20/02/2009 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

L’autorisation de mise sur le marché de Raptiva (traitement de seconde intention du psoriasis) est suspendue le 19 février à la demande de l’agence européenne du médicament. Le rapport bénéfice/risque de l’efalizumab est désormais considéré comme défavorable. Trois cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP, une infection cérébrale grave) notifiés depuis septembre 2008 ont conduit à cette mesure. Ils sont survenus chez des patients traités depuis plus de trois ans. Deux des trois patients sont morts. Aucun cas n’a été répertorié en France. L’Afssaps demande aux prescripteurs de ne plus débuter de traitement par Raptiva et de surveiller l’éventuelle apparition de symptômes neurologiques et infectieux durant les 2 à 3 mois après l’arrêt du traitement. Les patients sont invités à consulter leur médecin pour envisager un autre traitement que l’efalizumab.
Communiqué de presse de l’Afssaps






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...