27/02/2009 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Contrairement à ce qu’indiquait l’Afssaps le 19 février sur son site, et ce qui a été annoncé sur www.WK-Pharma.fr le 20 février, la suspension d’AMM de Raptiva n’est pas encore effective. Le communiqué de l’Afssaps extrapolait une simple recommandation émanant de l’Agence européenne du médicament (EMEA). La suspension ne sera officielle qu’après l'aval de la Commission européenne. Une telle décision peut prendre 2 à 3 mois mais il est tout à fait envisageable que le retrait se fasse plus tôt si l’EMEA et Merck Serono l’estiment préférable. En attendant, tant que le patient n'a pas pu revoir son dermatologue, le pharmacien d'officine doit poursuivre la délivrance. Le RCP de Raptiva mentionne explicitement que « l'arrêt du traitement implique une surveillance [médicale] étroite » . Le pharmacien doit donc inciter les patient concernés à consulter leur dermatologue au plus vite s'ils ne l'ont pas encore fait.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...