16/02/2017 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
infiltrations épidurales, rupture de stock altim, corticoïdes, hydrocortancyl DR

Le laboratoire Sanofi n’est plus en capacité de produire et d’approvisionner le marché en Altim, suite à des problèmes industriels.

Des alternatives thérapeutiques existent néanmoins pour toutes les indications d’Altim.

Cependant, dans les infiltrations épidurales, Hydrocortancyl est le seul autre médicament approuvé. 

Dans son communiqué, l’ANSM précise, à l’attention des médecins, quelques conditions concernant la réalisation de l’injection épidurale, qu’il convient de respecter pour garantir la sécurité des patients et prévenir tout risque de complications neurologiques rares mais graves.






Anne Drouadaine

Les dernières réactions

  • 16/02/2017 à 13:45
    nimes
    alerter
    Soit !!! Mais quand le produit est manquant fabricant , on fait comment ???
  • 16/02/2017 à 18:45
    IBel
    alerter
    Hydrocortancyl manque aussi !
  • 16/02/2017 à 21:28
    rab74
    alerter
    sans blague! c'est sympa d'être prévenu aussi vite! sinon, tout va bien: 14 retraits de produits en 6 semaines, des manquants au kilo, des mutuelles qui plantent leurs fichiers et refusent de payer....je voterai pour le candidat qui me mettra tous ces clampins au pas, mais vu qu'il n'est pas né, je vais peut-être me mettre au scrabble!
  • 17/02/2017 à 11:54
    Potard17
    alerter
    Cela fait des années que cette rupture de stock d'Altim se réitère; et pour expliquer l'arrêt de production, Sanofi indique dans sa lette aux professionnels, en date du 10 février 2017 et en ligne sur le site de l'ANSM, qu'il est dû "à un dernier incident grave survenu dans l'installation de son fabricant en Angleterre" !!!
    Questions:
    - Pourquoi en Angleterre, si la spécialité n'est commercialisée qu'en France ?
    - Pourquoi l'Hydrocortancyl (spécialité fabriquée et préconisée par Sanofi en remplacement d'Altim pour les infiltrations épidurales) est-il aussi en "manque fournisseur"?
    - Pourquoi pour toutes les ruptures de stocks répétitives (vaccins, crèmes vaginales à base d'estriol, BCG et Immucyst pour administration intravésicale, etc), l'Agence du Médicament (devenue depuis Afssaps et maintenant ANSM) n'a-t'elle jamais pris de mesures coercitives envers les laboratoires ?
    Naïvement, j'ai toujours voulu croire que l'intérêt des malades primait sur l'intérêt commercial des laboratoires...
  • 17/02/2017 à 12:47
    Spartacus
    alerter
    Bonjour,

    Ces ruptures incessantes de médicaments sont un vrai scandale. Sanofi est une multinationale qui fait 38 milliards de dollars de chiffre d'affaires, et a distribué près de 4 milliards de dividendes à ses actionnaires...

    Dans le même temps, elle est gavée d'argent public (Crédit d'impôt compétitivité emploi... pour licencier massivement / Crédit impôt recherche bidouillé, puisque le CIR est distribué sans aucun contrôle réel...).

    Pour paraphraser Rab74, moi je voterai pour celui qui expropriera tous ces grands labos pharmaceutiques, à commencer par celui-ci, bien français, sans indemnités ni rachat, et qui en nationalisant ses chaînes de production, permettra la fabrication de tous les médicaments dont la population à besoin... à moindre coût (sans actionnaires à engraisser) ce qui sera bon pour notre santé, et notre Sécu !

