15/12/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Nicorandil, Advancor, Ikorel, ANSM, ulcérations © D. R.

La réévaluation européenne du rapport bénéficie/risque du nicorandil (Advancor, Ikorel) conduit à modifier son AMM.

Cet antiangoreux est désormais indiqué uniquement en seconde intention, chez les patients insuffisamment contrôlés ou qui présentent une contre-indication ou une intolérance aux traitements anti-angineux de première intention (bêtabloquants, antagonistes calciques).

Le nicorandil peut causer de graves ulcérations de la peau, des muqueuses et de l’oeil susceptibles de persister si le traitement est poursuivi, rappelle l’ANSM. Le traitement devra être arrêté si de tels symptômes surviennent.





Yolande Gauthier

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...