01/10/2009 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Selon une étude canadienne publiée dans PLoS Medicine, les anticholinestérasiques (donépézil, rivastigmine, galantamine) semblent plus que doubler le risque d’hospitalisation pour bradycardie des patients atteints d’une maladie d’Alzheimer. Ce risque serait équivalent chez les patients ayant des antécédents cardiaques et chez ceux qui prennent des médicaments chronotropes négatifs. Le risque de bradycardie est toutefois signalé dans les RCP d’Aricept (peu fréquent), d’Exelon (très rare) et de Reminyl (rare, mais sévère). Les auteurs de l’étude conseillent de bien évaluer le rapport bénéfice/risque des traitements anticholinestérasiques chez les patients Alzheimer, surtout en cas de faible effet sur la cognition. Les patients doivent être également surveillés après initiation du traitement.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...