    "Mais vu qu'il n'est pas né... je te rejoins pour une partie de scrabble" . Je joue un mot compte triple : RÉVOLUTION !
  • 17/02/2017 à 19:57
    Owain
    alerter
    Comme les révolutions ne sont jamais spontanées mais organisées par les décideurs quand cela les arrange,ce n'est pas la solution;quant aux hommes politiques ils pensent à leur avenir et non pas à celui de leur pays.
    Il est regrettable que dans le monde médical,et pas uniquement dans l'industrie,les intérêts financiers et le profit priment sur la santé des malades
    Les serments de fin d'études ne sont malheureusement plus que des abstractions.
  • 18/02/2017 à 13:05
    ER 94
    alerter
    Excusez-moi, je ne vais pas être dans le sujet, mais j'avais envie de le dire, que pensez vous chers confrères d'une carte fonctionnant comme les CB (cela existe déjà) pour toute les mutuelles, on assure notre remboursement sans craindre des impayés suite à des radiations de nos chers clients dont on essaie de déchiffrer leur "ticket de métro" en guise de carte de mutuelle. De plus on ne s'abîmerait plus la vue.....et plus besoin de recyclage.....quel gain de temps et d'argent (qui nous est du) et pourquoi pas une taxe sur le tiers payant?. Nous offrons bien un service gratuit à notre clientèle..! Les prêts dans les banques sont bien payants....allez j'arrête là mon laïus, sans oublier de signaler que c'est un véritable scandale de subir toutes ces ruptures intempestives.....bonne journée à tous. ( n'hésitez pas à réagir, merci.)
  • 19/02/2017 à 07:57
    Lucien
    alerter
    D'où viennent les manques fabricants ? Dans un marché mondial, le labo essaye de vendre ses médicaments au plus offrant. Normal, c'est une industrie qui recherche le profit. Or la France achète le moins cher possible, donc lorsque les stocks sont tendus, nous sommes les premiers touchés par une éventuelle rupture.
  • 19/02/2017 à 08:52
    rab74
    alerter
    ER94, à 100% d'accord....mais certainement utopique car cette mutuelle est adossée à une banque, qui peut donc réaliser cette "prouesse" par jeux d'écritures sur les dates de valeurs, alors qu'une mutuelle classique n'a pas cette possibilité(tout au moins c'est ce qui se dit). Il est permis d'espèrer.
    Spartacus, je blaguais, j'aime pas le scrabble, mais quand tu veux pour fonder le mouvement des pharmaciens anarchistes! qu'au moins on nous fasse une usine d'état pour les matières premières essentielles avant que le robinet ne se ferme brutalement!
  • 02/03/2017 à 16:20
    Val13380
    alerter
    J'ai eu une infiltration dans les Lombaires avec L'ALTIM au mois de décembre et je n'avais qu'une seule boîte alors qu'il m'en fallait 2. Les médecins ont plaisanté sur la récurrence annuelle de la rupture de stock pour les fêtes de fin d'année.... Ils m'ont dépannée sans aucun problème mais mon infiltration n'a pas fonctionné et j'ai dû reprendre un rdv pour le 28 février. À nouveau, je me suis heurtée à une rupture de stock, PIRE encore les pharmacies et les hôpitaux m'ont confirmé que L'ALTIM ne serai plus fabriqué !!!?? J'ai amené le produit de substitution et là je me suis faite engueulée par l'assistante de radiologie qui m'a dit qu'ici ils ne faisaient les infiltrations UNIQUEMENT AVEC L'ALTIM. J'ai l'impression que la France entière marche sur la tête !! Et, au final, ce sont NOUS TOUS LES PATIENTS, qui payons les pots cassés. Je suis dans la douleur depuis plus d'un an et rien n'avance... Sauf ma déprime !...
  • 08/03/2017 à 11:43
    Jeanjean65
    alerter
    Je souffre depuis près de 6 mois des cervicales (c3/c4,c4/c5), j'espérais en être quitte suite à une infiltration prescrite par un neuro-chir, et prévue pour le 21/03/17. Le 07/03 appel de la secrétaire du service pour annuler mon r-v ! Elle m'explique que le produit (hydrocortancyl) a été interdit la veille pour une raison qu'elle ne connaît pas et qu'il n'y a pas de produit de substitution, et me renvois chez mon médecin traitant !!Est-ce que quelqu'un pourrait m'en dire plus, ou une autre solution ? Merci
  • 19/04/2017 à 19:57
    jice
    alerter
    je découvre ce scandaleux état de fait, en effet mon épouse doit recevoir ce produit, prescrit par son rhumatologue, le 26 de ce mois...
    Alors? que fait on?
    doit on subir les maguouilles des labos ?
    le produit "hydrocortancyl 125" ne rapporte paraît-il, pas assez de fric!!!
    je souhaite à tous ces boursicotteurs de subir les affres des problèmes liés à la colonne vertébrale : vraiment.
  • 30/06/2017 à 10:14
    dade045
    alerter
    Y a-t-il des effets secondaires gênants?Merci
  • 10/08/2017 à 14:26
    eloise
    alerter
    à ce que je vois ils ne nous restent qu'à souffrir en silence et crever par la meme occasion
  • 23/11/2017 à 14:17
    Ptitbouchon4
    alerter
    Bonjour, n'y a t-il pas une "Annie DUPEREY" avec de l'arthrose, pour lancer un cri d'alarme. J'ai d l'arthrose de la racine des cheveux aux doigts de pieds, j'ai besoin au minimum 4 fois par an, d'infiltration, avec l' ALTIM pas de réaction avec le DIPROSTENE la tête qui explose et le corps en feu (des plaques rouges brulantes) pendant 34 jours ...... La FRANCE ou les étrangers peuvent se faire soigner à bon compte (sur notre dos, l'état c'est NOUS) ne peut pas soigner correctement ses ressortissants. En apparté, j'ai été opérée 13 fois, 2 fois du dos, + prothèse aux 2 genoux, canal carpien (les 2) maladie de dupuytrein, etc etc je n'en peux plus. Meerci à "Annie Duperey" si elle peut faire quelque chose.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...