20/05/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

La suppression de la vignette pharmaceutique sera bel et bien effective le 1er juillet prochain. Les prix et les conditions de prise en charge de chaque médicament ne figureront donc plus sur leurs conditionnements, mais seront disponibles à partir d’une base nationale de référence gérée par le Comité économique des produits de santé (CEPS), accessible aux pharmaciens via leurs logiciels de dispensation, et pour les usagers depuis le site www.medicaments.gouv.fr.

Chaque poste de chaque officine devra être équipé de la version de SESAM-Vitale 1.40, fondée sur l’utilisation du code CIP13 identifiant les médicaments. Le code CIP 13 sera donc, après le 1er juillet, le seul code de référence utilisé pour les échanges au sein de la chaîne de distribution pharmaceutique : pharmaciens, assurance maladie, grossistes, industriels.

Pour informer son patient, le pharmacien lui remettra le « Ticket Vitale », imprimé sur le verso de l’original de l’ordonnance. Son contenu, en cours de normalisation, devra comporter plusieurs éléments dont la mention du prix, du taux de prise en charge et, le cas échéant, du tarif forfaitaire de responsabilité ou base de remboursement.

L’information sur les prix des médicaments remboursables achetés sans ordonnance sera accessible au sein de l’officine au moyen d’un affichage, d’un catalogue électronique ou d’une interface d’accès à Internet. Cette dernière permettra d’accéder aux prix publics actualisés quotidiennement à partir de la base nationale disponible sur le site www.medicaments.gouv.fr.

Les boîtes comportant encore des vignettes pourront continuer à être écoulées après le 1er juillet mais le prix applicable sera celui appelé par le code CIP 13 dans le logiciel.

En cas de baisse de prix, le prix public changera en officine 50 jours après l’entrée en vigueur du nouveau prix fabricant.

En cas de hausse de prix, le nouveau prix public sera opposable dès le jour de la date d’effet.

Fin juin, les pharmaciens recevront un courrier explicatif, ainsi qu’une affichette, pour informer les usagers de ces changements.






Les dernières réactions

  • 20/05/2014 à 22:08

    alerter
    Plus de vignette
    Super
    Pour le patient encore moins de transparence
    Doliprane ou pegasys même combat c est pas cher!!!!
    J avais cru comprendre qu il était obligatoire d étiqueter les produits
    Mais bon tout change!!je pense qu force de perdre en visibilité le patient nous prendra plus les épiciers que nous devenons
    A bon entendeur salut
    Seul intérêt de l affaire faciliter les marches parallèles ainsi que l arrive de réduits falcifies
  • 20/05/2014 à 22:26
    Vanille
    alerter
    UNE INTERFACE d"accès INTERNET quant nous avons en majorité une clientèle agée, ne sachant pas pour plus nombreux qu"on ne pense, naviguer sur cet outil .C'EST BEAU LE PROGRES !!!
  • 21/05/2014 à 00:12
    Gilou
    alerter
    Décidemment les syndicats, Ordre et autres auront tout laché sauf les fauteuils auquels ils tiennent tant
  • 21/05/2014 à 07:57
    The Big Boss
    alerter
    Laissé tomber, préparer les cimetières, on va ramasser les cadavres... Cette mesure ne vise qu'à faire baisser les prix des médicaments extrêmement rapidement (puisque il n'y aura plus de vignettage)
  • 21/05/2014 à 09:17
    Zen Hit
    alerter
    Keep Cool les gars !
    Je vois pas en quoi ça change quoi que ce soit si ce n'est un gain de temps pour nous (plus besoin de rayer) .
    Car les baisses n'étaient pas freinées par cette vignette.
    Et Internet , va ptet falloir vous y mettre les vieux !
    Cesser de vous comporter comme de vieux réfractaires aigris !
    Montrer l'exemple au lieu de suivre le troupeau .
    Sinon, acheter un magasin de fleurs.

    A bon entendeur...
  • 21/05/2014 à 09:32

    alerter
    Enfin la dernière opération vers l'opacité : qui va lire son ticket vitale au dos d'un original que le pharmacien veut conserver car le duplicata ne permet pas la délivrance des médicaments. Il était un temps où les patients payaient leurs médicaments, la santé avait un coût et les économies étaient liées aux revenus de chacun. Cet été, le médicament n'aura plus de prix, alors fini la médecine à deux vitesses ? A la permière fraude de la profession la centrale des prix ajustera celui des produits chez le détaillant.
    J'ai enfin compris pourquoi la pharmacie n'est pas fiscalement une profession médicale malgré notre titre de docteur, seulement des distributeurs, une fois l'habitude prise, invitons MEL à finir notre travail à notre place.
  • 21/05/2014 à 11:04
    avocat_du_diable
    alerter
    20/05/2014 à 22:08 : Il n'a jamais été obligatoire d'étiqueter les produits! Ce qui est obligatoire, c'est de permettre au consommateur d'accéder au prix sans avoir à solliciter le commerçant...d'où l'accès à la base de prix via internet dans nos officines! Cela a un coût...
    21/05/2014 à 09:32 : pourquoi le pharmacien garderait-il l'original de la prescription? Pour entraver la liberté de son client à se fournir où il souhaite, y compris pour son traitement médicamenteux? L'original est la propriété du patient!
    Quant aux économies liées aux revenus de chacun, êtes-vous vraiment nostalgique de cette époque (qui revient en force avec les déremboursements d'ailleurs!) où seuls les mieux lotis pouvaient se soigner?
  • 21/05/2014 à 13:28
    FloH
    alerter
    Une mesure très floue dans son ensemble. Vu que l'on parle médecine, on pourrait évaluer le rapport benefices-risques de cette mesure.

