12/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Le choix thérapeutique en cas de gale chez le nourrisson est restreint.

« Les données d’efficacité de l’esdépalléthrine (Spregal) sont faibles, la tolérance locale au benzoate de benzyle (Ascabiol) imparfaite et le recours à la perméthrine limité (ATU nominative) », a indiqué le Pr Franck Boralevi, dermatologue au CHU de Bordeaux, à l’occasion des Journées dermatologiques de Paris, organisées du 9 au 13 décembre.

En raison de la rupture de stock d’Ascabiol, l’ivermectime (Stromectol) est parfois utilisée chez le nourrisson, hors AMM puisqu’elle n’est autorisée qu’à partir d’un poids corporel supérieur à 15 kg.

Le Pr Boralevi a présenté les résultats d’une étude multicentrique menée auprès de 63 enfants âgés de 1 à 32 mois. Ils suggèrent une bonne tolérance chez les patients de moins de 15 kg.

Seule une poussée d’eczéma a été observée chez un nourrisson de 12 mois avec une gale profuse récidivante. Des résultats rassurants, qui ouvrent peut-être la voie à une utilisation de l’ivermectine dans la gale du nourrisson.









Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...