17/03/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Yolande Gauthier

Les résultats définitifs de l’étude Bacloville, promue par l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le montrent : le baclofène (Liorésal et génériques) à fortes doses permet de réduire la consommation d’alcool au 12e mois. Le taux de succès a été de 56,8 % chez les patients qui en prenaient, contre 36,5 % sous placebo. Le baclofène n’entraîne pas plus d’effets indésirables courants que le placebo. Mais il provoque tout de même plus d’effets indésirables graves tels que insomnie, somnolence ou dépression. Dans l’attente des résultats définitifs de l’étude Alpadir qui devraient prochainement être publiés, et de l’étude CNAMTS-ANSM portant sur la sécurité, l’Agence nationale ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les dernières réactions

  • 17/03/2017 à 13:19
    edouriez
    alerter
    Il faut rester prudent avec cette étude qui a été menée par des adeptes proclamés du baclofène. Depuis les premières annonces de 2016, aucun article n'a été publié dans des revues avec évaluation par les pairs. Ce ne sont que des annonces presse avec toute la valeur scientifique que cela comporte.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Pensez-vous, compte tenu de l’évolution du métier, que les services, nouvelles missions et activités spécialisées de l’officine prendront l’ascendant sur le médicament lui-même ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...