11/09/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Anne Drouadaine

Réunis à la 40e édition du congrès de la Société européenne de la thyroïde qui se déroule du 9 au 12 septembre à Belgrade (Serbie), les médecins thyroïdologues, la Société française d’endocrinologie (SFE), le Groupe de recherche sur la thyroïde (GRT), la Société française d’endocrinologie et diabétologie pédiatrique (SFEDP) et le Conseil national professionnel d’endocrinologie appellent au calme à propos de l’affaire Levothyrox. Dans un communiqué, ils recommandent de « séparer ce qui relève d’une inquiétude légitime, d’un mécontentement voire d’une colère face à une communication, peut être imparfaite, d’une part, et ce qui relève de réels problèmes médicaux d’autre part ». Ils soulignent ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 12/09/2017 à 07:00
    MAURICE
    alerter
    La parole, n'est plus aux professionnels, mais aux déjantés des associations en tout genre.
  • 12/09/2017 à 10:37
    pi
    alerter
    Apres toutes ces plaintes nous avons pu observer quelques cas qui ne sont pas des vrais plaintes
    mais des attributions au levothyrox de problemes réels :
    une patiente a mal à l estomac depuis Avril 17 mais n 'a eu le levothyrox nouveau que depuis juillet et
    croyait l avoir depuis avril.
    une patiente a eu des troubles récemment et croiyait l avoir eu récemment mais l 'avait commencé depuis
    Mai 17.
    une patiente a eu un stérilet aux hormones retiré et est en ménopause mais elle avait suspecté le
    levothyrox.
    une patient avait arrété d 'elle meme le kardégic parce qu 'elle ne voulait plus d'ecchymoses .
    Après une période de troubles dont essouflement qu 'elle avait attribué au levothyrox, son médecin l 'incite à reprendre le kardégic.
    Aucun homme n 'a eu de troubles mais des femmes meme jeunes oui.
  • 14/09/2017 à 13:01
    BIRDIE
    alerter
    D'accord mais qq fois l'on se demande qui sont les plus déjantés ou sourds. Il y a des spécialistes pour cela.

    Quels professionnels? C'est une blague!!
    Puisque vous êtes dans le déni total.

    Appel au calme? Je trouve que les malades restent bien stoïque malgré tout ce qu'ils entendent.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Avez-vous été contacté par Amazon pour vendre de la parapharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...