faire des prescriptions. On y vient peu à peu », a souligné l’économiste Nicolas Bouzou au cours du petit déjeuner de presse organisé, ce jeudi 5 juin, par la commission protection sociale du Medef.

Présidée par Claude Tendil (Europe Assistance), cette commission estime possible dans le cadre du budget actuel, d’économiser près de 20 milliards d’euros sur 5 ans, à condition de mieux utiliser hôpitaux, médecins, pharmaciens et infirmiers.

La médecine de premier recours doit être le point d’entrée de cette évolution, avec une offre de soins graduée. Evolution qu’autorise le numérique, pour reconfigurer les hôpitaux. En biologie, on se dirige vers « des usines à traitement de produits sanguins ».

Et la mutation va, selon Guy Vallancien, urologue à l’Institut Montsouris, aussi se produire du côté des pharmaciens. Quand, « avec les codes barres sur les ordonnances électroniques, il n’ y aura plus qu’à placer son smartphone devant le distributeur pour se faire délivrer le médicament », propose-t-il. Pour le Medef, l’efficience est à tous les étages !






Serge Benaderette



Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...