27/02/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Selon une enquête de la Drees auprès de 1136 médecins généralistes, un tiers d’entre eux seulement seraient favorables à la délégation d'une ou plusieurs tâches à un infirmier qui serait rattaché à leur cabinet.

Cette réticence est très liée au mode de financement d’un tel dispositif : la coopération est nettement plus acceptée lorsque l'Assurance maladie prend seule en charge la rémunération de l'infirmier (60 % des généralistes sont favorables à cette délégation, contre environ 18 % lorsqu'ils assurent eux-mêmes cette rémunération).

Sans surprise, l’enquête montre que les médecins seraient moins enclins à déléguer des gestes médicaux ou techniques (frottis cervical, prescription de la mesure du taux d’hémoglobine glyquée pour un patient diabétique, suture…) ou des tâches qui relèvent de leurs compétences réglementaires.

En revanche, ils seraient largement favorables à la délégation de l'éducation thérapeutique du patient diabétique ou asthmatique (90%), à l'éducation nutritionnelle (88%), à la surveillance de la tension artérielle (86%), à l'accompagnement à l'arrêt du tabac (82%), à la vaccination et à l'application du calendrier vaccinal (73%).

Parmi les médecins les moins réfractaires à cette délégation d’actes, la Drees a identifié près de la moitié des médecins de l’échantillon. Il s’agit des praticiens « relativement jeunes » et exerçant plus souvent en milieu rural.

Loan Tranthimy, photo DR




Les dernières réactions

  • 27/02/2014 à 22:31
    op08
    alerter
    dommage, la Dress n'a pas fait cette enquête pour une éventuelle délégation de l'ETP diabétique, asthmatique, éducation nutritionnelle de l'accompagnement du suivi de la vaccination à un pharmacien choisi par le patient...........dès fois que ça donnerait des idées aux médecins?
  • 28/02/2014 à 16:54
    LAURENT LEFORT, Pharmacien (autre)
    alerter
    La question mérite d'être posée en effet. Je vous invite à lire, dans Le Moniteur du 1er mars, l'article consacré au projet PAERPA (personnes âgées en risque de perte d'autonomie), destiné à être généralisé sur l'ensemble du territoire (il est en expérimentation dans 5 régions) et répliqué pour d'autres pathologies. Je pense que le sujet va beaucoup vous intéresser.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...