02/12/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Le distilbène ou DES (diéthylstilbestrol), œstrogène de synthèse, n’est plus prescrit aux femmes enceintes depuis 1977. Pourtant, les conséquences de ce médicament sont encore bien présentes aujourd’hui, transmises de générations en générations.

Un risque de cancer du sein doublé chez les filles exposées au distilbène in utero (2ème génération), ou un taux très élevé d’handicaps (augmentation d’enfants infirmes moteurs cérébraux) pour leurs enfants (3ème génération), sont observés par le réseau D.E.S France.

Un résultat rassurant toutefois : l'absence d’anomalies génitales chez les filles de 3ème génération.






Anne-Hélène Collin

Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...