06/09/2013 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Des syndromes de fuite capillaire (SFC) ont été rapportés chez des patients sous chimiothérapie traités par filgrastim (Neupogen) ou pegfilgrastim (Neulasta) et également chez un donneur sain sous filgrastim pour une mobilisation de cellules souches progénitrices dans le sang circulant.

L'ANSM appelle à la vigilance des professionnels de santé quant à l'apparition de symptômes de SFC chez les patients sous Neupogen ou Neulasta : œdème généralisé, gonflements pouvant s'accompagner d'une baisse de la fréquence mictionnelle, difficultés respiratoires, ballonnements abdominaux ou fatigue. Les patients doivent être informés de la nécessité de contacter immédiatement un médecin face à ces symptômes.

L'ANSM précise toutefois que la balance bénéfice-risque des deux molécules restent favorable.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...