26/06/2015 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..
Cellcept, Myfortic boîte DR

Les données disponibles chez les femmes enceintes ayant bénéficié d’une allogreffe et exposées au mycophénolate (Cellcept, Myfortic) confirment l’importance du risque d’avortements spontanés et de malformations (notamment des oreilles) chez l’enfant à naître.

L’ANSM insiste donc sur la nécessité de se conformer strictement aux indications des AMM : test de grossesse négatif avant l’instauration du traitement, contraception efficace pendant toute la durée du traitement et jusqu’à 6 semaines après son arrêt etc…

Une évaluation européenne de ces médicaments est actuellement en cours quant à ces risques.








Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...