11/07/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
DR

Dans son hors-série de l’été « spécial beauté au naturel » qui vient de paraître, 60 millions de consommateurs passe au crible 170 produits cosmétiques dits « naturels », dont certains sont vendus en pharmacie. Certaines affirmations nous laissent plus que perplexes.

Soins capillaires, gels douche, déodorants, protections solaires, baumes à lèvres, dentifrices… voient ainsi leur formulation décortiquée et classée selon leur teneur en ingrédients « désirables » (donc naturels) ou « indésirables » (d’origine synthétique et souvent « toxiques »).

Si l'on en croit 60 millions de consommateurs, les produits vendus en officine s’en sortent honorablement, sans toutefois se révéler plus respectueux de la nature que les produits trouvés en magasins bio, voire en supermarchés. Et de conclure sur une formulation à revoir pour le démaquillant waterproof pour les yeux au bleuet de Klorane, le fluide matifiant hydratant Vinosource de Caudalie, le gel nettoyant purifiant Aroma-Perfection de Nuxe, le soin solaire haute protection Visage SPF 50 Prosun de Melvita, la crème Fleurs de lumière à l’huile essentielle d’immortelle de L’Occitane…, pas aussi naturels que l’étiquette ne l’indique.

Le fait maison : quel drôle de conseil !

Si l’initiative permet de guider le consommateur dans son choix éco-responsable, c’est aussi l’occasion d’aborder un sujet tendance, celui des cosmétiques « faits maison ». La revue, d’habitude si prompte à protéger le consommateur, l’encourage ici à préparer ses propres produits, dans la cuisine familiale aux conditions d’hygiène parfois aléatoires. Tout d’abord en l’incitant à produire lui-même ses matières premières : cueillir puis faire sécher ses propres plantes médicinales, sans indiquer qu’elles existent toutes prêtes, en pharmacie, avec l’avantage d’avoir subi un contrôle qualité. Ensuite, en proposant une série de recettes simples mélangeant allègrement pour certaines des huiles essentielles potentiellement toxiques elles aussi (HE de citron ou de pamplemousse phototoxiques, HE de cèdre de l’Atlas neurotoxique et abortive…), hors de prix (HE de néroli…), ou imprécises (camomille : romaine ou allemande ?...). Des recettes formulées par une « spécialiste » : une horticultrice pépiniériste de formation. Mais « passionnée de plantes sauvages et médicinales ». Léger.






Anne-Hélène Collin

Les dernières réactions

  • 11/07/2016 à 22:10
    marie-pol
    alerter
    Nous nous devons effectivement de vérifier les formules des produits que nous proposons dans les officines. Les allégations et les discours des labo sont parfois trompeurs!
    Quand aux préparations "fait maison" très en vogue actuellement, il est impératif d'informer les patients de la dangerosité des plantes et huiles essentielles, importance pour nous aussi de nous former et montrer notre savoir.
  • 11/07/2016 à 22:10
    marie-pol
    alerter
    Nous nous devons effectivement de vérifier les formules des produits que nous proposons dans les officines. Les allégations et les discours des labo sont parfois trompeurs!
    Quand aux préparations "fait maison" très en vogue actuellement, il est impératif d'informer les patients de la dangerosité des plantes et huiles essentielles, importance pour nous aussi de nous former et montrer notre savoir.
  • 12/07/2016 à 12:30
    BREZHONEG
    alerter
    Decidemment,les journalistes sont incorigibles: il y a longtemps, a mes debuts, des revues feminines proposaient des recettes de cremes a bronzer a faire soit meme : essence de bergamotte+ graisse a traire,et hop, en voiture pour l'Espagne et ses plages a bronzette. ..Et au retour,magnifique plaque brune indelebile
  • 14/07/2016 à 08:54
    rab74
    alerter
    les consommateurs seront-ils aussi prompts à demander des comptes à ce journal en cas de souci qu'ils le sont à nous attaquer par presse ou conseil de l'ordre interposés quand ils estiment n'avoir pas obtenu leur dû dans une officine? critiquer un démaquillant waterproof pour manque de naturel, quelle logique? la femme qui utilise ce produit utilise du maquillage waterproof....tout sauf naturel non, donc ça ne doit pas l'émouvoir! c'est marrant mais chaque fois que la profession essaye de se défendre on a droit à 2 trois sondages ou enquêtes négatives (en ce moment: les solaires, la cosméto nature, le système de garde "périlleux et compliqué"). Y aurait-il un lien?

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...