21/03/2012 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Dans une lettre adressée aux professionnels de santé publiée sur son site le 20 mars, l’Afssaps leur recommande d’informer les patients traités par nicorandil du risque d’ulcérations associées à la prise de ce traitement antiangoreux (effet indésirable connu de la molécule) et de l’importance de signaler l’apparition de ce type d’événements. Elle préconise également l’arrêt définitif du traitement après la survenue d’ulcérations sous nicorandil, quelle que soit la localisation de la lésion, sur avis du médecin prescripteur.
Ces recommandations sont formulées après que de nouvelles notifications d’ulcération ont été signalées, en des localisations non observées par rapport aux zones de survenue jusqu’ici connues : au niveau de la muqueuse digestive, de la peau, des zones péristomiales, de l’appareil génital et plus rarement de la cornée.
Lire la lettre adressée aux professionnels de santé






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...