    Bénéfice :
    -faire des économies, oui mais combien?
    -Simplification?

    Risque :
    -Perte de la transparence du prix, malgré une note au verso de l'ordonnance (mais les patients retiennent plutôt le prix sur la boite qu'au verso de l'ordonnance ).
    -Est ce que ce système sera VRAIMENT opérationnel au 1er juillet.
    -C'est plus facile de voir le prix sur la boite que d'aller chercher sur internet.

    Des questionnements :
    - Alors que la SECU defendait mordicus les vignettes sur le feuille de soins (pour un tarification hors télétransmission), tout à coup ben c'est pas si grave que ça maintenant.
    -Entre cette mesure et celle de mettre les ASMR sur les boites, les patients (et même les professionnels de santé) ne seront ils pas perdu dans cette jungle médicamenteuse, en plus d'une perte de confiance encore plus grande envers les pharmaciens?

  • 21/05/2014 à 15:36

    alerter
    comme d habitude toujours plus de complexite et toujours sur le dos du patient et du pharmaco. on a deja le nez sur l ordi la moitie du temps sans meme voir la tete du client qui est devant nous. alors 1 peu plus!!!!!!! on devient des automates et sans possibilite de se rebeller car il parait que c est le progres. dehors les vieux place aux jeunes et aux machines.
  • 21/05/2014 à 16:03
    Gogo
    alerter
    Comment allons-nous faire avec les clients qui n'ont pas de documents de prise en charge à jour et que nous faisons payer?
  • 21/05/2014 à 17:08
    étudiant
    alerter
    Moi je trouve que c'est une très bonne décision.
    Il y aura moins de vignettes fabriquées et c'est mieux pour l'environnement.
    Aussi les cartons Cyclamed (que 99% des patients pensent que les pharmaciens donnent aux pauvres ) seront moins lourds.

    ;)
  • 22/05/2014 à 10:35
    The Big Boss
    alerter
    @Etudiant
    Hey c'est le Big Boss qui te parle !
    Arrête de passer pour un étudiant alors que tu es chômeur , et arrête aussi de raconter des blagues et de jouer ton Nicolas Hulo, ça pèse si lourd une vignette ?
  • 22/05/2014 à 10:58

    alerter
    Bonjour tout le monde, pourriez-vous m'eclairssir, c est quoi intérêt de la suppression des vignettes????! Merci
  • 22/05/2014 à 11:04
    LAURENT LEFORT, Pharmacien (autre)
    alerter
    Je ne résiste pas au plaisir d evous faire découvrir un extrait de l'argumentation de la Direction de la sécurité sociale.


    Envisagée dès 1999 pour simplifier les circuits de facturation et de paiement des ordonnances, la suppression
    de la vignette pharmaceutique – qui indique actuellement le prix et le taux de prise en charge sur les boîtes de
    médicaments remboursables – a été décidée à la fin de l’année 2012, sur la base d’un rapport de l’Inspection
    générale des affaires sociales (IGAS), consultable sur le site de l’IGAS.
    La vignette est une spécificité française. Elle est source de complications administratives et techniques, et
    s’avère surtout superflue : tous les médicaments disposent désormais d’un code de traçabilité (le
    « Datamatrix ») et la transmission des feuilles de soins à l’Assurance maladie est maintenant entièrement
    informatisée.
  • 22/05/2014 à 13:40

    alerter
    "le prix public changera en officine 50 jours après l’entrée en vigueur du nouveau prix fabricant" = super pour les boites trimestrielles... et les médicaments "urgents" mais qui tournent peu puisque une solution = baisser drastiquement les stocks...corollaire= faire revenir le patient et tant pis pour le risque de rupture (non négligeable ces temps-ci)
  • 22/05/2014 à 18:53
    superMARRE
    alerter
    Avertissez les patients qu'en raison de l'action du gouvernement, les ruptures de stocks vont s'amplifier, et qu'il faut prendre ses précautions. Chargez nos politiques.
  • 28/05/2014 à 00:12
    foxy
    alerter
    mauvaise loi déjà moi qui voit des boites non entames ms dans les carton cyclamed ou certain qui ne vient pas récupérée leur médicaments déjà facturee a se demander s'ils étaient vraiment malade . c'est pas ainsi que nous feront des économies
    il faut Faire comprendre au client qu'il paie malgré qui ne sortent pas de billet ( on cotissent plus ou moins tous !!!) IL FAUT RESPONSABILISE LES PATIENT
    et pour l’administration pas de probleme ils ont qu'a se mettre d'accord on uilisele code C.I.P. POINT BARRE

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...