24/04/2009 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Attention à ne pas confondre Lamisil et Lamictal ! Une femme de 54 ans a déclenché une toxidermie sévère après une erreur de délivrance. Traitée pour une onychomycose depuis 4 mois par du Lamisil par voie orale, elle s’est vue délivrer du Lamictal lors du renouvellement de son ordonnance. La patiente a donc absorbée d’emblée 200 mg de lamotrigine par jour. Or le traitement anti-épileptique s’instaure de façon progressive afin de limiter la survenue d’effets indésirables cutanés sévères. Les premiers symptômes (fièvre fluctuante, malaise général puis éruption cutanée prurigineuse) sont apparus dans les 10 jours suivant le début du traitement par Lamictal. La patiente a été hospitalisée 26 jours dans un état grave (œdème facial, hyperhémie conjonctivale, syndrome bronchique). L’origine de la toxidermie a pu être identifiée en reprenant l’historique médicamenteux de la patiente à l’officine.






Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...