02/06/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Alors que Marisol Touraine doit présenter d’ici l’été un programme national de réduction du tabagisme, le patron des centres E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc a lancé ce week-end une campagne de publicité pour réclamer le droit de vendre « moins chers » des substituts nicotiniques dans ses supermarchés, « sous le contrôle d’un pharmacien ».

Invité sur RTL, il s’est étonné du fait que les consommateurs pouvaient trouver partout « des cigarettes électroniques, y compris en supermarché », mais pas les patchs, ni les substituts nicotiniques.

Après les tests de grossesse, Michel-Edouard Leclerc veut s’attaquer de nouveau au monopole officinal. Sa demande sera-t-elle entendue ? La balle est dans le camp du gouvernement.

Il faut rappeler que le ministère de l'Économie et des finances réfléchit actuellement à la sortie de nouveaux produits du monopole des pharmaciens d'officine, dans la continuité des mesures adoptées dans la loi relative à la consommation publiée en mars 2014.

Par ailleurs, l'Autorité de la concurrence suggérait dans un avis rendu en décembre 2013 que tous les médicaments à prescription médicale facultative (PMF, qu'ils soient remboursés ou non) et plusieurs « produits-frontières » (autotests de grossesse ou de glycémie, produits pour lentilles, etc.) puissent aussi être commercialisés en dehors des officines, sous conditions.







Loan Tranthimy



Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...