28/01/2011 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

La présence de fragments d'ADN de circovirus porcin dans des lots de vaccins Rotarix et Rotateq avait conduit l'Afssaps à émettre une mise en garde sur leur usage au mois de mai 2010, dans l'attente de conclusions européennes. L'Agence européenne du médicament ayant conclut fin novembre à l'absence de risque de santé publique du fait de la non pathogénicité du circovirus porcin chez l'homme, l'Afssaps lève sa mise en garde.
Par ailleurs, de façon indépendante, l'Agence française rappelle qu'une « faible augmentation du risque d'invagination intestinale aiguë dans les 7 jours suivant l'administration de la première dose ne peut être exclue pour les deux vaccins» . Une modification des RCP est en cours. La balance bénéfice-risque des deux vaccins reste toutefois favorable.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...