25/07/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

En Juin 2007, l’Afssaps avait suspendu temporairement l’AMM de Viracept (nelfinavir), en raison d’une contamination par l'éthylmésylate (EMS), impureté chimique connue pour provoquer des tumeurs chez l'animal.

Les résultats des études toxicologiques chez l'animal, aujourd'hui disponibles, sont rassurants : ils tendent à montrer que les niveaux d'exposition à l'EMS des patients ne sont pas susceptibles d'être associés à une augmentation du risque de cancer et ce quel que soit le niveau d'exposition. Aucun suivi des patients exposés au Viracept contaminé ne s’avère donc nécessaire.

De nouveaux lots de l’antirétroviral avaient été remis sur le marché dès octobre 2007.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...