10/11/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Utrogestan, progestérone, etanercept, enbrel, humira, adalimumab, simponi, golimumab, journal officiel, déremboursement DR

Le Journal officiel du 10 novembre 2017 annonce le déremboursement d’Utrogestan et génériques (progestérone) lorsqu’il est utilisé par voie vaginale en cas de menace d’avortement ou de prévention d’avortement à répétition par insuffisance lutéale, jusqu’à la douzième semaine de grossesse.

Un autre texte acte également la fin de la prise en charge de l’étanercept (Benepali, Enbrel), de l’adalimumab (Humera) et du golimumab (Simponi) dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde sévère, active et évolutive de l’adulte non précédemment traité par le méthotrexate. Les autres indications ne sont pas concernées par le déremboursement. 

Ces décisions font suite à un service médical rendu jugé  insuffisant par la Haute Autorité de santé.

 






Les dernières réactions

  • 10/11/2017 à 20:26
    Kirmo
    alerter
    Il faut vraiment que les personnes qui prennent ces décisions sorte un peu sur le terrain derembourser les tnf dans des indications comme ça
  • 11/11/2017 à 11:33
    Céline76
    alerter
    Quel est le but premier dans le déremboursement de ces traitements...!??? (Benepali, Enbrel,Humera, Simponi)
    Et après, ce sera lesquels !??
    Encore des décisions prises par des personnes qui ne sont pas concernés !!
  • 11/11/2017 à 20:50
    papaver
    alerter
    c'est pas Humira plutôt ??
  • 13/11/2017 à 16:34
    sbir
    alerter
    et pourquoi continuer à les rembourser si le SMR est jugé insuffisant?
  • 13/11/2017 à 18:52
    TorpTEN
    alerter
    Un déremboursement pour des traitements à presque 1000 boules, ça devient du grand n'importe quoi... Certes ça ne s'applique qu'en cas de première intention, mais pourquoi passer par un traitement pas toujours efficace avant de prendre un traitement presque magique ? L'argent, l'argent et toujours l'argent, c'est fou quand même
  • 13/11/2017 à 23:24
    brucine
    alerter
    "et pourquoi continuer à les rembourser si le SMR est jugé insuffisant?"

    Un raccourci saisissant: ils ne seront plus en première intention dans la polyarthrite rhumatoïde (où d'ailleurs, puisqu'on en parle, Méthotrexate n'est pas déremboursé faute d'un SMR suffisant, et bien malin qui dira quel traitement est toujours "suffisant" dans cette pathologie), mais ils continuent de l'être dans les autres.

    Bien sûr, le pharmacien est dans le brouillard, puisque sur la prescription d'exception, c'est au médecin qu'il appartient de certifier qu'il se conforme aux indications, mais sans préciser lesquelles.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous été contacté par Amazon pour vendre de la parapharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...