12/03/2008 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Les conclusions de l’Afssaps sur les antiépileptiques génériques (voir notre édition du 11 mars) sont globalement bien accueillies, même si la Ligue française contre l’épilepsie et l’Association Epilepsie-France souhaitent que l’évaluation se poursuive. Chacun salue le rappel du droit de non-substitution des prescripteurs. Selon le Dr Arnaud Biraben, du CHU de Rennes, trois catégories de patients ne doivent pas être substituées : ceux qui sont équilibrés depuis longtemps, ceux qui reçoivent de fortes doses (certains d’entre eux ont tendance à doubler leurs prises de génériques par crainte d’une crise) et les femmes enceintes. Enfin, il est expressément demandé à l’Assurance maladie de rester clémente face aux patients qui refuseraient envers et contre tout la substitution.





Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...