27/06/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Dexeryl, Pierre Fabre, Journal officiel, déremboursement DR

Le Journal officiel du 28 juin 2016 acte la radiation de la crème Dexeryl 250 g de la liste des médicaments remboursables.

A compter du 20 juillet 2016, les tubes ne pourront plus être pris en charge.

Les génériques restent remboursés.






Les dernières réactions

  • 28/06/2016 à 14:34
    faitemoirire
    alerter
    alléluia alléluia

  • 28/06/2016 à 14:43
    brucine
    alerter
    étonnant.

    A ce que j'en sais, le déremboursement est demandé par le fabricant lui-même, dans le seul but de promouvoir une gamme para à venir, et en continuant à rembourser son auto-générique (et les autres).

    On aurait pourtant pu penser que, enfin, le déremboursement total aurait été prononcé pour ce produit prescrit largo manu, si j'ose, et qui l'a toujours été hors de son hypothétique indication officielle ("états de sécheresse cutanée de certaines dermatoses telles que dermatite atopique, états ichtyosiques, psoriasis"), avec un je-m'en-foutisme caractérisé au point de ne pas se donner la peine d'écrire correctement (ichthyose).

    Glory Halleluiah, on va pouvoir continuer à faire ses soins cosmétiques aux frais de la collectivité en même temps que l'on promeut le clientélisme des médecins.
  • 28/06/2016 à 17:46
    maignan jacques
    alerter
    il y a 20 ans, les formules du style: creme roc ou vichy plus 0.5 gr d'uree nous ont amenés tout droit au deremboursement des prep'. Apparament, le gentil Docteur n'a pas compris et a continué a aider la dame pour son Club Med'.... et donc, deremboursement !!!mais il reste le generique,qui ,bizzaremment, n'aura alors plus d'effets notoires pour qui que ce soit, dites donc!!!
  • 30/06/2016 à 16:48
    Fred
    alerter
    enfin avec un taux de 15% et une retenue de 50 cts ni dexeril ni eludril ne coûte cher à la collectivité ...
  • 05/07/2016 à 12:24
    SJ
    alerter
    Encore un princeps non remboursé avec des génériques qui le restent (Toplexil, Cerazette) et le pharmacien qui se retrouve coincé entre des injonctions contradictoires.
    Dans 80% des cas le prescripteur n'a pas indiqué la DCI (malgré l'obligation qui est la sienne depuis 18 mois). Nous sommes tenus de proposer le générique remboursable et en même temps de délivrer le conditionnement le moins coûteux pour la Sécu (le princeps non remboursable) !!!
    Résultat : le patient se retrouve parfois avec le princeps sans avoir connaissance des génériques ou alors avec un générique facturé en non remboursé...et le plus souvent c'est le générique qui est facturé à la Sécu laquelle se retrouve la perdante de l'histoire. Plus personne n'y comprend rien.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...