19/10/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Cytotec, pfizer, ivg, ivg médicamenteuse DR

En raison de l’importance du mésusage de Cytotec en gynécologie, le laboratoire Pfizer France a décidé l’arrêt de commercialisation de cette spécialité, effectif début mars 2018.

Ce délai va permettre aux laboratoires commercialisant les alternatives contenant la même molécule (Gymiso et Misoone) d’augmenter leur production afin d’éviter le risque de rupture de stock de la molécule.






Anne Drouadaine

Les dernières réactions

  • 19/10/2017 à 15:28
    Mwetse
    alerter
  • 19/10/2017 à 21:26
    pharmaco2b
    alerter
    abortif dans les pays du maghreb.
  • 20/10/2017 à 23:41
    Potard17
    alerter
    Soyons exhaustifs: pas qu'au Magreb mais dans le monde entier!
    Et c'est au Brésil que la dérive a commencé. Le Cytotec a été lancé à Sao Paulo par le laboratoire Searle (racheté ensuite par Pfizer) lors d’un congrès de gastro-entérologie au début des années 1980, pour soigner les ulcères de l’estomac avec la spécification de sa contre-indication chez les femmes enceintes du fait du déclenchement de contractions utérines avec le risque d’avortement spontané dans les trois premiers mois de grossesse. Mais des échantillons gratuits ont été distribués dans les cabinets de tous les médecins, y compris chez les gynécologues et le mésusage a aussitôt démarré. Car pour les femmes du Brésil, où l’avortement est, comme dans la plupart des pays d’Amérique latine – à l’exception de l’Uruguay – interdit, sauf en cas de viol, de mise en danger de la vie de la femme et, depuis une décision de la Cour suprême de 2012, en cas d’anencéphalie du fœtus, l’arrivée de ces comprimés en vente libre dans les pharmacies locales fut un soulagement. Toutefois, le gouvernement brésilien, inquiet de l’utilisation détournée du Cytotec, décida d’interdire la commercialisation du médicament dans les années 1990. Le produit est depuis remplacé par le Prokostol, du laboratoire brésilien Hebron, qui contient également du misoprostol, mais n’est plus délivré qu’aux hôpitaux pour les avortements encadrés par la loi – en doses de 200 mcg – ou le déclenchement des accouchements en doses de 25 mcg.
    Le Cytotec n’a cependant pas disparu du paysage brésilien et circule sous le manteau grâce à des réseaux d’importations clandestins. Un reporter du quotidien Globo relate dans un article daté de mars 2017 avoir réussi sans difficulté à se procurer 4 doses de Cytotec pour quelque 800 reais (213€). Un tarif inaccessible pour les plus démunies, qui n’ont pas les moyens d’avorter discrètement et en sécurité dans une clinique à l’aide d’un médecin complice.
    Avec Internet, les sites de vente et d'information sur l'avortement par auto-administration de misoprostol ont fleuri. Ainsi le site 'International Women's Health Coalition' propose 2 directives:
    - l'une pour les grossesses jusqu'à 12 semaines (en France, l’IVG médicamenteuse est possible jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse, soit 7 semaines après le début des dernières règles. Si l’interruption volontaire de grossesse médicamenteuse est pratiquée dans un établissement de santé, ce délai peut s’étendre à 7 semaines de grossesse soit 9 semaines après le début des dernières règles.);
    - l'autre pour celles de 13 à 20 semaines!!!
    Ce même site indique que: "Dans la plupart des pays, le misoprostol peut être acheté dans les pharmacies sous le nom de Cytotec ou sous un autre nom commercial en tant que médicament anti-ulcère. Certaines pharmacies peuvent demander une ordonnance médicale à cet effet. Les femmes peuvent également acheter le schéma médicamenteux combinant mifépristone et misoprostol en ligne auprès de 'Women on Web' aux Pays-Bas pour 70-90€ (des exceptions sont faites en cas de difficultés financières). Ce prix peut être plus élevé que le misoprostol en comprimés acheté localement, mais les médicaments sont de qualité certifiée, et le schéma combiné est significativement plus efficace que le misoprostol utilisé seul. 'Women Help Women' et 'safe2Choose' fournissent également des médicaments permettant d’effectuer des avortements médicamenteux sûrs." Il donne aussi l'adresse de sites en différentes langues et l'un d'entre eux 'asap-asia.org 'est carrément international avec 104 langues ou dialectes (de l'africaans au zoulou).
  • 21/10/2017 à 13:50

    alerter
    Qu'en est-il de l'Artotec ?
  • 22/10/2017 à 14:47
    papaver
    alerter
    merci Potard17 pour ton texte clair et complet (bien mieux que l'article confus du Monde ! ). Mais je n'ai tjrs pas compris pkoi Gymiso et Misoone contenant aussi du misoprostol ne sont pas retirés de la vente au vu du risque cardiaque important... Il me semble qu'avec le mifepristone aussi il y avait eu des décès de femmes jeunes sans pb cardiaque particulier et je suis étonnée que ces 2 saloperies soient encore en vente alors que l'IVG en opératoire est beaucoup plus sur (en France). Après pour les pays ou c'est interdit, je comprends que les gens "bricolent" comme ils peuvent (sic).
  • 23/10/2017 à 06:29
    brucine
    alerter
    ça dépend ce qu'on veut en faire: le risque cardiaque concerne le foetus dans le déclenchement du travail, mais ne doit pas faire oublier un risque hémorragique grave.

    Les autres spécialités ne sont en principe délivrables qu'à usage professionnel, ce qui n'empêchera pas sûrement pas ces derniers d'une part de s'émouvoir comme ils l'ont déjà fait du surcoût, d'autre part de continuer à administrer à la louche ces produits en ambulatoire et donc sans aucune surveillance médicale.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous été contacté par Amazon pour vendre de la parapharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...