13/05/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Fotolia

Dans un communiqué en date du 13 mai, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, se réjouit de ce qu'aucune désaffection vis-à-vis de la contraception n'est observée en France suite à la controverse sur les pilules de 3e et 4e génération. L'enquête Fécond publiée le 13 mai par l'Inserm et l'Ined apporte un éclairage plus précis sur ce sujet. Le recours à la pilule a reculé entre 2010 et 2013, passant de 50 à 41 %. Cette baisse concerne presque exclusivement les pilules de 3e et 4e génération. Près d'une femme sur 5 a changé récemment de méthode de contraception. Le report s'est fait vers les pilules de 2e génération, mais aussi vers d'autres méthodes (stérilet, préservatif…). La controverse autour des pilules de 3e et 4e génération a ainsi conduit à une plus grande diversité des pratiques, note l'enquête. 






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...