09/02/2016 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Académie de pharamcie, rapport, observance, pharmacie DR

Dans un rapport publié le 9 février, l’Académie de pharmacie propose différentes pistes pour améliorer l'observance. Certaines concernent notamment les pharmaciens d’officine.

L’instance prône le renforcement de leur « rôle de sentinelle », via la consultation systématique du dossier pharmaceutique, la désignation d’un pharmacien référent au sein de l’équipe pour un malade donné ou encore une « lettre pharmaceutique » transmise aux autres professionnels de santé.

L’Académie demande aux pouvoirs publics d’instituer « un entretien d’adhésion mené par le pharmacien d’officine ». Ses objectifs seraient entre autres d’évaluer les facteurs conditionnant l’adhésion ou non d’un patient à son traitement, d’effectuer une intervention éducative adaptée pour promouvoir l’adhésion au traitement, et d’aider à l’organisation pratique pour la prise du traitement.

Pour ce faire, la formation initiale des pharmaciens devrait être enrichie en sciences sociales et devrait comprendre une formation spécifique sur la conciliation médicamenteuse, estime l'Académie.






Les dernières réactions

  • 09/02/2016 à 20:46
    sahlsa
    alerter
    si notre temps au comptoir, avec nos patients, n était pas horriblement rongé par la gestion des génériques, il restait du temps pour faire notre vrai métier :écouter, soigner, conseiller.
  • 10/02/2016 à 07:30
    rab74
    alerter
    l'academie sait-elle qu'il n'y a que 24h dans une journée? sans rémunération spécifique à hauteur du temps passé (et ce sera variable d'un patient à l'autre, en fonction de la multiplicité de ses pathologies et de son niveau de formation initial), comment faire tourner la boutique avec les baisses de prix et donc de revenus institutionnalisés depuis 2 ans? "l'entretien d'adhésion" signifie que le patient doit être physiquement présent, ce qui n'est pas toujours possible, ou intellectuellement apte: que faire avec une personnalité borderline atteinte d'idiotie (si si ça existe)? on veut de la pharmacie "cousu-main" en nous donnant des conditions de travail low-cost...là, faudrait de la conciliation psychiatrique!
  • 10/02/2016 à 14:47
    ADH
    alerter
    Avant de penser à se genre de mission faudrait d'abord penser à se concentrer sur le cœur du métier: l'analyse pharmaceutique.
    Le grand secret de Polichinelle de la pharmacie c'est que les pharmaciens se cantonnent souvent à un rôle de gestionnaire et délaisse la dispensation pour une simple délivrance par des employés moins diplômés.
    C'est de là que vient la remise en question du monopole.

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...